,

VIH/Sida au Bénin : une maladie négligée, mais toujours d’actualité

Célébrée chaque premier décembre, la journée mondiale du Sida fait partie des journées mondiales les moins considérées au Bénin. Cette journée passe sous un silence qui semble signifier que les Béninois et surtout les jeunes négligent l’existence de cette maladie.

Cependant, à l’échelle mondiale, 9,2 millions de personnes n’ont pas accès au traitement contre le Vih dont elles ont besoin. Chaque jour, 1700 personnes décèdent des suites d’une infection au Vih, et 3500 personnes sont infectées, mais l’ignorent ou n’ont pas accès au traitement.

Publicité

L’objectif de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) est de mettre fin au Sida en tant que menace pour la santé publique d’ici à 2030. Ainsi, elle intensifie ses actions dans le cadre de la lutte contre la pandémie. L’Organisatition mondiale de la santé a notifié que 95 % des personnes vivant avec le Vih connaissent leur statut, 95 % des personnes chez qui le diagnostic a été posé reçoivent un traitement antirétroviral et la charge virale disparaît chez 95 % des personnes sous traitement. Pourtant, il faut noter que de nombreuses communautés, telles que les populations clés d’hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, de personnes transgenres, de travailleurs et travailleuses du sexe, de consommateurs et consommatrices de drogues et d’adolescents et adolescentes, n’ont toujours pas accès aux services de prévention, de traitement et de soins dont elles ont besoin et qu’elles méritent. Ces inégalités sont toujours à l’origine de la disparité des progrès dans la lutte contre l’infection au Vih.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *