Hushpuppi: aux USA, mauvaise nouvelle pour l’arnaqueur nigérian

Mauvaise nouvelle pour Hushpuppi, ressortissant nigérian, accusé d’arnaque et reconnu coupable par la justice américaine. En effet, son recours en appel a été refusé par les autorités, qui ont décidé de ne pas accéder à sa demande de réduction de peine. Pour rappel ce dernier a été condamné à 11 années de prison. Il espérait voir sa peine être considérablement réduite, grâce à son bon comportement en prison.

Pour autant, Ramon « Hushpuppi » Abbas n’aura pas la possibilité de sortir avant la date imposée. En novembre 2022, celui-ci est reconnu coupable par le juge Otis Wright, de blanchiment d’argent et autres escroqueries, pour un montant total de plusieurs dizaines de millions de dollars. C’est environ deux semaines après le premier jugement qu’il déposera son recours en appel.

Publicité

L’appel de Hushpuppi, refoulé

Derrière les barreaux, Ramon Abbas a tenté de s’intégrer du mieux possible, en s’inscrivant à des formations et en prenant une part active dans la vie de tous les jours, à travers le nettoyage des installations pénitentiaires, notamment. Mais ces actions n’auront pas suffi à faire changer les juges d’avis. Résultat, l’appel a officiellement été rejeté et Hushpuppi restera derrière les barreaux.

Dans tous les cas, cette histoire ne cesse de faire grand bruit. Car outre cette demande (et ce rejet), Ramon Abbas aurait été filmé en train de faire la fête avec ses compagnons de prison. Si cela n’a pas été avéré, les rumeurs qui ont commencé à circuler ont forcément choqué du monde. Plusieurs personnes affirment en effet avoir reconnu la voix de l’arnaqueur dans une vidéo devenue virale.

Une arnaque de plusieurs millions de dollars

Concernant sa peine de prison, difficile de savoir si ce dernier bénéficiera d’une nouvelle chance pour sortir avant la fin de ses 11 années derrière les barreaux. Ses avocats, John Iweanoge et Louis Shapiro, se sont retirés avant le rejet de l’appel. De fait, il faudrait pour lui, trouver de nouveaux conseils juridiques pour l’accompagner. Reste à savoir s’il sera en mesure de se faire aider en bonne et due forme.

Une réponse

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    La justice Nigeriane recherchait aussi ce criminel. Si c’était un etatsunisien, il serait amené à être jugé et emprisonné dans son pays d’origine. Mais les états Africains ne défendent jamais leurs fils et filles, mêmes s’il n’y rien à leurs reprocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *