,

Salaires au Bénin : Chadaré et Todjinou entre satisfaction et déception

« La revalorisation des salaires dans des proportions historiques, intervenue en décembre 2022, a aidé à atténuer la baisse du pouvoir d’achat des travailleurs à défaut de l’améliorer », ainsi s’exprimait le président Patrice Talon le 21 décembre 2023 devant la représentation nationale à Porto-Novo.

Cette réforme que d’aucuns avaient même qualifiée « du hautement social », est effective depuis décembre 2022. Un an après sa mise en œuvre, la réforme semble ne pas combler entièrement les attentes des responsables des centrales et confédérations syndicales.

Publicité

Pour Noël Chadaré, le secrétaire général de la Confédération des organisations des syndicats indépendants du Bénin (Cosi-Bénin), la mesure de revalorisation des salaires des fonctionnaires annoncée par le gouvernement Talon semble avoir un goût d’inachevé. Et pour cause, la réforme impacte seulement une catégorie de fonctionnaire, a-t-il justifié. « On a promis qu’on va aussi revaloriser les salaires d’autres travailleurs, c’est-à-dire ceux des sociétés d’Etat, les collectivités locales… », souligne le syndicaliste. Noël Chadaré a fait observer que les fonctionnaires du secteur privé ne bénéficient pas de cette revalorisation des salaires.

Contrairement à la déclaration du président Patrice Talon le 21 décembre 2023, le secrétaire général de la Cosi-Bénin pense que les travailleurs béninois vivent très mal même s’il a reconnu que des efforts sont consentis par le gouvernement sur le plan social. Pour corriger cette discrimination et améliorer véritablement la situation des travailleurs, Noël Chadaré suggère qu’une commission soit mise en place par le gouvernement pour déterminer l’incidence financière que va induire la revalorisation des fonctionnaires laissés sur le carreau.

Réaction presque identique du côté de Pascal Todjinou, ancien secrétaire général de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb). Comme Noël Chadaré, les attentes de l’ancien syndicaliste ne sont pas entièrement comblées quant à la revalorisation des salaires des fonctionnaires. Tout en reconnaissant que la mesure de revalorisation est un pas, Pascal Todjinou estime que la méthode utilisée pour l’augmentation des salaires semble être « une méthode d’employeur ». Selon lui, cette méthode consiste à valoriser uniquement les travailleurs en fonction. « Je suis travailleur à la retraite. (…) Je n’ai pratiquement rien obtenu. Je me retrouve avec une portion congrue », confie l’ancien syndicaliste Pascal Todjinou au journal Le Matinal.

Publicité

Il faut préciser que la mesure de revalorisation des salaires n’a pas impacté les agents des collectivités locales. Ils crient à la discrimination et à l’injustice sociale. Interpellé sur la question par les députés, le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale a expliqué qu’une mesure spéciale sera prise incessamment pour satisfaire la revendication de ces fonctionnaires.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires