Tesla: un artiste « provoque » Elon Musk

Un geste artistique d’une portée symbolique et provocatrice a secoué le monde de l’art contemporain, alors qu’un sculpteur mexicain, Chavis Marmol, a choisi de faire une déclaration audacieuse à l’égard du magnat de la technologie, Elon Musk. En plein cœur de Mexico, une Tesla Model 3 bleue, d’une valeur de 40 000 dollars, a été écrasée par une imposante sculpture préhispanique, réalisée par Marmol lui-même. Ce geste spectaculaire a immédiatement attiré l’attention internationale sur l’artiste et son message.

Chavis Marmol, un sculpteur de 42 ans, dont le nom même, « Mármol », évoque le matériau avec lequel il travaille, a fait preuve d’une ingéniosité artistique et d’un courage sans précédent en mettant en œuvre cette performance. Déclarant n’avoir jamais possédé de voiture et se déplaçant exclusivement à vélo, Marmol a utilisé son art pour exprimer un message puissant à Elon Musk et à l’industrie technologique qui s’est développée autour de lui.

Publicité

L’installation, financée par un mécène dont l’identité reste secrète, a été un projet complexe. Le défi initial a été d’acquérir la voiture elle-même, suivie de la recherche d’un bloc de pierre suffisamment massif pour créer la sculpture monumentale. Malgré ces obstacles, Marmol a réussi à donner vie à son idée, créant une œuvre qui suscite à la fois la réflexion et l’émoi.

La directrice artistique de Colima 71, Margarita Ongay, a exprimé son admiration pour l’œuvre de Marmol, soulignant sa capacité à susciter des questions et des réflexions sur la signification de la technologie, du progrès et du pouvoir. Elle-même confrontée aux critiques de l’art contemporain, Ongay soutient que l’essence de l’art réside dans sa capacité à émouvoir et à stimuler la réflexion, bien au-delà des questions matérielles.

Cependant, tous ne partagent pas cet avis. Certains critiques, à l’instar d’Avelina Lésper, condamnent ce qu’ils appellent l’art « VIP » (Vidéo, Installation, Performance), le qualifiant d’imposture soutenue par des intérêts économiques et la faveur des élites. Cette controverse souligne les divergences d’opinions au sein de la communauté artistique et de la société en général quant à la valeur et à la légitimité de telles expressions artistiques.

Malgré les critiques, l’intention de Marmol est claire : provoquer une réaction chez Elon Musk. Son geste n’est pas seulement une destruction matérielle, mais une invitation à la réflexion sur la place de la technologie dans notre société et sur le pouvoir des individus face aux géants de l’industrie.

Publicité

2 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    African Olmecs head in the Americas.

  2. Avatar de Tchité
    Tchité

    Cette tête est celle des premiers Africains ayant atteint l’Amérique des millénaires avant Colombe, et qui y avaient créé des civilisations des Black Arawak etc. Cette tête est celle des s’appellent les Olmecs. Tapez Olmecs dans Google et choisir images. Il y en a aussi en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité