Énergie au Maghreb: la Chine va investir dans une usine

L’accès à une énergie de qualité représente un véritable enjeu pour bon nombre de pays africains. Pour construire un tissu industriel optimal, il faut nécessairement avoir à sa disposition un réseau d’électricité performant. Les pays du Maghreb disposent d’un incroyable potentiel dans le domaine des énergies renouvelables. Au Maroc, par exemple, les premières autorités ont enclenché plusieurs mécanismes dans le but de valoriser comme il se doit le secteur des énergies renouvelables.

En octobre 2023, les autorités marocaines avaient signé un accord d’investissements avec le groupe chinois Aeolon. Cette firme est spécialisée dans les équipements éoliens. Cet accord doit permettre à Aeolon de mobiliser un financement de 245 millions $ pour la construction d’une usine de fabrication de pales d’éoliennes. Selon des sources bien introduites, l’usine sera construite au niveau de la zone d’accélération industrielle de Nador sur la côte nord du Maroc.

Publicité

L’infrastructure va être déployée sur une superficie de 50 hectares. Une fois en service, l’usine sera en mesure de produire 600 jeux de pales par an. La cérémonie de pose de la première pierre de l’usine a eu lieu ce mercredi 24 janvier. Li Changlin, l’ambassadeur de Chine au Maroc et Mohcine Jazouli, ministre marocain délégué chargé de l’Investissement et de l’Évaluation des politiques publiques, étaient présents à la cérémonie de pose de la première pierre.

La Chine est réputée pour avoir l’une des meilleures expertises dans le domaine de la technologie liée aux énergies renouvelables. La future usine de fabrication de pales d’éoliennes va apporter une énorme plus-value à l’économie nationale. L’infrastructure va permettre la création de 3332 emplois avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 682 millions $. Le Maroc ne lésine sur aucun moyen pour attirer les grands investisseurs internationaux. Le royaume chérifien a réussi un véritable tour de passe en attirant les investissements de l’entreprise Aeolon. En outre, le Maroc va devenir le premier site international de production de l’entreprise chinoise.

La firme avait jusque-là concentré l’essentiel de son activité en Chine. Cela montre que la destination Maroc est attractive. Le pays a mis en place une politique ambitieuse de diversification de son économie. La nation maghrébine dispose de plusieurs atouts qui sont en mesure de créer de nouvelles opportunités pour son tissu économique. Il est clair que les investissements chinois au Maroc vont se multiplier dans les années à venir. En plus de la Chine, les pays européens et ceux du Golfe essayent de se positionner sur le marché marocain, car il y a diverses perspectives alléchantes qui se profilent à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *