,

Supposé plan d’assassinat des responsables du parti LD: La réaction du Procureur de la République vivement attendue

L’animation de la vie politique devient de plus en plus délétère au Bénin depuis quelques mois. Ce qui défraie la chronique actuellement, c’est le supposé plan d’assassinat de certains responsables du parti d’opposition Les Démocrates. L’information est rendue publique dans un communiqué du parti concerné. Mais depuis, la seule réaction enregistrée reste celle du porte-parole du gouvernement qui au lieu de prendre au sérieux cette affaire la banalise. Le peuple attend vivement les mises au point du Procureur de la République.

Alors que l’affaire de révision de la constitution continue d’agiter l’opinion, les médias et les réseaux sociaux, un autre sujet est désormais sur le tapis. Il s’agit d’un supposé plan d’assassinat de certains responsables et membres du parti d’opposition ”Les Démocrates”. A travers un communiqué rendu public par le parti de Boni Yayi, le 12 février dernier, il serait planifié la disparition de plusieurs hauts responsables de ce parti.

Publicité

Les citoyens béninois n’auront pas attendu longtemps pour avoir la réplique du Porte-parole du gouvernement Wilfried Léandre Houngbédji après que le parti ”Les Démocrates” ait annoncé que ses membres font objet de surveillance et même de projet d’assassinat. Pour lui, les responsables de ce parti sont en manque d’inspiration et recherchent du grain à moudre.

«Chaque fois ou de façon régulière, cette opposition soulève un sujet qui n’en est pas et dès qu’il est vidé un autre apparaît», a déclaré Wilfried Léandre Houngbédji. Après le sujet de la révision de la constitution tant discuté, il fallait trouver un autre sujet de débat. «C’était un sujet agité juste aux fins de la mobilisation politique, aux fins de discréditer ceux qui sont en place. Maintenant que ce sujet leur a été retiré, il faut en trouver un autre. Et c’est celui de prétendus plans pour assassiner les responsables de ce parti», a expliqué le PPG.

Pour Wilfried Léandre Houngbédji, il s’agit de diversion et de manipulation. Au sujet de la surveillance dont font l’objet certains responsables, le Porte-parole affirme qu’il n’y a rien d’anormal à cela. «C’est de la diversion. Parce que pour avoir été aussi président de la République, le président du parti “Les Démocrates” sait très bien que le Bénin dispose d’un organe prédisposé au contrôle du flux financier dans le cadre justement, de la lutte contre le blanchiment d’argent. Et tous les citoyens béninois, peu importe leur appartenance politique, savent très bien qu’à partir d’un niveau donné de flux, on s’intéresse à vos activités. On cherche à comprendre pour que justement il n’y ait pas de blanchiment de capitaux», a-t-il affirmé

Dans l’émission « Grand Angle » de Crystal News de ce dimanche, le Secrétaire national à la communication du parti Les Démocrates a confirmé encore que selon des informations concordantes en leur possession, des gens pourraient s’en prendre à des responsables du parti. Pour preuve, il a rappelé toutes les pressions ou intimidations subies par les membres du parti avant leur rencontre avec les populations à la base au point où un jeune-homme aurait perdu son emploi à Dogbo. Le communiqué n’est pas une diversion selon Guy Mitokpè. « Le parti n’est pas en manque de popularité pour se faire désirer », affirme Guy Mitokpè. Selon lui, les informations seraient venues de certains compatriotes aussi bien au plan national qu’international mais aussi de certaines chancelleries.

Publicité

Pour clarifier cette situation, le Procureur de la République devrait se saisir du dossier et faire la part des choses. Si à partir de simples messages, la justice a ouvert une enquête qui aurait abouti à l’obtention des preuves inculpant l’ancienne candidate Réckya Madougou, il serait bien que sur la base de ce que dit le communiqué de Les Démocrates le Procureur de la République qui a aussi l’habitude de se prononcer sur beaucoup de dossiers et des dossiers parfois moins importants, situe les Béninois sur la qualité de ses informations.

2 réponses

  1. Avatar de Génovani
    Génovani

    C’est ça qui est bon maintenant

  2. Avatar de Joeleplombier
    Joeleplombier

    Ne saviez-vous que pour des raisons de sécurité nationale ; le procureur de la République ne prend pas la parole juste pour faire de la dissertation. Divulgue t-on les informations sur une enquête pénale en cours ??? Pour les néophytes oui . Mais pas pour les praticiens du droit .
    Wait and see
    Le Plombier universitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité