Afrique : un milliardaire dans le top 20 des fortunes après un accord avec un géant de Wall Street

L’annonce audacieuse de BlackRock, Inc., le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, sur l’accord de 12,5 milliards de dollars pour l’acquisition de Global Infrastructure Partners (GIP) a créé des ondes de choc sur les marchés financiers mondiaux. Fondé en 2006 par le milliardaire nigérian Adebayo Ogunlesi, GIP est devenu le plus grand gestionnaire d’infrastructures indépendant au monde, avec des actifs sous gestion impressionnants de 100 milliards de dollars.

La décision stratégique de BlackRock ne se limite pas à une simple transaction financière. L’équipe du géant de Wall Street, dirigée par Emily Fletcher, gestionnaire de fonds, et Dennis Kalugin, analyste, a récemment rencontré des responsables clés de la Banque centrale du Nigeria (CBN). Ces discussions ont jeté les bases d’un dialogue collaboratif visant à explorer les réformes financières en cours et les perspectives de politique monétaire du Nigeria.

Publicité

La CBN a confirmé ces réunions, détaillant les sujets abordés avec le gouverneur Olayemi Cardoso et le vice-gouverneur chargé de la politique économique, Muhammed Sani Abdullahi. Ce dialogue reflète le vif intérêt de BlackRock pour les marchés financiers du Nigeria, soulignant une stratégie d’engagement plus large avec les décideurs politiques et les acteurs clés de l’économie nigériane.

L’acquisition de GIP par BlackRock propulse Adebayo Ogunlesi au rang des milliardaires africains, avec une fortune estimée à 2,3 milliards de dollars selon Bloomberg. Cette nouvelle réalité positionne Ogunlesi parmi les 20 plus grands milliardaires du continent africain, ajoutant un chapitre supplémentaire à sa carrière distinguée qui a débuté au Crédit Suisse et a culminé avec la co-fondation de GIP en 2006.

L’accord entre BlackRock et GIP, évalué à 12,5 milliards de dollars, comprend une contrepartie totale de 3 milliards de dollars en espèces et environ 12 millions d’actions ordinaires de BlackRock, évaluées à 9,5 milliards de dollars. Cette transaction vise à créer une plateforme d’investissement dans les infrastructures multi-classes d’actifs, positionnant BlackRock comme leader du marché dans ce secteur stratégique.

Publicité

La visite de l’équipe BlackRock à la CBN fait partie d’une stratégie d’engagement plus large, confirmée par la banque centrale nigériane. Cette approche proactive souligne l’importance de bâtir des relations solides avec les autorités financières du Nigeria pour garantir le succès et la durabilité des investissements de BlackRock dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *