RDC: un expert belge s’est suicidé selon la presse

Dans la capitale de la République démocratique du Congo, un événement tragique a secoué la communauté internationale. Laurent Delvaux, un expert belge en informatique, a mis fin à ses jours de manière dramatique selon les premiers éléments. Présent à Kinshasa pour soutenir la mission européenne d’observation des élections congolaises, Delvaux s’est suicidé en se jetant du 12e étage d’un hôtel. Ce décès a suscité une vive émotion tant à Bruxelles qu’à Kinshasa, et une enquête a été immédiatement ouverte pour éclaircir les circonstances de ce geste désespéré.

La nouvelle de la mort de Delvaux a été relayée dimanche matin par la presse congolaise. Rapidement, l’Union européenne a exprimé sa tristesse et sa sympathie envers la famille, les amis et les collègues de l’expert. Une porte-parole de l’UE, interrogée par l’AFP, a mentionné que l’organisation était informée de ce « tragique incident ». Toutefois, en raison de l’enquête en cours à Kinshasa, l’UE s’est abstenue de tout commentaire supplémentaire.

Publicité

Le ministère belge des Affaires étrangères, également sollicité par l’AFP, a confirmé avoir été informé du décès d’un de ses ressortissants en RDC. Selon un porte-parole, Delvaux était en mission de courte durée à Kinshasa. Des sources diplomatiques à Kinshasa ont affirmé que le suicide de l’expert informatique ne faisait aucun doute, renforçant le mystère autour de ce décès soudain.

L’UE avait déployé à Kinshasa une mission réduite de huit observateurs pour les élections générales organisées cette semaine en RDC. Initialement, une mission plus vaste d’une cinquantaine d’observateurs était prévue pour se déployer sur l’ensemble du territoire congolais. Cependant, les autorités congolaises, selon plusieurs sources, ont refusé que l’UE utilise ses équipements satellitaires, conduisant à la réduction de la mission.

Delvaux faisait partie de l’équipe de soutien à ces huit observateurs. L’UE avait annoncé le 7 décembre que cette mission réduite se concentrerait sur une « analyse technique du processus électoral » et qu’elle remettrait un rapport à ce sujet.

Publicité

Les élections générales en RDC, comprenant la présidentielle, les législatives, les provinciales et les locales, prévues initialement le 20 décembre, ont été prolongées d’une journée, voire plus dans certaines zones reculées du vaste pays d’Afrique centrale. Cette prolongation a été justifiée par de nombreux problèmes logistiques, ajoutant un contexte complexe à la présence et au travail de la mission d’observation de l’UE.

7 réponses

  1. Avatar de Dany
    Dany

    J’ai bien connu Laurent et je suis persuadé qu’il ne se serait jamais suicidé, Laurent aimait trop la vie, il était passionné par plein de chose, il était au mauvais endroit au mauvais moment, cela ne fait pas l’ombre d’un doute et dans un pays ou la corruption est monnaie courant allez faire la lumière sur cette triste histoire, je sais une chose, c’est qu’il nous manquera

  2. Avatar de Mp
    Mp

    Mdr un expert informatique qui surveille des élections congolais se suicide… Qui y crois?

  3. Avatar de Mello
    Mello

    J

    exprime ma tristesse et ma sympathie envers la famille …

  4. Avatar de L'idiotducoin
    L’idiotducoin

    On apprend toute sa vie…
    Je connaissais le Bug de l’informatique pas celui de l’informaticien… cependant, quand on se retrouve dans le pays des hommes sans congolo et surtout en période électorale, il y a de quoi prendre ses jambes au cou par la fenêtre.

  5. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le gars a certainement vu qu’il y avait la vie à Kin, et qu’il venait et retournait à une m#rde.
    Est-ce que la voie qu’il a choisi était la meilleure option ? Du tout pas.

    1. Avatar de SXC
      SXC

      ce Belge noir, suicidé …Tchité ???

  6. Avatar de Tchité
    Tchité

    Le gars a certainement vu qu’il y avait la vie à Kin, et qu’il venait et retournait à une merde.
    Est-ce que la voie qu’il a choisi était la meilleure option ? Du tout pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *