Chine: une maquette inquiète les USA

La Chine continue de développer son arsenal militaire. Et dans un contexte de tensions internationales accrues, les moindres faits et gestes de Pékin sont scrutés. Récemment, les USA ont d’ailleurs eu la surprise de découvrir qu’une maquette de leur porte-avions Gerald R. Ford était utilisée dans un désert chinois, comme cible.

Le 1er janvier dernier, le média The War Zone dévoilait des images du désert de Taklamakan. Sur ces images, nous pouvions ainsi voir qu’une cible était utilisée par l’armée chinoise, pour s’entraîner au tir. Une cible qui, curieusement, ressemble au porte-avions américain Gerald R. Ford, l’un des fleurons de la marine américaine, qui a récemment été déployé proche des côtes d’Israël, dans le cadre du conflit qui concerne l’état hébreu et le Hamas palestinien.

Publicité

Une maquette d’un porte-avions américain utilisée par l’armée chinoise

Toujours selon The War Zone, les travaux sur la réalisation de la maquette en question ont débuté dès le mois de novembre 2023. Une ébauche était alors utilisée avant qu’une maquette plus précise ne soit préférée. Aujourd’hui, les Chinois semblent ainsi être en mesure de tirer sur une maquette de près de 305 mètres, avec quatre pistes de décollage et atterrissage pour avions. L’armée chinoise semble également s’entraîner à tirer sur ce qui serait un destroyer américain de classe Arleigh Burke.

Le désert de Taklamakan, dans le Xinjiang, est utilisé par l’armée chinoise pour procéder à des tirs de missiles. Depuis plusieurs années maintenant, les forces militaires s’y entraînent. En 2021 déjà, des images prises par des satellites américaines montraient ce qui ressemblait à une cible maritime mouvante (via un système de rail), et qui se déplaçait en avant ou en arrière. Rien de très anodin toutefois, quand on sait qu’entre les USA et la Chine, les tensions sont vives dans la région indo-pacifique.

L’armée chinoise se renforce

En effet, la marine américaine y déploie fréquemment des frégates et des portes avions, pour y réaliser des exercices et autres opérations. Ces patrouilles militaires provoquent pas mal de remous et entraînent des frictions avec le gouvernement chinois. C’est dans ce contexte que la Chine continue ainsi de se renforcer. D’ailleurs, un rapport américain rendu public en octobre 2023 tend à affirmer que les stocks de missiles chinois ont considérablement augmenté, dans tous les domaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *