Ce pays arabe pose une condition ultime à Israël

Entre Israël et certains pays arabes, les relations n’ont pas toujours été au beau fixe. Depuis quelques mois toutefois, l’État hébreu s’est rapproché de bon nombre de partenaires, comme les Émirats arabes unis, Bahreïn ou encore… L’Arabie Saoudite qui s’est plusieurs fois exprimé en faveur d’une normalisation de ses relations avec Israël.

La normalisation éventuelle des relations entre Israël et l’Arabie Saoudite est un projet qui date de plusieurs mois, bien avant que le Hamas ne lance son offensive sur le sol israélien, le 7 octobre dernier. On aurait alors pu penser que la guerre entre l’État hébreu et le Hamas palestinien pouvait avoir rebattu les cartes… Sauf qu’il n’en est rien. En effet, trois mois après le début de la guerre, Riyad a confirmé que la reconnaissance d’Israël (et de fait, la normalisation des relations entre les deux nations) pouvait toujours être envisagée.

Publicité

Les discussions, toujours en cours entre Arabie Saoudite et Israël

Une information confirmée par Anthony Blinken, le secrétaire d’État américain, actuellement en tournée au Moyen-Orient. À l’occasion d’un point presse, celui-ci a expliqué que les pourparlers continuaient. Celui-ci a notamment ajouté qu’il était dans l’intérêt général que ces discussions continuent, que ce soit pour le Royaume, pour Israël, mais aussi pour le reste de la région.

Dans le même temps, le prince Khalid bin Bandar, ambassadeur d’Arabie saoudite au Royaume-Uni a affirmé que ces normalisations suscitaient naturellement l’intérêt, mais que ce dossier n’était pas nouveau. En revanche, ces avancées ne se feront pas à n’importe quel prix. Selon certains experts, Riyad aurait certaines exigences pour accéder à la reconnaissance d’Israël.

Riyad a des exigences

Parmi ces demandes, le Royaume exigerait d’Israël, des mesures concrètes pour enfin arriver à une solution à deux États. La reconnaissance d’Israël ne passerait donc que par la reconnaissance de la Palestine. L’idée serait donc de lever le blocus en cours à Gaza, de laisser l’Autorité palestinienne gérer Gaza et la Cisjordanie, tout en prenant le soin de quitter les zones clés de cette même région Cisjordanienne.

3 réponses

  1. Avatar de Mme haidra tata.
    Mme haidra tata.

    Palestine libre et indépendante avec capitale Jérusalem . inchallah masjed el aksa Salou fi. Tahiya gaza el iza

  2. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Et le monde savait depuis sa création que l’Israel ne voulait pas deux états. C’est une condition « dead on arrival » « condition morte à l’arrivée. L’ancien premier ministre Yizak Rabin serait à vie aujourd’hui, il a été assassiné pour cette raison de deux états. Cette reconnaissance de l’état hébreu n’est pas pour demain.

  3. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Et le monde savait depuis sa création que l’Israel ne voulait pas deux états. C’est une condition « dead on arrival » « condition morte à l’arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *