,

Code électoral au Bénin : une main de Dieu dans cette loi selon Eric Houndété

Le nouveau code électoral voté par le Parlement et déclaré conforme à la constitution par la cour constitutionnelle du Bénin continue de faire objet de débats dans l’opinion publique. Malgré son amertume, sa deception de la decision rendue par Dorothée Sossa et les autres sages et ses griefs, le député de Les Démocrates Eric Houndété trouve dans cette loi une main de Dieu. Il s’agit de la disposition qui autorise le contrôle populaire.

Comme tout le peuple béninois le sait, le nouveau code électoral en attente de promulgation par le chef de l’État après sa déclaration de conformité par la cour constitutionnelle n’est pas du gout du parti Les Démocrates. D’ailleurs tous les députés de ce parti avaient voté contre cette loi lors de son étude au Parlement. Mieux, le parti et ses membres ont formulé plusieurs recours contre ce code qu’ils estiment exclusif dans plusieurs de ces dispositions.

Publicité

Néanmoins, après tout, le vice-président du parti et chef de file de l’opposition trouve qu’il y a dans cette loi, ce qu’il appelle la main de Dieu en comparaison au geste du footballeur argentin Maradona qui avait marqué un but salvateur au cours d’un match du Mondial en 1986.

Éric Houndété fait observer en effet qu’il y a une nouvelle disposition du code électoral que les députés de la majorité n’ont pas pu dans leur manœuvre sortir selon lui. Le député se rejouit de cette disposition et prend le peuple béninois à témoin. « Il y a dans cette loi, une disposition majeure, qu’ils ont laissé passer sans s’en rendre compte.

C’est le contrôle populaire. Les délégués des partis politiques ont la possibilité désormais de contrôler l’électeur qui vient dans la salle. C’est la main de Dieu qui a agi, pour qu’ils laissent passer cette disposition nouvelle comme une disposition ancienne. En saisissant le texte de loi à l’Assemblée nationale, ils n’ont pas pu dans leur manœuvre la sortir », a déclaré le député Eric Houndété dans des propos rapportés par un medias local.

Au cœur de la tourmente suscitée par le nouveau code électoral, il y a quand même une lueur d’espoir. Dieu n’a pas abandonné le Bénin selon Eric Houndété qui pense que Talon et ces partisans se sont laissés prendre au piège par eux mêmes à cause de la main de Dieu.

Publicité

2 réponses

  1. Avatar de Sonagnon
    Sonagnon

    Je me porte volontaire pour être délégué bénévole.
    Il va falloir créer une brigade de délégués bénévoles pour couvrir tout le pays afin de protéger le suffrage des béninois.

    1. Avatar de Monpays
      Monpays

      Surtout dans les départements de Mono Couffo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité