RDC: Kagame se dit prêt à se battre pour son pays (vidéo)

Face à une recrudescence des tensions régionales, le président rwandais Paul Kagame a récemment affirmé la détermination de son pays à se défendre face aux menaces de la RDC. Lors de l’Umushyikirano national annuel, un dialogue tenu à Kigali, Kagame a souligné l’importance de la souveraineté et de la sécurité nationales, déclarant : « Nous devons faire ce que nous devons faire pour nous protéger. »

Ces déclarations interviennent dans un climat de tensions croissantes avec les nations voisines, notamment la République démocratique du Congo (RDC) et le Burundi. Ces derniers mois, les accusations mutuelles d’appui à des groupes rebelles ont exacerbé les relations déjà tendues. La RDC, sous la présidence de Felix Tshisekedi, a évoqué la possibilité d’une déclaration de guerre contre le Rwanda, tandis que le Burundi accuse Kigali de soutenir les activités de groupes armés sur son territoire.

Publicité

Accusations mutuelles

Le Rwanda, de son côté, pointe du doigt la RDC pour son soutien présumé aux FDLR, une milice liée au génocide de 1994. Parallèlement, Kagame rappelle les épreuves traversées par le Rwanda, notamment le génocide qui a coûté la vie à environ un million de personnes. Il met en garde contre toute tentative de déstabilisation, affirmant que son pays est prêt à se défendre avec la fermeté de ceux qui « n’ont rien à perdre ».

Lors de la fonction officielle, retransmise en direct et suivie par de nombreux Rwandais ainsi que des internationaux, Kagame a projeté une image de confiance, assurant la sécurité intérieure du pays face aux menaces externes. Son message était clair : le Rwanda ne tolérera aucune violation de sa souveraineté.

En réponse aux défis sécuritaires régionaux, Kagame a aussi rappelé le passé conflictuel du Rwanda dans la région des Grands Lacs, notamment son implication dans des conflits au Congo dans les années 1990. Il souligne ainsi la résilience et la détermination du Rwanda à maintenir sa stabilité et à défendre ses intérêts nationaux face à toute forme d’agression.

Publicité

Face à cette montée des tensions, la communauté internationale observe avec inquiétude les développements dans la région. L’appel de Kagame à la défense de son pays résonne comme un avertissement aux voisins et aux acteurs internationaux, soulignant la complexité des enjeux sécuritaires dans les Grands Lacs et la nécessité d’une approche concertée pour prévenir une escalade du conflit. De son côté, la RDC semble déterminée à mettre fin aux agressions des groupes armés dans l’est du pays. Une situation explosive en perspective.

3 réponses

  1. Avatar de MuanaMayi
    MuanaMayi

    Kagame est non seulement un grand destabilisateur, mais surtout le plus grand criminel que l’Afrique n’ait jamais connu. Les âmes des victimes congolaises les hanteront et les suivront jusqu’en enfer qui sera sa dernière demeure.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    La tête de l’un, fait 2 fois la taille de celle de l’autre. ils veulent s’entretuer sur des frontières coloniales héritées que le colon même n’a plus chez lui.

  3. Avatar de Soukeïna ZOULEKA
    Soukeïna ZOULEKA

    le président rwandais Paul Kagame a récemment affirmé la détermination de son pays à se défendre face aux menaces d’invasion.
    Merci mon Président, Kagamé, si vous avez besoin d’officiers généraux de réserve, nous : Ronsard, Sonagnon, Tchité, Dr Doss au cui d’uitre viendront

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *