,

CAN: Coup de gueule de Vano Baby contre l’équipe du Bénin

Alors que la 34ᵉ édition du tournoi biennal de football des associations africaines organisé par la Confédération africaine de football a débuté depuis ce 13 janvier, l’artiste béninois connu sous le nom Vano Baby a poussé un coup de gueule contre l’équipe nationale du Bénin. Par le canal d’une publication qu’il a faite sur sa page Facebook, l’artiste béninois a dans un premier temps fait savoir que le Béninois souffre silencieusement de l’absence de son équipe à cette compétition. Il a par la suite lancé un avertissement à l’endroit des joueurs béninois qui seront bientôt confrontés une fois encore aux éliminatoires. Sur un ton plutôt comique, Vano Baby indique que le choix ne sera plus laissé aux joueurs de perdre.

« Si vous pensez qu’on va vous laisser faire les bêtises que vous faites au début et après, on se retrouve à tous devenir mathématiciens, là, vous vous trompez », lance-t-il dans sa publication. « C’est avec des lances pierres, on viendra tous vous supporter dès les tous premiers matchs. Celui qui fait petite erreur, c’est sa tête, on va percer… Quelqu’un n’est pas d’accord, déposez-nous notre drapeau et le maillot. Nous sommes fatigués d’avoir honte », a poursuivi l’artiste béninois dans cette publication sur le réseau social de Mark Zuckerberg.

Publicité

Mauvaise performance du Bénin

Au cours des dernières éliminatoires, l’équipe béninoise de Football s’est illustrée par sa contre-performance face aux autres équipes. Face au Mozambique lors du match aller, le Bénin a perdu sur un score de 1-0. Le Sénégal a également violemment battu les Guépards par un score de 3-1. Le football béninois avait été violemment critiqué au cours de ces dernières semaines suite à ces échecs successifs de l’équipe nationale. Lors d’une récente interview qu’il a accordée au média Brut, le président de la République, Patrice Talon est revenu sur le sujet relatif à l’absence du Bénin à la compétition continentale.

La promesse de Patrice Talon

«Le parcours de l’équipe nationale du Bénin ces temps a pu montrer des signes d’essoufflement. La pratique du sport de manière générale au Bénin n’a pas reçu le soutien approprié des pouvoirs publics pour son organisation, son développement et les investissements requis », avait reconnu l’actuel patron de la Marina lors de cette interview qu’il a accordée à Brut tout en promettant un changement dans les prochaines années. « Mais dans les prochaines éditions de la CAN, le Bénin sera toujours présent », a-t-il indiqué.

Une réponse

  1. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Un vrai signe d’essoufflement avec des acteurs soit disant évoluant dans des clubs de quartier de ville en Europe. Le fond du problème est la réorganisation du championnat national de football et sa professionnalisation. Il y a dans nos villages et quartiers de ville de talentueux jeunes joueurs. Comment on découvre cette niche ; la professionnalisation.
    Laissez également la fédération de ce pays aux anciennes gloires .
    Qui se souvient des buffle du Borgou , des Requins de l’Atlantique et des Dragons de l’Ouémé et j’en passe .
    Honneur et gloire à feu Imorou Soumaïla , Johnson Fernando etc et aux anciens qui sont encore bien portants parmi nous comme Dossougbeté Expédit , Do-Rego Sardou etc
    Le football renaîtra dans ce pays . Mais avant ; une révolution à notre fédération.
    Le Plombier universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *