,

Bénin : Ibrahim Izou-Deen investi membre de la Céna

Nommé par décret n°2023 – 580 du 06 novembre 2023 après sa désignation par ses pairs magistrats en assemblée générale conformément à l’article 20 de la loi n°2019-43 portant code électoral en République du Bénin, Ibrahim Izou-Deen est officiellement investi dans ses fonctions de membre du conseil électoral de la Commission électorale nationale autonome (Céna). La cérémonie de prestation de serment a eu lieu, jeudi 29 février 2024 à la Marina en présence du président Patrice Talon et du bureau de l’Assemblée nationale, conformément à l’article 24 du code électoral.  

Ibrahim Izou-Deen remplace ainsi Nicolas Luc Aurélien Assogba qui siège désormais à la Cour constitutionnelle. Selon le décret portant sa nomination, « l’intéressé poursuit le mandat en cours pour le reste de sa durée. Le mandat court à compter de la date sa prestation de serment ». Le « Je le jure » d’Ibrahim Izou-Deen prouve à suffisance son engagement à accomplir avec finesse la mission qui lui est assignée.

Publicité

Son installation intervient à moins de deux ans des élections générales de 2026. Autant dire qu’Ibrahim Izou-Deen va œuvrer aux côtés des autres membres du conseil électoral de la Céna pour l’organisation sans aucune fausse note majeure des prochaines joutes électorales qui s’annoncent très palpitantes. L’installation du nouveau membre du CE vient donc combler le vide qu’il y avait au sein de cette institution en charge de l’organisation des élections au Bénin.

Pour information, le conseil électoral est composé de cinq (05) membres et sont désignés comme suit : un par la majorité parlementaire, un par le président de la République, un par la minorité parlementaire, un par les magistrats après une Assemblée générale et un par le chef de file de l’opposition.

Il convient de souligner que la loi n°2019-43 portant code électoral en République du Bénin pourrait subir de modification dans les tout prochains jours, suite à l’injonction faite à l’Assemblée nationale par la Cour constitutionnelle en vue de régler la question de parrainage dans le cadre des élections générales de 2026. Le sujet est même inscrit à l’ordre du jour de la première session extraordinaire de l’Assemblée nationale au titre de 2024 et dont les travaux se déroulent actuellement au Palais des gouverneurs à Porto-Novo.

Une réponse

  1. Avatar de Oumanie Babatoko
    Oumanie Babatoko

    – Aziz le roublard remplace ainsi Ibrahim Izou-Deen qui siège désormais à la Cour constitutionnelle….puis
    -Ollah Zoumarou alias l’ancien du lycée technique Coulibaly de Cotonou remplace ainsi Aziz le kaï kaï qui siège désormais à la Basse Cour des poulets et boeufs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité