La Russie a bombardé des français qui combattaient dans cette ville

En Ukraine, la guerre continue de faire rage. Des soldats de toutes les nationalités sont d’ailleurs engagés sur le front, de leur propre chef. Récemment d’ailleurs, l’armée russe a affirmé avoir mené une opération visant à neutraliser des mercenaires étrangers, notamment français.

Ce mercredi, l’armée russe a expliqué avoir frappé un bâtiment situé dans la ville de Kharkiv, la seconde plus grande ville d’Ukraine, dans lequel se trouvaient des mercenaires français, engagés dans ce combat qui dure depuis déjà le 24 février 2022. Une information révélée directement sur la chaîne Telegram du ministère russe de la Défense. On dénombrerait, selon le premier bilan, 60 morts et 20 blessés.

Publicité

La Russie frappe un immeuble habitant des mercenaires français

Des chiffres à prendre avec des pincettes cependant, car aucune vérification n’a été effectuée sur place. Kiev de son côté a évoqué une frappe russe à Kharkiv, sur des immeubles résidentiels, à l’aide de missiles S-300. 26 personnes auraient été blessées, mais aucune victime n’aurait été à déplorer. Deux personnes se trouveraient toutefois dans un état grave.

L’offensive revendiquée par Moscou à l’encontre de l’immeuble rempli de mercenaires français intervient dans un contexte un peu particulier. Ce mardi, le gouvernement français, par la voix d’Emmanuel Macron, a confirmé la livraison à venir de plusieurs dizaines de missiles Scalp à longue portée (70 kilomètres environ). Des discussions sont également en cours au sujet d’obus et de canons Caesar.

Emmanuel Macron se rendra en Ukraine en février

Un accord de sécurité, sur les bases de l’accord signé par Kiev avec le Royaume-Uni, portant sur une durée de dix ans, serait aussi sur le point d’être finalisé. Pour le moment toutefois, aucune information complémentaire à ce sujet n’a été dévoilée. Seule certitude, cet accord devra être paraphé au mois de février, à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron sur le sol ukrainien.

6 réponses

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    Il s’avère que cette histoire n’est que propagande et mensonge.

    Les français qui sont là bas y sont allé de leur propre chef pour intégrer la Légion Internationale de l’Armée ukrainienne.

    Vérification faite, l’articulation de ces unités fait qu’ils sont par groupes, de 10 ensemble max, au même endroit au même moment.
    Et aucun français ne manque à l’appel…

    Il s’agit plus de tenter de communiquer et d’intimider le Gouvernement français qui a décidé formellement, de livrer d’autres canons césar et des missiles

    La seule chose à relever est la nervosité de Poutine sur ce coup. AU total il n’y a qu’une centaine de français là bas. Pas de quoi retourner une guerre qui fait des centaines de morts chaque jour que Dieu fait

    \\\\.///
    (@_@)

    1. Avatar de (@_@)
      (@_@)

      « …Ils y sont allés »

  2. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    C’est plutôt la présence des soldats de l’OTAN , d’une manière non officielle. La France sera définitivement rayée de la carte des relations avec la Russie et Macron insiste , insiste et insiste sur l’aide à fournir à l’Ukraine. Ces français peuvent fournir tout ce qu’ils ont comme armement , ils ne viendront pas à bout de la Russie.

  3. Avatar de Tchité
    Tchité

    Ce pays là est le plus grand fournisseur de mercenaires, surtout durant les années Focart.

  4. Avatar de EDA
    EDA

    Question naïve: un accord de cette nature ne doit-il pas préalablement passer par un vote de la représentation nationale ?

    1. Avatar de Le Baikal
      Le Baikal

      Eux qui parlent de démocratie pour les pays du tiers monde , ils la bafoue cette démocratie. C’est la règle de : ne faites pas ce que l’on fait , mais faites ce que l’on vous dit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *