Chine: pour démasquer les espions américains, les autorités se tournent vers l’IA

L’intelligence artificielle révolutionne le monde : tech’, santé et maintenant… Espionnage. En effet, cette nouvelle technologie pourrait très rapidement devenir l’un des piliers de la stratégie de certains pays, dont la Chine fait partie, en étant intégrée à certaines applications et usages pour le moins surprenants.

Selon le New York Times, la Chine aurait travaillé au cours des derniers mois, autour d’un outil mêlant l’IA à la reconnaissance faciale. L’objectif ? Repérer, cibler et traquer les espions américains. Une preuve, notamment pour l’alliance des « Five Eyes » (alliance constituée du Canada, des USA, du Royaume-Uni, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande), que Pékin continue de mener une politique d’espionnage ultra-agressive.

Publicité

Pékin se base sur l’IA pour démasquer les espions

En effet, la Chine aurait entre les mains, des centaines de millions de dossiers concernant des individus et des fonctionnaires venus du monde entier. Des dossiers aux informations sensibles, récoltés à la suite d’un vol de données qui dure depuis plusieurs années. Des informations en masse qui, à la seule main de l’Homme, prendraient des années et des années à être traitées.

Mais l’IA permet d’aller vite, voire très vite. Ainsi, les informations les plus essentielles peuvent être récupérées pour ensuite être transmises à des services spécifiques. Parmi ces données sensibles, on retrouve des dossiers de santé ainsi que des empreintes digitales ou encore des informations financières. Ces données pourraient ensuite permettre de mieux identifier, suivre et arrêter les espions américains.

La CIA, à la traîne sur les questions technologiques

Une association de technologies qui pourraient changer la façon dont les espions agissent. Le ministère de la Sécurité intérieure chinoise semble d’ailleurs avoir une vraie longueur d’avance sur son homologue américain, qui n’est pas vraiment au fait de l’IA, et ce, quand bien même le budget alloué à la CIA a plus que doublé en l’espace de quelques années et l’arrivée de Joe Biden au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *