,

Bénin : « La révision de la constitution ne devrait pas être un crime », selon les députés BR

Longtemps attendus sur la polémique autour de la révision de la constitution, les députés du groupe parlementaire Bloc Républicain ont enfin brisé le silence. Alors que Les Démocrates, la Fcbe, le PCB, la NFN et la GSR redoutent une révision opportuniste de la constitution et alertent le peuple béninois, les députés du parti d’Abdoulaye Bio Tchané estiment que « la révision de la constitution ne devrait pas être un crime ».

Ils l’ont fait savoir ce mercredi 24 janvier 2024 au cours d’un point de presse qu’ils ont animé pour faire le point de leurs échanges avec le président de la République sur la relecture du code électoral ordonnée par la Cour constitutionnelle en vue des élections générales de 2026.Les députés du parti ‘’cheval cabré’’ n’excluent donc pas la révision de la loi fondamentale « dans la mesure où elle peut comporter des nécessités de correction et d’induction de réformes que prescrivent les situations et les difficultés de gouvernance », a déclaré l’He Assan Séibou, président du groupe parlementaire BR. Pour ces élus du peuple qui soutiennent les actions du président Patrice Talon, on peut bien apporter des corrections à cette loi tout en conservant les fondamentaux.

Publicité

« Tout en marquant son accord absolu avec la position du Président de la République, le GPBR estime que le Président et le peuple devraient accepter des corrections éventuelles qui seraient sans incidence sur les points fondamentaux, notamment le nombre de mandats », ont suggéré les députés au Chef de l’Etat lors de la rencontre. En réponse à cette suggestion de l’He Assan Séibou et de ses collègues députés BR, « le Président de la République a réaffirmé qu’il n’est pas demandeur d’aucune modification de la constitution. Et si les députés soulevaient des nécessités de corrections utiles, ils sont libres », ont clarifié les conférenciers.

S’il devrait y avoir révision de la constitution, le chantre de la rupture et du nouveau départ a promis aux députés du groupe parlementaire BR, qu’il mettrait tout en œuvre afin de « combattre tout ce qui touchera au nombre de mandats et les autres points fondamentaux », a expliqué l’He Assan Séibou avant d’inviter le peuple béninois à ne pas se laisser manipuler par les rumeurs et surtout à rester serein et confiant en son avenir.

10 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Une bande de Schtroumpfs….gui gnols..dits de put es..rup turiens

    1. Avatar de Paul Bismuth
      Paul Bismuth

      Personne ne comprends ce que tu racontes . Tes embrouilles.
      Tu parles tout le temps à toi-même.
      Tu as besoin d’un rafraîchissement de ton cerveau d’huître pour paraphraser notre cher ami Dr Doss.
      Ton admission dans un centre de soin psychiatrique pointe à l’horizon.
      Cinglé va

  2. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Dois je rappeler à ces politicallon députés Br, que la révision de notre cause commune la constitution n’est pas une affaire d’une personne c’est tous ensemble s’il y à une nécessité.
    Pourtant aujourd’hui il n’y à point de nécessité, d’envisager quelconque toilettage, autrement dire une révision opportuniste de notre cause commune la constitution. Pour le bonheur d’un hirondelle qui pense faire le printemps beninois seul d’accord !!!

    Nous invitons nos politicallon députés Br à une pensée analytique tout simplement !!! Voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

  3. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Fautes d arguments..vous niaisez..
    Arrêtez le sod abi et la viande de porc…
    Espèce de vod ounsi..

  4. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Tous ces situa tionnistes .opport uniistes..sans base électorale.squateurs..des voix des autres
    Les mangeurs de chez les gens..
    Dis je.ont des soucis à se faire
    Yayi monte en haut…

    1. Avatar de Dodjivi de Bê
      Dodjivi de Bê

      Tu parles souvent de Yayi comme si c’est un homme nouveau. Laisse l’alcool frelaté

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Fautes d arguments..vous niaisez..
        Arrêtez le sodabi et la viande de porc…
        Espèce de vodounsi..

  5. Avatar de sonagnon
    sonagnon

    La constitution du Bénin c’est le règlement intérieur BR ou UPR???Connaissez vous les circonstances de sa rédaction et de son adoption????

    Vous avez quelle légitimité pour décider à la place des 12 millions de béninois????

    Servir les béninois en leur créant de meilleures conditions de vie, c’est s’attaquer au consensus sur lequel le pays est assis plus de 25 ans avant 2016 ???

    Une autre révision de la constitution sous Patrice TALON serait l’erreur de trop. Méfiez vous de faire avaler continuellement des couleuvres au peuple béninois.
    Que TALON termine sont dernier mandat volé; et laisse le pays se refaire. A vouloir prendre les autres pour des cons, vous serez surpris de comprendre que c’est vous les cons.
    Alpha CONDE en Guinée ne faisait qu’à ses caprices, la fin, nous le savons tous.

    1. Avatar de Kutivanvan Kutivan
      Kutivanvan Kutivan

      Sonagnon, je vous rappelle que sous Yayi Boni, vous aviez occupé des postes importants; vous avez fait pire pire que Alpha CONDE en Guinée. Tu étais au port et c’est maintenant que tu vois clair?
      Tu vas rendre compte….au PEUPLE

      1. Avatar de Ronsard
        Ronsard

        D’intelligence moyenne, sonagnon n’avait pas seulement occupé d’importants postes sous yayi. Il était aussi son propagandiste, son défenseur dans l’affaire Dagnivo, moyennant des prébendes et biens immobiliers qu’il ne peut plus entretenir…donc sa colère et haine personnelles contre Talon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *