,

Bénin : Les problèmes qu’engendre l’actuelle constitution, selon Assan Seibou

Le 26 janvier 2024, le député Assan Seibou, président du groupe parlementaire Bloc Républicain a introduit à l’Assemblée nationale une proposition de loi portant modification de la constitution en vue des élections générales de 2026. Reçu sur Bip Radio ce dimanche 4 février, l’He Assan Seibou a exposé les problèmes qu’engendre l’actuelle constitution en ce qui concerne l’ordre des élections.

La constitution du 11 décembre 1990 modifiée en novembre 2019 prévoit les élections communale et législative pour le mois de janvier et la présidentielle pour avril. Selon le président du groupe parlementaire BR, ce calendrier électoral va créer des déséquilibres dans la légitimité politique. 

Publicité

« J’estime que faire hériter un président d’une Assemblée nationale qui serait d’entrée opposée à lui, alors que nous avons la loi sur le système partisan de notre pays qui ne permet pas une cohabitation », a déclaré l’He Assan Seibou. L’élu du peuple et initiateur de la proposition de loi portant révision de la constitution, a fait observer que la loi sur le système partisan ne permet pas à l’opposition d’être dans un régime qui n’est pas de son bord politique. « Dans ces conditions, nous aurons un président qui lui, va hériter d’une opposition qui peut être radicale », a ajouté le président du groupe parlementaire BR. Cet état de chose pourrait rendre difficile la cohabitation entre le président qui sera élu et l’Assemblée nationale. 

Ce manque de collaboration et surtout de cohabitation pourrait sans doute handicaper le processus du développement socio-économique du Bénin, pense le député. « Dans le pays, nous avons eu l’expérience des présidents qui ont en face d’eux une opposition beaucoup plus grande à l’Assemblée nationale qui les amène à prendre des ordonnances, à faire un certain nombre de choses », s’est rappelé Assan Seibou qui est revenu sur la nécessité d’ajuster le calendrier électoral afin de permettre au nouveau président d’organiser les élections communale et législative pour disposer d’une majorité absolue au Palais des gouverneurs. 

Il faut rappeler que la proposition de loi du député Assan Seibou est déjà transmise aux membres de la commission des lois de l’Assemblée nationale. Les partis de l’opposition, de leur côté rejettent toute idée de révision de la constitution dans le contexte actuel. Le lundi 29 janvier à l’issue d’une séance de travail, les partis LD, GRS, NFN et MPL ont aussi exprimé leur refus catégorique de toute tentative de réaménagement du calendrier électoral.

7 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Assan Seibou, id*ot!
    Vous voulez une Constitution panachée n’est-ce pas? Bandes de lâches!
    Ne vois-tu pas comment la Constitution des blancs marche? Elle marche bien bien à point qu’is font des innovations, des inventions pour la soutenir et non pas l’affaiblir. Pour l’homme noir c’est tout autre un casse-tête, merde! tes constituents t’ont élu pour améliorer leur vie, te voilà au parlement voulant changer la Constitution. Tu prends les gens pour de véritables imb#ciles. Tu dois avoir honte, tu manques d’imagination. Réveille-toi!

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Joeleplombier et le sultan aziz..ami ami . pourquoi pas
    Puisque l enjeu..c est notre pays
    Il est con.. illettré analphabète et mytho .je l aime quand-même.. puisqu’il participé . à notre forum
    Bravo .Joe
    Deux.jours de répis..et je t attaque à nouveau

  3. Avatar de Dr Doss
    Dr Doss

    Esque le tocards Assan Seïbou mesure vraiment vraiment les conséquences !!! Ou il est simplement dans la logique de faire plaisir à l’hirondelle qui pense faire le printemps beninois seul, et bien qu’il sache bien que ce projet inhumain à déjà échouer avant de commencer !!! Dixit Dr Doss

  4. Avatar de Augustin AMOUSSOU
    Augustin AMOUSSOU

    Pourquoi l’exécutif et le parlement doivent cohabiter ?
    Le parlement est sensé de contrôler l’exécutif. Donc le problème qui est en train d’être avant comme argument est un faux problème.

  5. Avatar de Napoléon
    Napoléon

    Cet argument qu’on avance là pour nous cacher la ruse et la rage est faux et archifaux. La constitution n’a pas prévu qu’un président élu doit avoir un parlement favorable à lui. Que fait-on de la séparation des pouvoir dans l’État. Aucune assemblée n’est au départ systématiquement défavorable à un président. Tout dépend après la prise en fonction du président de la politique qu’il mène. Une assemblée responsable ne rejette pas non plus tous les projets du président.
    Le Président Soglo, en venant n’avait pas une assemblée confectionnée, favorable à lui. Le Président Kérékou non plus et le Président Yayi Boni.
    Ces députés ne savent plus le rôle d’un parlement. Ils ne veulent plus la compétition démocratique, d’où l’assemblée monocolore et maintenant un président qui organise la majorité parlementaire à lui d’avance.
    Non, derrière ces arguments se cache autre chose. De toutes les façons aucune révision de la constitution encore sous ce régime pour parer à la ruse et la rage qu’ils savent déployer. Ce n’est plus pour la démocratie mais c’est pour la conservation du pouvoir pour l’éternité qu’ils agissent.
    Nous ne voulons pas de ça au Bénin.

    1. Avatar de Joeleplombier
      Joeleplombier

      Le problème n’est pas là. Ce que dit Assan Seibou relève d’une malhonnêteté intellectuelle si intellectuel il est .
      Qui était à la base de cet imbroglio juridique et constitutionnel si ce n’est la majorité actuelle ??
      Pourquoi ne pas reconnaître que les députés de la 8e législature n’étaient pas à la hauteur encore plus Djogbenou et sa cour constitutionnelle ??? Qui ont usé des manœuvres politiques et politiciennes pour des exclusions.
      On se rend compte malheureusement aujourd’hui que le code électoral était un texte partisan truffé de non sens juridique.
      Au lieu de faire un mea-culpa ; on se justifie. Une honte à l’intelligence des Beninois.
      Ce n’est pas l’idée que je me fais de la politique.
      Ni opposant ni mouvancier
      Le Plombier universitaire

      1. Avatar de Aziz le sultan
        Aziz le sultan

        Je valide..a 100/100..le poste de ce va nu pied..de Joe
        Même les imbéciles..sont parfois inspirés
        Bravo..Joe..
        Je te donne deux jours tranquilles..sans attaques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *