Russie: la Chine a clairement défié les USA en 2023

L’année 2023 a été marquée par un acte de défi économique et stratégique significatif de la part de la Chine envers les États-Unis. En devenant le principal importateur de pétrole russe, la Chine a clairement remis en question les sanctions occidentales imposées à la Russie, démontrant une indépendance croissante vis-à-vis des influences et normes occidentales. La Chine a ainsi réduit ses importations de pétrole en provenance de l’Arabie Saoudite, faisant de la Russie son premier fournisseur, dans un contexte de réalignement géopolitique et économique global.

Ce défi s’articule autour de plusieurs axes clés. Premièrement, en choisissant d’importer massivement du pétrole russe à des prix réduits, la Chine a contourné les sanctions occidentales instaurées à la suite de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en 2022. Cette action a non seulement soutenu l’économie russe face aux pressions occidentales, mais a également mis en lumière les limites de l’efficacité des sanctions internationales lorsque des puissances majeures telles que la Chine choisissent de ne pas les respecter.

Publicité

Deuxièmement, la décision de la Chine de favoriser le Rouble et le Yuan dans ses échanges avec la Russie est un pas vers la dédollarisation des échanges commerciaux. Cette initiative, éloignant Pékin et Moscou du dollar américain, constitue une remise en cause directe de la prédominance de la monnaie américaine dans le commerce mondial. La déclaration de Sergueï Lavrov selon laquelle l’objectif n’est pas de « tuer le dollar » atteste de la conscience de l’impact potentiel de ces actions sur le système financier mondial dominé par le dollar.

Un jeu d’équilibriste

En outre, la Chine a augmenté ses importations de pétrole en provenance des États-Unis de 81.1% en 2023, malgré les tensions géopolitiques existantes entre les deux pays. Cette démarche peut être interprétée comme une tentative de la Chine de maintenir une position équilibrée dans ses relations commerciales, tout en défiant la suprématie américaine en diversifiant ses sources d’approvisionnement énergétique.

Par ailleurs, la hausse globale des importations chinoises de pétrole brut, atteignant un record de 563.99 millions de tonnes métriques en 2023, souligne l’ambition croissante de la Chine de renforcer son indépendance énergétique. Cette stratégie est en phase avec ses objectifs à long terme de devenir une superpuissance économique et industrielle.

Publicité

Enfin, la Chine a utilisé des intermédiaires pour le transport et l’assurance du pétrole russe, ainsi que des points de transbordement dans des eaux internationales, pour éviter de violer directement les sanctions occidentales. Cette méthode méticuleuse illustre la capacité de la Chine à jouer habilement avec les règles occidentales, tout en poursuivant ses propres intérêts économiques.

En 2023, la Chine a clairement défié les États-Unis, non seulement en s’opposant aux sanctions occidentales contre la Russie, mais aussi en remettant en question le rôle du dollar dans le commerce international. Cette démarche, loin d’être isolée, s’inscrit dans un contexte de recomposition géopolitique où la Chine cherche à affirmer sa place en tant que puissance mondiale incontournable.

2 réponses

  1. Avatar de Le Baikal
    Le Baikal

    Des sanctions débiles prises par des débiles qui voulaient mettre à genoux l’économie russe. La Chine est un pays où l’excellence prédomine au lieu de se laisser berner par un Biden qui n’arrive pas à s’autogérer.
    La Chine n’oublie pas que les américains leur veulent du mal avec ces pressions sur Taiwan.

  2. Avatar de Vladinsky
    Vladinsky

    Comme on la comprend !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *