,

GDIZ au Bénin : Le représentant résident de la Cedeao salue la diversité des investisseurs

Dans la matinée de ce mercredi 7 février 2024, l’Ambassadeur Amadou Diongue, Représentant résident de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a effectué une visite au sein de la zone industrielle de Glo-Djigbé. De la salle de maquette aux différentes usines visitées, l’hôte de marque n’a pas caché sa joie face à la révolution en cours actuellement au sein de la zone industrielle.

Le diplomate de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) pense qu’il y a quelque chose de formidable qui se passe au Bénin. Cette déclaration, il l’a faite à l’issue de la visite qu’il a effectuée au sein de la Zone Industrielle de Glo-Djigbé avec la délégation qui l’accompagnait. Pour l’Ambassadeur Amadou Diongue qui n’hésitait pas à lancer à chaque étape de la visite l’interjection « Waooh », « c’est un plaisir de voir comment un pays se transforme en quelques années grâce à la vision d’un État, de son Gouvernement et de son Président ».

Publicité

Il note également que, le passage par le Bénin d’une économie d’importation et de réexportation à une économie de production lui permet d’amorcer un réel développement. « Je suis très fier d’être ici. Ce que j’ai vu, je le dis avec fierté. Nous sommes heureux de voir qu’à 46 %, il y a une présence nationale et régionale dans les investissements qui sont ici », a-t-il par la suite ajouté par rapport aux investisseurs qui sont composés de locaux et d’expatriés.

Ce fut l’occasion pour lui d’annoncer que la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest verra dans quelle mesure elle peut travailler à orienter les investissements vers la Gdiz où beaucoup de facilités sont offertes. « J’ai constaté que la GDIZ réunit toutes les conditions et ça, c’est un tout qu’il faut saluer. Je suis fier d’avoir effectué cette visite », a-t-il réaffirmé. Notons qu’après la visite de la salle de maquette où, l’Ambassadeur Amadou Diongue a eu droit à une présentation globale de la zone, il a visité avec sa suite les usines de transformation de Cajou, l’Unité Intégrée de Textile et l’unité Ceramics où se fabriqueront les carreaux.

Rappelons également que, selon les explications des responsables de la Sipi-Bénin Sa, le zone a atteint ce niveau après deux ans seulement d’exploitation.  On retient des annonces qui ont été faites il y a quelques mois par le directeur de la Sipi-Bénin Sa, Létondji Béhéton que dans les dix prochaines années, le Bénin enregistrera grâce à la Gdiz une augmentation des exportations de 5 à 10 Milliards de dollars US. Les activités de la zone industrielle de Glo-Djigbé auront également un impact positif sur le Produit Intérieur Brut du pays. Il passera de 4 à 7 Milliards de dollars US d’ici à 2030. La production manufacturière du Bénin connaîtra une augmentation de 500 % selon les prévisions qui ont été faites par le patron de la SIPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *