Pétrole au Maghreb: 3 géants américains veulent rafler de gros contrats

Au Maghreb, les entreprises américaines ont de plus en plus de vue sur l’industrie pétrolière. Récemment, plusieurs des géants de l’industrie se sont d’ailleurs rendus en Algérie pour échanger avec les représentants politiques du secteur dans le but de décrocher des contrats aux montants records.

En Afrique, le pétrole continue d’attirer les très grandes entreprises de ce monde. On pense à TotalÉnergies en France, qui en plus d’être bien implantée, sponsorise la CAN qui se déroule actuellement en Côte d’Ivoire. On pense aussi aux géants américains, comme Oxy et Chevron qui récemment, ont envoyé l’une de leurs délégations en Algérie pour discuter et éventuellement signer d’importants contrats.

Publicité

Des géants américains se sont rendus en Algérie

Plus tôt au mois de janvier, Mohamed Arkab, ministre algérien des Énergies et des Mines a reçu des représentants d’ExxonMobile, le numéro un mondial et incontesté du secteur du pétrole dans le monde. Mais pourquoi une telle influence en Algérie ? La nouvelle loi sur l’investissement et les hydrocarbures est venue renforcer l’attrait de ce pays du Maghreb aux yeux des investisseurs étrangers.

C’était d’ailleurs l’un des objectifs du président Tebboune : attirer les capitaux étrangers à travers des textes simplifiant les démarches relatives à l’investissement dans le pétrole et les hydrocarbures. Attention toutefois, pour que ces contrats soient octroyés à des acteurs étrangers, l’Algérie impose quelques conditions, à commencer par la formation et le transfert d’expertise.

L’Algérie ouvre son secteur du pétrole aux capitaux étrangers

En outre, les pièces utilisées pour le forage et l’exploitation des matériaux devront être produites sur place. Une décision qui fait sens puisque les mêmes conditions ont été imposées à l’encontre des Chinois en ce qui concerne l’industrie du BTP et de la construction ou l’industrie des techniques de dessalement de l’eau de mer, dans le but de réduire la part du pétrole dans leur économie.

7 réponses

  1. Avatar de Med Meh
    Med Meh

    Pourquoi les américains ne viennent-ils pas investir dans le solaire.Notre pays est classé parmis les premiers au monde ayant un ensoleillement à longueur d’année.
    En outre, nous avons des différents avis les USA sur le sujet très brûlant de la Palestine.
    Nos gouvernants feraient une erreur grave en autorisant le pays de l’oncle Sam à prospecter le gaz de schiste ,il pollue la nappe phréatique dont nos fellahs en ont besoin.

  2. Avatar de عبد الغني
    عبد الغني

    Pourquoi écrire :
    Pétrole au Maghreb??!!!
    ni le Maroc ni la Tunisie sont des pays pétroliers..!!

  3. Avatar de رابح سعدي
    رابح سعدي

    Désormais c’est l’ère de schistes en Algérie les compagnies pétrolières américaines sont leaders dans le domaine mais à coûts relativement élevés..

  4. Avatar de Farès Oukaci
    Farès Oukaci

    Malgré les positions politique contradictoire avec l’administration Biden ,mais chez l’oncle SAM,
     »Bisnes is bisnes »….!

  5. Avatar de Abdelhakim
    Abdelhakim

    L. Algerie n est pas explorer à 100 % il faut ramener les grandes companies avec sa superficie énorme plus de 2 millions km2 seule l Algerie ne peut rien faire la production actuelle est 600 000 baril jours dans les années 2005 était à 1 500 000 baril jour elle pris un grand retard dans l exploration et l exploitation elle voulait appliquer l après pétrole avec les énergies renouvelables mais sans réussite il faut retourner au pétrole et le gaz c est l or noir

  6. Avatar de Bazod
    Bazod

    LES INTERETS QUI DOMINENT

    1. Avatar de Smailbentaha
      Smailbentaha

      Pourquoi, pas le solaire, qui peut rapporter gros en électricité, sans abîmer notre sous sol qui est égorger d’eau, qui servira à la population et à l’agriculture.mais comme d’habitude, vous cherchez le plus facile, et faire le beau devant les américains, que pourtant vous voyez ce qu’il font à gaza, s’oppose à un arrêt de guerre.vraiment je comprends plus mon pays.aveugle à ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *