,

Alimentation scolaire : de belles perspectives pour le Bénin

Les performances du Bénin en matière d’alimentation scolaire vont au-delà des attentes. C’est l’information issue du lancement officiel de la 9ème édition de la journée africaine de l’alimentation. Cette cérémonie a été présidée par le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou, et le Représentant résident du Programme alimentaire mondial au Bénin, Ali Ouattara, et s’est déroulée dans la commune d’Abomey-Calavi, arrondissement de Kpanroun, Epp Anagbo Ahowegodo le jeudi 21 mars 2024, en présence des autorités politico-administrative, des partenaires techniques et financiers, des écoliers et parents d’élèves.

« Investir dans l’alimentation scolaire locale pour transformer les systèmes éducatifs – pour un avenir inclusif et prospère du continent africain », c’est le thème qui a orienté les interventions au cours des manifestations de la 9ème Journée africaine de l’alimentation scolaire. Le Programme d’alimentation scolaire intégré (Pnasi), est une fierté pour le Bénin et fait l’objet d’admiration au plan continental, voire mondial, ainsi que la confiance des donateurs selon le témoignage du Représentant résident du Pam au Bénin. Cela détermine certainement l’engagement renouvelé aussi bien du directeur de l’école d’accueil que du président de l’association des parents d’élèves envers le gouvernement béninois pour les acquis et surtout les défis, chaque jour, relevé dans la réussite de l’alimentation scolaire dans tous ses compartiments.

Publicité

Selon Angelo Ahouandjinou, maire de la commune d’Abomey-Calavi, l’alimentation scolaire doit être perçue comme un instrument de paix permettant aux enfants d’avoir accès à l’école et d’y rester. « Conscient de cet état de chose, le conseil communal que j’ai l’insigne honneur de présider, de concert avec le Secrétariat exécutif de la mairie, travaille à la mise en place des jardins scolaires pour une alimentation saine et contrôlée des apprenants. Dans le même sens, pour accompagner le gouvernement dans ses efforts sans cesse renouvelés, afin d’offrir à tous les enfants du Bénin, un contexte national particulièrement stimulant, la mairie d’Abomey-Calavi donne présentement aux apprenants des 76 écoles à cantines, répartis sur l’ensemble du territoire de la commune, des kits de couverts en plastique, composés des plats et gobelets », a indiqué le maire d’Abomey-Calavi.

« En effet, le téléthon organisé pour les cantines scolaires des communes du département en 2022 a permis de mobiliser un montant de 22 millions 541 mille 900 francs, en soutien au Programme national d’alimentation scolaire intégrée (Pnasi). Cette mobilisation de fonds témoigne de l’engagement et de la solidarité de notre communauté envers la cause de l’alimentation scolaire et du bien-être de nos enfants », a notifié Jean-Claude Codjia, préfet de l’Atlantique.

Ali Ouattara, Représentant résident du Pam, a fait l’historique de l’alimentation scolaire en mettant un accent particulier sur le leadership du gouvernement béninois dans le domaine, surtout en matière de promotion des produits alimentaires locaux. Une source d’intégration au tissu économique local par la transformation agroalimentaire, les appuis divers au développement des activités génératrices de revenus chez les femmes impliquées. Il faut préciser que le gouvernement du Bénin avec l’appui technique du Pam met en œuvre le Pnasi dans une approche multisectorielle. Plus d’un million trois cent mille écoliers dont 45 % de filles, sont bénéficiaires d’un repas scolaire chaud par jour soit plus de 10% de la population du Bénin. Ce qui est un mérite pour le gouvernement du Bénin, selon Mr Ouattara au regard du taux de couverture de 75% des écoles primaires publiques au plan national.

Le Pnasi constitue un véritable investissement pour le renforcement du capital humain d’après les témoignages du Représentant résident du Pam pour qui, l’alimentation basée sur la production locale, permet de renforcer les chaînes de valeurs, de la production à la consommation en passant par le transport, la transformation et la gestion des déchets.

Publicité

Partant des données analytiques du système qui mettent en évidence le problème de rétention à tous les niveaux comme source de défaillance, le Ministre Salimane Karimou a confirmé l’importance de l’alimentation scolaire, comme base d’appui à la promotion de l’éducation pour tous, pilier du développement durable. En somme, les indicateurs sont très encourageants et démontrent un taux de couverture en nette évolution, passant de 31% en 2016 à plus de 60% en 2022 avec de belles perspectives pour atteindre les 100% à l’horizon 2026. Mieux, il apparaît que les mesures sont prises pour renforcer les acquis en lien avec le thème de la journée africaine de l’alimentation scolaire. C’est d’ailleurs le leitmotiv du gouvernement béninois en créant l’Agence nationale de l’alimentation et de la nutrition (Anan) afin de poursuivre les efforts vers la réalisation de réfectoires, de points d’eau portable et de magasins dans les écoles bénéficiaires de cantines scolaires. Le Memp a enfin décerné un satisfecit particulier aux enseignants, cheville ouvrière des succès engrangés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité