Retour des USA sur la Lune: un pays inattendu participe au projet

Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour l’Humanité”. Ce sont par ces mots que Neil Armstrong, un soir de juillet 1969, officialisait le fait que l’humain venait de réaliser ce que beaucoup estimaient être impossibles : envoyer quelqu’un marcher sur la Lune. Aujourd’hui, plus de 50 ans après cet exploit scientifique, mécanique et technique, les USA y ont confirmé leur retour prochain.

Le retour des USA sur la Lune, c’est pour bientôt. Le 25 janvier, pour être précis. Pour autant, il ne s’agit ici que d’une mission “robot”, en collaboration avec la société Astrobotic. Intitulée “Peregrine Mission One” (TO2-AB), cette mission a pour particularité d’incorporer le Mexique !

Publicité

Le Mexique participera à cette mission américaine

En effet, cette mission permettra de transporter pas mal de modules différents, dont une charge utile mexicaine, à l’initiative de l’Université nationale autonome du Mexique. Cette charge utile, baptisée COLEMNA, a un objectif tout à fait novateur, à savoir déterminer si l’utilisation de micro-robots autonomes sur la Lune est efficace dans l’étude, l’exploration et l’exploitation de régions lunaires ciblées.

Les mini-robots COLEMNA fonctionnent en totale autonomie. Ils disposeront de deux missions principales, pour ce premier voyage lunaire. La première, c’est de mesurer les paramètres du plasma poussiéreux en surface lunaire. La seconde, c’est de (si besoin), se regrouper pour se connecter tous ensemble et agir comme un panneau solaire, pour récupérer de l’énergie.

La Chine et le Japon, sur les starting-blocks

Une étape de plus dans la course à la conquête spatiale. En effet, de plus en plus de pays ont annoncé vouloir explorer les confins de l’espace. La Chine, par exemple, est en plein essor et souhaite y envoyer l’un de ses taïkonautes… À moins que le Japon ne la devance. En effet, Tokyo a également annoncé vouloir envoyer son tout premier astronaute sur la Lune, dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *