Défense: ce pays arabe veut nouer une coopération industrielle avec la Corée du Sud

La dynamique mondiale de l’industrie de la défense subit des changements significatifs, mettant en lumière de nouvelles alliances et partenariats. Ces évolutions sont particulièrement perceptibles dans les récents efforts de coopération entre l’Arabie Saoudite et la Corée du Sud dans le domaine de la défense. Alors que la Corée du Sud a connu une croissance spectaculaire de ses exportations d’armes au cours des dernières années, avec des montants impressionnants atteignant 17 milliards de dollars en 2022, contre 7,25 milliards l’année précédente, l’Arabie Saoudite émerge comme un partenaire potentiellement crucial dans cette expansion.

L’industrie sud-coréenne de l’armement a montré sa capacité à s’adapter et à prospérer malgré les défis. En 2023, bien qu’en retrait par rapport à l’année précédente, elle a enregistré des prises de commandes estimées à 13 milliards de dollars. Ces chiffres, bien que réduits, témoignent de la robustesse et du potentiel de cette industrie qui cherche à explorer de nouveaux horizons.

Publicité

Si les relations entre Séoul et Abou Dhabi sont déjà bien établies dans le domaine de la défense, avec des commandes notables comme les systèmes de défense aérienne KM-SAM « Cheongung II », la coopération avec l’Arabie Saoudite était jusqu’à présent plus limitée et confidentielle. L’Institut international d’études stratégiques a évalué les ventes d’armes sud-coréennes à l’Arabie Saoudite à 989 millions de dollars, principalement axées sur des équipements tels que les lance-roquettes multiples K-239 Chunmoo.

Cependant, un nouveau chapitre semble s’ouvrir dans cette relation bilatérale. Lors du récent salon de l’armement « World Defense Show » à Riyad, le ministre saoudien de la Défense, Khalid bin Salman Al Saud, et son homologue sud-coréen, Shin Won-sik, ont entamé des discussions prometteuses sur le renforcement de la coopération dans l’industrie de la défense. À cette occasion, un protocole d’accord a été signé entre l’agence sud-coréenne de l’armement (DAPA) et le ministère saoudien de la Défense, visant à établir une coopération industrielle dans le domaine de l’armement, y compris le développement conjoint d’armes.

Cette initiative s’inscrit dans un contexte plus large où les pays du Golfe, notamment l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, cherchent à diversifier leurs partenariats en matière de défense au-delà des fournisseurs traditionnels occidentaux. Les tensions géopolitiques et les incertitudes politiques ont conduit ces pays à explorer de nouvelles opportunités, et la Corée du Sud se positionne comme un acteur capable de répondre à leurs besoins en proposant des équipements technologiquement avancés et compétitifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *