Russie – Israël: la tension monte entre les deux pays 

Alors qu’Israël est actuellement en guerre contre le Hamas palestinien, l’État hébreu fait face à de nombreuses critiques. Récemment, c’est la Russie qui est montée au créneau, démontrant ainsi que les relations diplomatiques entre les deux pays commençaient à se distendre.

C’est à l’occasion d’une conférence de presse que Maria Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères du Kremlin, a critiqué le soutien inconditionnel apporté par Berlin à Israël dans sa guerre contre le Hamas. Celle-ci a ajouté que l’Allemagne continuait d’agir en mettant de côté le sort des populations d’autre confession que la religion juive, au sein de l’Union européenne, et notamment des populations slaves, violemment touchées lors de la période de l’Holocauste.

Publicité

Berlin et Israël, pointés du doigt par Moscou

Maria Zakharova a continué, en expliquant que Berlin refusait toujours de reconnaître les crimes de guerre Nazis perpétrés à l’encontre des populations russes et slaves. Pour justifier son propos, celle-ci a rappelé que l’Allemagne n’a jamais souhaité payer de réparations à l’encontre des victimes slaves lors du siège de Leningrad (aujourd’hui appelée Saint-Pétersbourg), qui aura duré près de deux ans et demi.

Israël répond à Moscou

Une position qu’Israël a pointé du doigt, accusant ainsi Moscou de “minimiser” l’impact de cette période de l’Holocauste sur l’histoire moderne et plus précisément, sur le peuple juif. Israël a profité de l’occasion pour remercier Berlin de son soutien. En effet, l’Allemagne a affirmé être derrière Israël après que l’Afrique du Sud a déposé plainte à son encontre, devant la Cour internationale de justice, accusant le pays de génocide en Palestine.

L’Afrique du Sud dispose d’une histoire avec la Palestine, dont elle a toujours défendu le droit à l’autodétermination. À Pretoria, l’ambassade israélienne a d’ailleurs été fermée, et ce, jusqu’à ce qu’un cessez-le-feu soit annoncé. En outre, le 21 novembre 2023, le pays a confirmé la suspension de ses relations diplomatiques avec l’état Hébreu, rappelant ses diplomates.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *