,

Révision de la constitution au Bénin : Ce débat n’existe pas, selon le gouvernement

Depuis quelques jours, les propos tenus par le président Louis Gbèhounou Vlavonou ont suscité une grosse polémique au sein de la classe politique malgré les clarifications apportées par son porte-parole. Les partis Fcbe, NFN et GSR se sont opposés à « une révision opportuniste » de la loi fondamentale tandis que Les Démocrates (LD) subodore « un complot contre le peuple » béninois. Si jusque-là les partis de la majorité présidentielle notamment l’UP-R et le BR, semblent esquiver la question, le gouvernement a quant à lui, levé l’équivoque et affiché clairement sa position par rapport à cette polémique.

Lors de son point de presse hebdomadaire après le conseil des ministres tenu ce mardi 9 janvier 2024, Wilfried Léandre Houngbédji, secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement a déclaré que ce projet de révision de la constitution n’existe pas. Ce fut le lieu pour le porte-parole du gouvernement de réitérer la bonne foi et surtout l’engagement du président Patrice Talon à respecter les fondamentaux de la constitution.

Publicité

« C’est le président Patrice Talon qui a fait réviser la constitution dans un contexte où l’Assemblée nationale lui était acquise à 100% et qui à cette époque-là n’a pas jugé utile de sauter les verrous de limitation de mandat, sachant très bien qu’à la prochaine occasion, l’opposition serait certainement présente à l’Assemblée nationale. Il ne l’avait pas fait. Bien au contraire, il a fait mettre dans cette constitution qu’au Bénin, nul ne peut de sa vie effectuer plus de deux mandats présidentiels », a rappelé Wilfried Léandre Houngbédji.

S’agissant des propos du président de l’Assemblée nationale, le secrétaire général adjoint du gouvernement a fait observer que Louis Gbèhounou Vlavonou, lors de son investiture avait évoqué le sujet en suggérant à la 9e législature « de toucher à quelques aspects de la constitution tout en préservant le caractère républicain de l’Etat et la limitation des mandats ». Selon lui, il ne devrait plus y avoir de débat dès lors que les fondamentaux sont maintenus.

« La révision de novembre 2019 a pris le soin de préciser qu’elle n’emportait ni une nouvelle République ni une nouvelle constitution », a rappelé Wilfried Léandre Houngbédji. Se fondant sur ces éléments, le porte-parole de gouvernement a estimé que toutes les garanties avaient été données pour éviter ces querelles qu’il juge d’ailleurs « inutiles ». « Ceux qui agitent l’idée d’une telle révision parmi lesquels des gens qui hier, ont ferraillé dur, ont tout fait pour obtenir une révision opportuniste afin de prolonger leur bail à la tête du pays, j’ai le sentiment qu’ils ont envie que d’autres portent avec eux ou pour eux les péchés qu’ils auraient voulu commettre il y a quelques temps », relève Wilfried Léandre Houngbédji en précisant que ce débat n’est pas d’actualité au sein du gouvernement.

Publicité

« Pour le gouvernement, ce débat, il n’existe pas. Pour le président Talon, ce débat, il n’existe pas et pour davantage pour sa majorité à l’Assemblée nationale, ce débat n’existe pas », a martelé le porte-parole du gouvernement. Selon Wilfried Léandre Houngbédji, « il y aura débat probablement, si la proposition de révision de la constitution prenait forme et suit des aspects précis qui auraient été identifiés non pour permettre au président Patrice Talon de s’octroyer un bail supplémentaire à la tête de notre pays à l’issue de celui-ci qui est bien le dernier et qui prend fin dans moins de deux ans et demi ».

9 réponses

  1. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    Qui va encore vous croire dans ce Benin ? De de cons 😡😡😡

  2. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Joeleplombier, précurseur du développement avec des conflits d’intérêt partout, violation des principes élémentaires de l’état de droit que le Bénin a opté ???

    Difficultés du port jamais connu au Bénin, tous les secteurs vitaux de l’économie du pays confiés à ses propres entreprises et la liste est non exhaustive.
    Qu’il parte dans l’honneur pour qu’on lui trouve des circonstances atténuantes pour lui récupérer juste ce qu’il a pris au peuple sans poursuite judiciaire.
    Mais s’il veut faire le malin avec le peuple, il va se heurter à la colère de ce peuple.

  3. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    @Sonagnon
    Celui dont tu parles constamment qui est le précurseur du développement de ton pays a déjà réglé le problème de sa succession pour 2026.
    Ne vous inquiétez point; il ne rempilera pas . Il a jeté les bases pour pérenniser l’amorce de transformation de ce pays en un Singapour en Afrique de l’Ouest.
    Mais ; comprenez qu’il ne laissera pas ce pays aux mains d’un quelconque aventurier fut-il Les Démocrates.
    Dont acte.
    Le Plombier universitaire

    1. Avatar de Aziz le sultan
      Aziz le sultan

      Il faut que tu fasses l intéressant..hein..
      Tu as bien fêté..hier..je suppose..
      Bande..d adorateurs.de sat an..que vous êtes

  4. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Il parle comme si nous ne connaissons pas cet homme qui s’est installé par infraction au pala de la Marina !!!

    Il ne fait jamais ce qu’il dit, et ne dit jamais ce qu’il va faire.

    Nous ne sommes pas nés de la première pluie. Il faut lui mettre la pression en permanence jusqu’à ce qu’il prenne ses clics et clacs pour se barrasser à jamais de la vie du peuple béninois.

    1. Avatar de Sonagnon
      Sonagnon

      Lire au palais de la Marina

    2. Avatar de Guterez
      Guterez

      M Sonagnon, vous êtes à votre poste DRH non? vos pauvres dossiers ne peuvent avancer en tant que Directeur tout Puissant
      Il y a un poste de DRH à la CPI, ça vous interesse ou pas?
      Attention, si votre Master est obtenu à ESGT du Bénin, comme le doctorat de Dr Doss ou celui de Joeleplombier ou celui de Ollah Oumarou, là je ne pourrai pas vous recommander à mes collègues

  5. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Ivoiriens..disent…
    Les souris même.saouls..connaissent carrefour.des chats

  6. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    C’est la porte ouverte à du n’importe quoi avec Wilfrid Houngbedji. Sa polique de l’en même et sa relation duplicitaire avec la classe polique ainsi le peuple , de même pour ces ruge et rage. Pour l’histoire ce sont les animaux qui ruge qui rage !!! Voyez l’affaire notez moi très très bien ça dixit Dr Doss

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *