,

Salon des Tic pour l’agriculture au Bénin: le numérique mis au service de l’agriculture

Les travaux de la 4ème édition du Salon des Tic pour l’agriculture ont été lancés dans la matinée de ce 1er décembre dans la salle polyvalente du Palais des Congrès. Cette édition qui se tient à Cotonou et dans trois autres villes du Bénin a pour thème : « Innovations numériques pour renforcer la résilience agricole ». 

Le mariage entre le secteur agricole et celui du numérique. C’est du moins comment il convient de décrire l’initiative du Salon des Tic pour l’agriculture qui en est à sa quatrième édition. Portées par la Chambre National d’agriculture du Bénin, ces rencontres ont pour objectif de mettre en lumière les avancées, les opportunités offertes par les Technologies de l’Information et de la Communication dans le domaine de l’agriculture au Bénin. Selon les mots de Imali Hermann Djetta, président de la Chambre Nationale de l’Agriculture, il s’agit « d’un projet pertinent, engagé et porteur d’impact pour les acteurs agricoles grâce à sa contribution au renforcement de la conscience sur l’importance des TIC dans la simulation de la croissance agricole dans le renforcement de la résilience des agriculteurs face aux défis actuels ».

Publicité

Il fait remarquer que la réussite du mariage entre le secteur de l’agriculture et celui du numérique transformera positivement et définitivement la phase de l’agriculture au Bénin. Le souhait des organisateurs de ce salon est d’analyser les défis existants et de discuter des solutions innovantes et renforcer la collaboration entre les différents acteurs du secteur. Les éditions précédentes ont laissé toujours selon eux, un impact significatif sur le secteur agricole. L’ambition est de faire du Bénin le carrefour de l’innovation numérique dans le secteur agricole en Afrique francophone.

Représentant le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, le Directeur Adjoint du Cabinet, Abdoulaye Toko a fait savoir que cet événement est une contribution majeure à la visibilité et à la notoriété du secteur agricole dans sa quête de modernisation. Pour lui, le gouvernement de béninois s’est engagé dans un processus d’adoption du numérique dans plusieurs secteurs vitaux de notre pays. Le Salon des Tic pour l’agriculture entre ainsi selon le représentant du ministre dans la même dynamique que les idéaux que défendent le gouvernement.

« A notre époque, produire en agriculture, ne signifie plus cultiver simplement. Face aux nouveaux enjeux de compétitivité, les modèles technologiques offrent des perspectives radieuses pour des actions de production et de commercialisation moins pénibles, plus rapides, plus efficaces, plus conviviales et plus rentables », a martelé le Directeur Adjoint du Cabinet représentant l’autorité ministérielle. Notons que ce salon qui a prendra fin le 13 décembre prochain s’articulera autour de plusieurs activités. Les participants auront droit à des communications, des formations, des expositions de solutions numériques et bien d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *