Europe: ce pays maghrébin augmente ses exportations dans ce domaine

La zone du Maghreb est une région propice à l’agriculture. Grâce à son climat méditerranéen, il y est possible de pratiquer la culture de nombreuses variétés agricoles. Le Maroc fait partie de ces pays maghrébins qui exploite le plein potentiel de son agriculture. Une culture en particulier fait fureur au sein du royaume chérifien, il s’agit de celle de la tomate.

La production de tomates est à son zénith au Maroc. Le pays d’Afrique du Nord a réussi à se positionner comme le 3ᵉ exportateur mondial de tomates. La tomate marocaine est par ailleurs fortement plébiscitée sur le marché européen. Selon les chiffres avancés par l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat), en 2023, le Maroc a exporté 492 000 tonnes de tomates vers l‘Union européenne.

Publicité

Ce chiffre est en deçà des exportations réalisées en 2022 et qui étaient de l’ordre de 557 000 tonnes. Le pays d’Afrique du Nord est le 2ᵉ ravitailleur du marché européen. Seuls les Pays-Bas font mieux. Grâce à une politique ambitieuse, le Maroc est bien fixé à sa deuxième place et tient à bonne distance l’Espagne, qui est pourtant un géant de la production de tomates en Europe.

Pour l’année 2023, la filière tomate a permis au pays du Maghreb d’engranger des recettes considérables de l’ordre de 972 millions d’euros. La tomate marocaine est tellement compétitive qu’elle crée des tensions au niveau de certains pays européens comme la France et l’Espagne. Dans ces pays, les agriculteurs dénoncent une concurrence déloyale qui plombe leurs chiffres d’affaires. Les autorités marocaines sont déterminées à élaborer des schémas qui vont permettre aux agriculteurs nationaux de renforcer leur force de frappe.

Le pays possède l’une des politiques agricoles les plus ambitieuses d’Afrique et ne cesse d’innover pour faire du made in Maroc une référence absolue. Le potentiel économique de la nation arabe est gigantesque. Les premières autorités ont fait en sorte de diversifier l’économie pour créer des sources d’opportunités pour l’ensemble de la population. Le secteur touristique est le pilier de l’économie nationale.

D’autres secteurs comme l’agriculture, les biens et services, l’automobile sont sources de valeur ajoutée pour un pays qui a de grandes ambitions. Le Maroc a aussi enclenché des projets à fort potentiel dans le but d’exploiter ses ressources naturelles. Les hydrocarbures constituent un atout pour le Maroc et les autorités comptent utiliser à bon escient ce filon pour booster l’économie. L’avenir économique du pays maghrébin s’annonce radieux pour le plus grand bonheur des populations.

Publicité

6 réponses

  1. Avatar de bafoui
    bafoui

    Israël épuise les ressources en eau des Marocains pour remplir les caisses israéliens et votre journal prétendre l’augmentation des exportations, qu’elle stipudite des Marocains, haaàaa

    1. Avatar de Yass
      Yass

      Pourquoi? Les mega fermes marocaines sont possédées par des Israéliens?

      1. Avatar de Ouali
        Ouali

        Donc c’est made in israel…

  2. Avatar de Yass
    Yass

    Toujours beaucoup d’exploitation dans les fermes géantes marocaines. Pas certain que la dernière phrase de l’article s’applique à toute la population marocaine. Par contre c’est bon pour l’image du pouvoir marocain, accompagnée par l’unanimité de la presse du Royaume. Pourtant, un minimum d’analyse critique permet de se remettre en question et de progresser par un changement positif. L’unanimité journalistique du Royaume est malheureusement un frein au développement harmonieux du pays.

  3. Avatar de Youcef
    Youcef

    Avec la sécheresse endémique et la surexploitation de la nappe phréatique la fête ne va pas durer longtemps pour le Maroc. A long terme la hollande et ma France sont plus resilients.

  4. Avatar de Cool
    Cool

    Vrai pour la tomate marocaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité