Afrique: Chine, Brésil… ruée vers ce pays riche en ressources

La République de Guinée, nation ouest-africaine, est le théâtre d’une intense activité minière centrée sur le gisement de Simandou, renfermant une des plus grandes réserves de minerai de fer au monde, estimée à environ 2,4 milliards de tonnes encore inexploitées. Cette richesse naturelle attire les géants mondiaux de l’industrie sidérurgique, notamment de Chine et du Brésil, désireux d’exploiter cette montagne de fer guinéenne.

China Baowu Steel, partenaire du consortium Winning Consortium Simandou (WCS), a récemment finalisé une levée de fonds significative, atteignant 10 milliards de yuans (environ 1,4 milliard de dollars). Cette manne financière, obtenue par émission d’obligations à un taux fixe de 2,45 % sur trois ans, est destinée en grande partie à l’exploitation des blocs nord de Simandou, avec au moins 70 % du capital levé alloué aux dépenses opérationnelles.

Publicité

À côté de ces efforts chinois, la société minière Rio Tinto, connue pour son expertise et sa présence dominante dans le secteur minier mondial, ne reste pas en marge. Avec un engagement d’investissement de 6,2 milliards de dollars pour développer les blocs 3 et 4 du site, Rio Tinto prévoit de démarrer la production et d’exporter les premières tonnes de minerai de fer dès 2025, prenant ainsi une longueur d’avance sur ses concurrents.

Les ambitions de ces géants de l’acier ne se limitent pas à l’extraction du minerai. Elles englobent également la mise en place des infrastructures nécessaires à l’exploitation minière, notamment les voies ferroviaires et les ports, essentiels pour le transport du fer vers les marchés internationaux. Cet aspect est crucial pour la réussite du projet, compte tenu des précédents obstacles rencontrés, notamment les désaccords entre les autorités guinéennes et les entreprises minières.

Le projet Simandou a connu de multiples interruptions dues à des différends entre les acteurs locaux et internationaux. Cependant, un accord récent entre le gouvernement guinéen et les entreprises minières étrangères marque un tournant décisif, promettant une avancée significative dans l’exploitation des ressources ferreuses de la région.

Publicité

Cet afflux d’investissements et d’intérêts étrangers en Guinée souligne l’importance stratégique des ressources naturelles africaines sur l’échiquier mondial. Avec la mise en œuvre de ce projet colossal, la Guinée s’affirme comme un acteur incontournable dans le secteur minier international, attirant l’attention de puissances mondiales telles que la Chine et le Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *