La Russie inquiétée par ce projet européen?

Alors que la guerre en Ukraine continue de faire rage, les pays européens tentent de trouver une solution pour empêcher Moscou d’avancer. Si faire entrer l’Ukraine au sein de l’Union européenne et de l’OTAN est une possibilité, un autre projet pourrait bien être annoncé dans les mois à venir. Un projet qui pourrait sérieusement inquiéter et agacer Moscou, qui accuse l’OTAN d’expansionnisme.

Ce projet, c’est de créer une sorte “d’Espace Schengen” pour les forces militaires de l’OTAN (l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord). Ce nouvel espace international militaire permettrait ainsi aux différentes armées de pouvoir circuler d’un pays à un autre, sans véritablement rencontrer de difficultés administratives. Ce projet, trois pays y ont d’ores et déjà accédé.

Publicité

L’OTAN, prêt à créer un espace Schengen militaire ?

Ces pays, ce sont les Pays-Bas, la Pologne et enfin, l’Allemagne. Ces trois nations viennent de signer une déclaration préalable, qui autoriseraient leurs troupes à librement circuler. Une manière de répondre aux critiques et accusations des opposants à ce traité, qui raillent les lourdeurs administratives aux frontières, ainsi que les vieilles infrastructures à disposition, pour démontrer “l’inefficacité” de ce programme.

Or, cette décision de créer un corridor militaire signifierait la fin de nombreuses opérations juridiques légales, comme le contrôle des passeports ou l’investissement massif dans le développement et le renforcement des infrastructures actuellement à disposition. Un projet qui a de quoi inquiéter Moscou. En effet, la Russie accuse l’OTAN de se rapprocher assez dangereusement de ses frontières.

Moscou fustige un projet qu’elle affirme être dangereux

Un projet qui a d’ailleurs poussé Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, à rebondir. Ce dernier a réaffirmé que la Russie n’est pas et n’a jamais été une menace pour l’OTAN. Résultat, ce projet d’envergure pourrait pousser la Russie à prendre des contre-mesures, qui pourraient abîmer davantage encore les fragiles relations internationales. D’ailleurs, l’accord signé entre l’Allemagne, les Pays-Bas et la Pologne a fait couler pas mal d’encre du côté de Moscou.

Une réponse

  1. Avatar de Vladinsky
    Vladinsky

    « Moscou, qui accuse l’OTAN d’expansionnisme »
    Euh….excusez moi ,mais vous niez que ce soit ce que fait l OTAN depuis la chute de l’URSS malgré ses promesses ?
    Vous semblez avoir une curieuse conception de la réalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *