Bénin : LD, MPL, GSR et NFN « rejettent toute idée de révision de la constitution »

L’opposition béninoise n’est pas favorable à la révision de la constitution avant les élections générales de 2026. C’est du moins ce qu’on retient de la séance de travail qui a réuni ce lundi 29 janvier 2024 à Cotonou les partis Les Démocrates (LD), Grande solidarité républicaine (GSR), Nouvelle force nationale (NFN) et Mouvement populaire de libération (MPL). Ces partis qui se réclament de l’opposition se sont penchés sur la relecture du code électoral et la révision de la loi fondamentale du Bénin qui suscitent actuellement assez de commentaires.

Cette séance d’échanges est une initiative du parti LD et fait suite à la rencontre entre le Chef de l’Etat et les députés du groupe parlementaire de la principale force politique du Bénin tenue le lundi 22 janvier 2024. Le but visé par Les Démocrates est de s’accorder sur une position commune en ce qui concerne la mise en œuvre de la décision DCC 24-001 du 04 janvier 2024 de la Cour constitutionnelle relative aux parrainages des candidats à l’élection présidentielle et à l’harmonisation des dates de reprise de l’élection présidentielle en cas d’annulation, entre la constitution et le code électoral.

Publicité

Après plusieurs heures d’échanges, les responsables des partis d’opposition présents à la rencontre ont « rejeté toute idée de révision de la constitution dans le contexte actuel ». Mieux, à travers la déclaration lue par l’He Nourénou Atchadé, président du groupe parlementaire LD et président du comité d’organisation, les partis LD, GRS, NFN et MPL ont à l’unanimité « exprimé leur refus catégorique de toute tentative de réaménagement du calendrier électoral ». S’agissant de la modification du code électoral, des propositions concrètes ont été retenues et consignées dans un mémorandum qui sera porté par le groupe parlementaire Les Démocrates à l’Assemblée Nationale à l’occasion de la relecture de cette loi.

Au cours de cette séance de travail, l’opposition béninoise est revenue sur la nécessité de l’organisation d’un dialogue national qui va impliquer toutes les forces politiques et les acteurs de la société civile. Ces assises que propose l’opposition vont sans doute contribuer à la décrispation du climat politique et social, laisse entendre l’He Nourénou Atchadé. Pendant que l’opposition rejette toute idée de révision de la constitution et exige un dialogue national, la proposition de la loi portant modification de la constitution de la République du Bénin est déjà introduite à l’Assemblée nationale. L’initiative est portée par le député Assan Séïbou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain.  

11 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Maintenez la vigilance pour protéger la Constitution.

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Ce régime de la ruse de la rage et du cynisme a perdu toute crédi bilité…
    Le comble..c est que ces gens ne reconnaissent pas avoir été des godil lots incom pétents
    Ils sont dans le déni et des contorsions sémantiques

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Qui dans ce pays fait confi ance en ces gens là..dont nous savons tous..que leur objectif c’est pérenniser..leur système

  3. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Qui vous parle même de révision ?? On vous dit que ce n’est pas à l’ordre du jour . Et pourtant nos marmailleurs de l’opposition qui n’ont rien sous la dent en font un sujet d’actualité.
    Talon rendra ce pays en 2026 à celui qui poursuivra ses œuvres en toute transparence et dans les urnes.
    Vous croyez que vous détenez le monopole de l’amour du peuple ??? Vous croyez que Talon revendique qu’on l’aime pour réaliser ses rêves pour ce beau pays qu’est devenu maintenant le Bénin.
    Crier , gesticulez ; le populisme ce n’est pas nous. Nous nous sommes dans l’action.
    2026 mettra tout le monde à sa place.
    Écrivez ça sur vos murs.
    Le Plombier universitaire

    1. Avatar de Sedjro
      Sedjro

      Tu te trompes, mieux dire à ton Talon de partir doucement en 2026 et de ne pas Forcer conseil d’ un sage.

  4. Avatar de sonagnon
    sonagnon

    Cette constitution est à revoir de fond en comble, dans un esprit de dialogue fécond; de consensus élargi à toute la classe politique, à la société civile et aux personnes ressources.

    Seulement la période préélectorale qui s’approche n’y est pas favorable et le bourreau de notre expérience démocratique, encore au pouvoir ne favorisera pas les choses.

    Une révision de la constitution au Bénin, sera d’abord l’occasion d’un procès en règle contre le détricotage de la démocratie au Bénin, avant d’en jeter de nouvelles bases plus solides, afin que plus jamais, un apprenti sorcier ne vienne ternir l’image de notre pays.

    Les députés démocrates, qui sont des représentants authentiques, je l’espère, du souverain peuple béninois, ne doivent pas perdre de vue leur mission.
    A travers un vote unanime de rejet de ce piège que le dictateur tend à nouveau, ils doivent montrer leur fidélité au peuple.

    1. Avatar de Bamboula
      Bamboula

      Sonagnon, j’avais oublié de te dire que ta carte de membre du Parti de Tonton Talon est prête.

      1. Avatar de Sonagnon
        Sonagnon

        C’est au moment où il est fini que j’irai prendre une carte de son camp ???
        Depuis 8 ans qu’il est là je n’ai pas pris, dans quel intérêt j’irai prendre une carte au crépuscule ???

  5. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    Et ils ont bien raison de se méfier du satanique , menteur boulanger talon

  6. Avatar de Jean
    Jean

    Vous êtes tout sauf de bon stratèges….
    Avec Talon, vous comprendrez que la stratégie est une puissante arme en politique.

    1. Avatar de Jean
      Jean

      « Bons stratèges »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *