,

Bénin: malaise au sein de l’UP-R

L’installation des structures de base du parti Union Progressiste le Renouveau a révélé un profond malaise au sein de ce parti. Des contestations sont enregistrées dans plusieurs localités et ont fini par pousser les militants déçus à adresser une correspondance à la haute direction du plus grand parti de la majorité présidentielle. Dans sa lettre à Djogbénou, Gratien Laurent Ahouanmènou, donne des exemples de la fissure et remet en cause la cohésion au sein de cette formation politique.

Les anciens membres du parti Prd ne sont pas bien lotis au sein de l’Union Progressiste le Renouveau. C’est ce qui ressort d’une correspondance adressée par ces derniers à la haute direction de ce parti. « Les informations de terrain qui nous parviennent, montrent-elles que si rien n’est fait en termes d’orientations et de directives claires et précises, ceux qui jouent au jeu de la marginalisation, continueront leur besogne et l’unité d’action tant recherchée risque d’être hypothéquée », peut-on lire dans la lettre signée de Gratien Ahouanmènou.

Publicité

Le militant Prd mais aussi membre de la haute direction de l’UP-R, preuve à l’appui, dénonce le mauvais traitement dont sont victimes ses camarades au sein du plus grand parti de la majorité présidentielle, et ceci malgré les nombreux rappels. « Nous avons eu l’occasion de vous faire part des traitements peu honorables dont les camarades de la sensibilité PRD sont l’objet au sein de la famille Up le Renouveau. Et depuis lors, avec l’aide du président Adrien Houngbédji, nous avons passé le clair du temps à calmer les esprits. Et à demander aux camarades de considérer les frustrations ressenties comme des difficultés inhérentes au démarrage d’une aventure commune tout en les rassurant que le meilleur reste à venir ». Mais il se fait qu’au lieu du meilleur, c’est au pire que les membres de l’ex-Prd font face.

Pour preuve, le douloureux constat fait sur le terrain, est que ces derniers sont simplement exclus des instances de base de l’Up le Renouveau. C’est le cas par exemple à Akpro Missérété où même le nom du chef quartier qui a constitué les listes de militants à la base a disparu des fichiers.

A Porto-Novo selon la correspondance, plus de vingt mille militants ont manqué leur nom sur les listes alors qu’à Cotonou, les autres militants Up refusent de reconnaître la prééminence de l’ex-Prd dans la 15ème circonscription. Ces situations qui ne sont pas de nature à garantir le bon vivre-ensemble risquent de diviser le parti de Joseph Djogbénou. En tout cas, le malaise est visible et les amis de Adrien Houngbédji menacent de claquer la porte.

4 réponses

  1. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Up..machin..
    Br.. bidules..
    C est tout simplement..un ram assis..d imp osteurs.. parvenus..
    Ces regroupements d intérêt..ma
    fieux.et de tr aites ne tiendront pas

  2. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Up..machin..
    Br.. bidules..
    C est tout simplement..un ramassis..d imposteurs.. parvenus..
    Ces regroupements d intérêt..ma fieux.et de traités ne tiendront pas

  3. Avatar de L'idiotducoin
    L’idiotducoin

    Et ils ne se rendent même pas compte qu’ils subissent le traitement de vendus qu’ils sont.
    Ils ont oublié comment chef de parti avait été traité quand il avait refusé de faire allégeance au propriétaire du parti auquel ils se sont finalement et éhontement adhérés.
    Qui va s’appitoyer sur le sort de ces gens sans conviction…?

  4. Avatar de Aziz le sultan
    Aziz le sultan

    Nous allons jeûner et prier..pour que le pire arrive..pour ces gens là
    Et ce n est qu un début

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité