,

Pharmacies au Bénin: comment comprendre la différence de prix des produits

Les prix des produits pharmaceutiques varient d’une officine à une autre. C’est un constat de plus en plus en plus récurrent au Bénin. Dans une même commune et parfois même dans un rayon de quelques kilomètres seulement, la différence de prix est parfois grande. Que comprendre de cette attitude des promoteurs de pharmacie ?

Le même produit a trois différents prix dans trois différentes pharmacies. Exemple : le lait pour enfants physiolac qui coûte 4800f dans une pharmacie de la commune d’Abomey-Calavi est vendu à 4900 dans une autre pharmacie de la même commune et 5050 f dans une troisième pharmacie de la même commune. Une différence de 250 f d’une officine à une autre à l’intérieur de la même commune pour ce produit. Et pour beaucoup d’autres, c’est aussi le cas.

Publicité

Si la différence de prix n’est que de cinq ou dix francs comme cela se constatait, les usagers ne trouveraient pas d’inconvénient. Mais jusqu’à 100f et plus comme on le constate de plus en plus sur certains produits, cela laisse à désirer et soulève des interrogations. Comment se fait la coordination au niveau de l’ordre des pharmaciens du Bénin ? Selon les responsables de certaines pharmacies, la différence de prix est due aux sources de livraison.

« Nous sommes livrés par différents fournisseurs » déclare une vendeuse en pharmacie dans la localité de Womey, commune d’Abomey-Calavi. Comment comprendre que malgré l’existence et l’organisation de l’ordre des pharmaciens on puisse observer une différence aussi substantielle de prix entre deux différentes pharmacies ? Encore que le produit cité plus haut est livré au Bénin par le même fabricant. Quel rôle joue finalement l’ordre des pharmaciens dans l’organisation du secteur pharmaceutique au Bénin sur le plan de l’accessibilité des produits aux clients des pharmacies ?

En plus des nombreux problèmes que rencontrent les usagers des pharmacies au Bénin, ils doivent encore faire face à la différence de prix des produits d’une pharmacie à une autre. Et pour cela, recherchant la pharmacie la moins chère dans le lot, les gens peuvent en arriver à des complications voire perdre même un parent ou un proche ou alors se livrer à l’automédication.

Publicité

Les autres problèmes auxquels les usagers sont confrontés incluent la rareté de certains produits ou des ruptures de stock que les usagers considèrent parfois comme intentionnelles dans le but de promouvoir la vente de nouveaux produits vantés par des délégués médicaux, les rotations de permanence qui contraignent parfois les usagers à parcourir de longues distances avant d’avoir accès aux produits pharmaceutiques, ainsi que l’impossibilité pour les clients d’effectuer des achats en-dessous d’un certain montant. L’ordre des pharmaciens du Bénin et le gouvernement béninois sont interpellés pour résoudre ces problèmes afin de faciliter la vie aux usagers des pharmacies.

2 réponses

  1. Avatar de Gbangban_nistan
    Gbangban_nistan

    GAKPOBOU, kpobou kpobou, tu même tu vois que cela ne peut pas tenir …

  2. Avatar de Che Guevara
    Che Guevara

    Il avait une centrale qui alimentaire les pharmaciens dans les annees 90 appelee GAPOB.. N’Y A T IL PLUS UNE PAREILLE?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *