,

Bénin : Les partis NFN et GSR disent non à la révision de la constitution

Les propos tenus par le président Louis Gbèhounou Vlavonou ne cessent de faire déchaîner les passions. Après Les Démocrates, la FCBE et Moele-Bénin, c’est le tour des partis politiques Nouvelle force nationale (NFN) et la Grande solidarité républicaine (GSR) de se prononcer sur la révision de la constitution à laquelle le président de l’Assemblée nationale faisait allusion.

C’est au cours d’une conférence de presse conjointe qu’ils ont organisée ce lundi 8 janvier 2024 à Cotonou. « Nos vies commencent à se terminer le jour, où nous devenons silencieux sur les choses qui comptent », ont déclaré les responsables de la NFN et de la GSR qui ne sauraient se taire face à une telle déclaration.

Publicité

Les conférenciers ont qualifié cette sortie du numéro 1 des parlementaires « d’hasardeuse, d’inappropriée et de tendancieuse« . Pour Apollinaire Avongnon et Antoine Guédou Vissétogbé, respectivement présidents des partis NFN et GSR, la déclaration du président Vlavonou pose 5 problèmes : « la remise en cause du principe fondamental de la séparation des pouvoirs, le déni de la souveraineté du peuple, le complot sur le dos du peuple, la création d’une nouvelle république et la complicité de la cour constitutionnelle ».

A l’instar de la Fcbe, ces deux partis disent « non à une révision opportuniste de la constitution »« Nous disons non à un 3ème mandat, non à un démantèlement des fondamentaux de notre république », ont-ils ajouté. Pour ces formations politiques, la révision de la constitution n’est pas une priorité. Apollinaire Avongnon et Antoine Guédou Vissétogbé suggèrent au gouvernement de mettre en œuvre des actions concrètes pour l’ouverture des frontières bénino-nigériennes et une gouvernance apaisée. A ces chantiers, s’ajoutent « la libération des prisonniers politiques, l’arrêt des poursuites politiques et le retour des exilés, l’organisation des élections libre, transparente et apaisées et l’alternance apaisée au sommet de l’Etat », proposent les partis NFN et GSR.

Pour rappel, les propos du président Vlavonou ont été tenus lors d’une séance des présidents d’institution et du garde des sceaux. Ces propos se résument en ces termes : « Nous qui sommes ici, nous représentons la nation toute entière. C’est l’institution de la république, et nous sommes comme une assemblée constituante, parce que ce qui se discute, et ce qui se fait ici, est au-delà de nos pauvres personnes. C’est la refonte totale, c’est tout le système qui est en jeu ».

Une réponse

  1. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Antoine Guedou; un beau parleur. Les langues se délient . Certains nostalgiques d’un passé récent croient déjà à une fin de règne à deux ans des élections générales .
    Comment comprendre cet état d’esprit de certains pseudos intellectuels et piètres politiciens ???
    On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
    Ces gens-là mettent la charrue avant les bœufs.
    Considereztout de même que après Talon ; c’est Talon .
    Et; rien ne se passera .
    Vous allez juste en souffrir.
    Le Plombier universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *