,

Coût des billets d’avion au Bénin : Les clarifications du Dg Ayadji

Ça gronde depuis quelques jours dans le rang des voyageurs à destination de Cotonou. A l’origine, la hausse inattendue du coût des billets d’avion. Et pour voir clair dans cette affaire qui continue de faire grand bruit, le directeur général des transports terrestres et aériens, sur instruction de José Didier Tonato, ministre du cadre de vie et des transports, chargé du développement durable, a tenu ce mercredi 17 janvier 2024 une séance avec toutes les compagnies aériennes qui opèrent sur le territoire béninois. De ces échanges, il en ressort que les billets d’avion ont effectivement connu une hausse.

Selon les explications de Jacques Ayadji, directeur général des transports terrestres et aériens, l’augmentation des tarifs est due au taux très élevé de remplissage des avions.  « Les compagnies qui desservent Paris ont laissé entendre que Cotonou est très attractif et que le taux de remplissage de leurs avions est très élevé, ce qui fait qu’elles ont adopté une politique de management qui fait que les prix sont élevés. Ils disent qu’en même temps, au niveau de Lomé, le taux de remplissage de leurs avions est très faible. Il s’agit d’une politique à leur niveau de baisser les prix pour attirer la clientèle, ce qui n’est pas la même situation qu’à Cotonou », fait savoir le Dg Jacques Ayadji.

Publicité

Cette hausse du coût des billets d’avion est donc une politique adoptée par les compagnies aériennes qui desservent le Bénin pour baisser la clientèle. A entendre le directeur des transports terrestre et aérien, ça n’a rien avoir avec l’augmentation des redevances. « Si nous analysons cette déclaration, nous pouvons conclure que, oui, il y a eu une augmentation des redevances à Cotonou de moins de 40 000 F CFA par billet mais ces redevances ne justifient pas l’augmentation que nous avons eue », a-t-il clarifié. « Ce ne sont pas les Etats qui fixent le coût des billets d’avion. Ce ne sont pas non plus les passagers encore moins les citoyens. C’est une politique des compagnies », conclut Jacques Ayadji.  

20 réponses

  1. Avatar de Nico
    Nico

    Je suis touriste plutôt fréquent du Bénin, mais si le gouvernement joue avec nous on ira ailleurs. Il y a beaucoup d’autres sprays africains à visiter.
    Adieu.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    Pour des billets moins chers vers toutes les destinations du monde en toute sécurité, prenez RwandaAir ou Ethiopian Airlines, puisque ne Bénin n’a pas sa propre compagnie. Ils se trouvent à Route de l’aéroport non loin de Brussels Airlines et Air France à Cotonou.

    Ils vous feront faire un transfert à Kigali pour Paris et Bruxelles , et l’autre à Addis Abeba pour Paris et Brussels.

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Ce qui fait encore plus mal, C’est que ce sont des Béninois qui se mettent devant pour permettre de gruger leurs compatriotes. Ce que l’on ne voit nulle part en Occident ni en Asie.

  4. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Un constat s’impose dans ce pays. Notre problème ce sont nos pseudos intellectuels cadres . À y voir de près ; Kerekou, Soglo, Boni Yayi et maintenant Talon ; ne sont que les victimes expiatoires d’un système à la dérive du fait de nos cadres tarés.
    Si nous ne changeons pas l’approche que nous avons de la chose publique ; le prochain président en 2026 sera décrié autant que ses prédécesseurs.
    C’est mon diagnostic.
    Le Plombier universitaire

  5. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Avec nos fétiches..vodoun…il paraît qu on peut voyager..sans visa..sans avion..et ceci de façon.. quantique
    Pourquoi nous n utilisons.cette opportunité
    Peuple.. primitif..que nous sommes..avec nos balivernes..qui nous font honte

  6. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Vraiment, au moins le non sens est relevé, merci Joeleplombier, pour la franchise.
    Napoléon a touché du doigt la vérité.
    Quand je dis que les gens de rupture sont des incompétents certains pensent que c’est de l’insulte.
    Exposez les faits, tels qu’ils sont et on va comprendre les causes.

    Les tarifs Paris /New-York sont largement inférieurs aux tarifs pratiqués pour les capitales africaines à égale distance. Et pourtant le trafic est très intense en Amérique également, même plus et les tarifs ne montent pas. Nous devons avoir honte de nos dirigeants qui n’arrivent même pas à poser des diagnostics objectifs, comment on peut attendre d’eux des solutions idoines ???

    Au delà de ça, chaque fois que je rentre, mon cœur saigne quand je vois le nombre de sud sahélien qui rempli les vols. Que ce soit Air France, Bruxelles Airlines ou Royal air Maroc, toujours l’affluence !!!

    Il faut que les dirigeants africains prennent conscience des défis qui se posent à eux.

    Le développement, ce n’est pas souvent avoir du pétrole, de l’or ou du diamant sous son sol.
    Ou créer de petites compagnies africaines qui rivalisent entre elles.
    Prenons conscience de ce que nous perdons dans ce secteur. L’Afrique a une diaspora très forte en Europe et en Amérique, c’est plus qu’une mine d’or et des puits de pétrole!!!

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Je valide ton argumentaire @Sonagnon . Je trouve scandaleux qu’un vol Paris-News-York ou Chicago soit en haute saison à moins de 500 euros en classe éco et que la même période pour les capitales subsahariennes que ça flambe jusqu’à 1500 euros minimum. C’est une honte .
      En guise d’exemple Air-France desservait jusqu’à une période récente Bamako tous les jours. Et c’est cette destination qui génère le plus gros CA annuel de cette compagnie. Comment comprendre cette politique tarifaire de l’autruche ?? Nos cadres à divers niveaux sont vraiment des incompétents notoires .
      Ils ne travaillent pas pour le peuple, pour leur pays mais pour des intérêts occidentaux. Le feu président Kerekou avait tout résumé en son temps.
      Raison pour laquelle je m’insurge contre les divagations de Jacques Ayadji. Une honte pour l’intelligence des Beninois.
      Le Plombier universitaire

      1. Avatar de Lilan Nguema
        Lilan Nguema

        toi tu n’as jamais été dans mon pays d’accueil USA, donc dégage

  7. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Prenez la route du désert.. comme la fait le plombier

  8. Avatar de Tchité
    Tchité

    Excusez-moi, mais on constate que les dirigeants Béninois sont atteint du syndrome de Stockholm. Triste 😥.

  9. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Encore une fois de plus les africains en général, les Béninois en particulier se rendent compte, combien la France en l’occurrence les entreprises françaises escroquent les populations. En réalité quand le remplissage est élevé le coût du billet est bas. Car c’est lorsque toutes les places d’un vol régulièrement ne sont pas occupées que les compagnies ajustent les coûts des places vides sur celles qui sont remplies pour ne pas avoir de manque à gagner.

  10. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    La vraie raison est donc ailleurs, et l’Air France n’a pas voulu dire la vérité dans cette affaire. Le problème, c’est que cette compagnie française, ne désert plus le Burkina, le Mali et le Niger. De ce fait, elle ne gagne plus rien sur ces lignes. Elle a de gros manque à gagner. Du coup pour équilibrer son affaire, elle surtaxe les lignes (Cotonou par exemple) qui pourtant ont des remplissages satisfaisants en plus de ces manques à gagner sur Bamako, Ouagadougou et Niamey.

    1. Avatar de Gbolansky Azowlissè
      Gbolansky Azowlissè

      Toi tu es réfugié en Allemagne, depuis, tu n’es jamais revenu au Benin…donc t’as pas les bons renseignement, papy

  11. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    C’est ce que les Français font en Afrique. De l’escroquerie sans limite.
    Le gouvernement béninois apprend donc, que vouloir être ami de la France, accepter l’armée française sur son sol, accepter les entreprises françaises, confier des secteurs publics aux groupes français, c’est la porte ouverte à l’exploitation et à l’escroquerie sans limite des populations.

    1. Avatar de Romaric VYAHO
      Romaric VYAHO

      C’est dommage pour mon pays. Le prix est fixé en fonction de l’offre et de la demande certe. Mais si la demande est élevée et que l’offre de transport aérien est faible si le gouvernement veut aider la population vraiment c’est d’ouvrir plus la concurrence en permettant à d’autres compagnies sérieuses de desservir le Benin. Cela certainement baissera le prix toute chose égale par ailleurs. L’état doit nous aider à faire le point aussi sur l’augmentation des taxes au niveau de l’aéroport sur une période de 5ans afin de permettre aussi au populations beninoises de comprendre leur effort dans le développement du pays. Beaucoup de nigerien, burkinabè prennent aussi le vol vers Cotonou afin de ralier leurs pays par correspondance et tout cela pèse sur les enfants du pays ce sont eux qui se trouvent taxés par la suppression des lignes vers ces pays . Ici il s’agit d’une volonté politique, celle d alléger la souffrance des compatriotes. Ouvrez plus de lignes directes du Benin vers la France ou l’Europe. Cette hausse de trafic non accompagnée d’une augmentation des taxes pour les compagnies baissera les prix. Plus il y a de visites au Benin, plus l’économie du pays se portera mieux car il y aura plus de devises étrangères dans le pays pour alimenter l’économie par le biais de la consommation, des hôtels remplis, le tourisme plus attractif. Mais une augmentation sur une longue durée des prix de transport tournera le flux vers d’autres aéroports de la sous région et sera contre performant pour l’ économie du pays. Augmentez l’offre du transport très rapidement vers le Benin avec de bonnes compagnies aériennes !

  12. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Mais nous sommes au 21 è siècle, le monde a évolué et rien ne justifie de nos jours ces coopérations bilatérales désavantageuses, où les populations africaines doivent continuer à être escroquées voire exploitées sans vergogne par la France.
    La France n’a pas d’ami, elle n’a que ses intérêts. Il serait humain et vertueux que le gouvernement béninois œuvre pour les intérêts des populations béninoises au lieu de toujours soumettre ces pauvres populations à l’escroquerie, à l’exploitation et à la manipulation française.

  13. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    C’est Ayadji qui raconte un non sens . On augmente le prix de billet quand une destination a un flux de passagers en constante augmentation. Et que la destination Lomé où il n’y a pas un chat et le prix est moins cher de moitié que Cotonou n’est-il pas une aberration commerciale ???
    Cherchez l’erreur de Jacques Ayadji.
    Nier l’évidence de l’augmentation des taxes à l’aéroport de Cotonou engendrant une augmentation du coût des transporteurs Aériens à destination de Cotonou dont Air France ; c’est prendre nos compatriotes pour des moutons.
    Le Plombier universitaire

  14. Avatar de Tchité
    Tchité

    C’est pourquoi il faut avoir sa/ses propres compagnies aériennes (RwandAir, Ethiopian, Skype, etc). Au Bénin, on dort 😴 et préférons laisser la gestion de tout, y compris notre électricité (sbee) au colon, sanguinaire, français.

    1. Avatar de Tchité
      Tchité

      Sky, etc

  15. Avatar de Che Guevara
    Che Guevara

    C’est une escroquerie. Quand le taux de remplissage est eleve, en general le cout du billet est bas..observer les billets en direction des pays comme le Cuba, republique dominique, etc.. tres bas car le taux de remplissage est eleve.

    On gruge les africains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *