Maroc : l’Algérie a pris en douce une nouvelle mesure drastique

Photo Africatimes

Les relations entre le Maroc et l’Algérie, deux géants du Maghreb, traversent une période de froid glacial depuis plusieurs années. Cette tension, qui couve depuis longtemps, trouve ses racines dans des différends territoriaux historiques, notamment sur la question du Sahara occidental, ainsi que dans une rivalité régionale pour l’influence politique et économique. Les désaccords se sont cristallisés autour de questions de frontières, d’alliances internationales divergentes et d’accusations mutuelles d’ingérence. Cette situation a conduit à une escalade diplomatique en août 2021, lorsque l’Algérie a rompu ses relations avec le Maroc, accusant son voisin d’actions hostiles. Ce climat délétère a depuis lors engendré une série de mesures restrictives affectant divers aspects de la coopération bilatérale.

Dans ce contexte déjà tendu, une nouvelle décision algérienne vient d’être mise en lumière, illustrant l’ampleur de la rupture entre les deux nations. Sans tambour ni trompette, l’Algérie a coupé le robinet énergétique qui la reliait à son voisin occidental. Cette mesure, passée presque inaperçue, révèle l’étendue de la déconnexion entre ces deux pays pourtant si proches géographiquement.

Publicité

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable a récemment confirmé une réalité surprenante : depuis la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe en 2021, plus aucun échange d’électricité n’a lieu entre le Maroc et l’Algérie. Cette interruption totale des flux électriques transfrontaliers marque un tournant dans les relations énergétiques régionales, autrefois symboles de coopération.

Imaginez deux maisons voisines, autrefois reliées par des câbles permettant de partager l’électricité en cas de besoin, et dont les occupants auraient brutalement coupé toute connexion, préférant vivre dans l’autarcie énergétique plutôt que de maintenir un lien, même ténu. C’est l’image qui illustre le mieux la situation actuelle entre ces deux pays.

Pourtant, l’infrastructure physique de cette coopération électrique demeure intacte, telle une relique d’un temps révolu. Deux liaisons maritimes, l’une datant de 1988 reliant Oujda à Ghazaouet, et l’autre, plus récente et de plus grande capacité, connectant Oujda à Tlemcen, subsistent comme des ponts inactifs au-dessus d’un fossé diplomatique grandissant.

Ces installations, autrefois vecteurs d’une solidarité énergétique, permettaient des échanges considérables. L’Algérie pouvait exporter jusqu’à 1000 mégawatts vers l’Espagne via le Maroc, tandis que ce dernier bénéficiait d’une possibilité d’importation de 700 mégawatts en cas de besoin. Ces accords, signés en 2008, témoignaient d’une volonté de coopération régionale qui semble aujourd’hui bien lointaine.

Publicité

La fermeture du gazoduc Maghreb-Europe en octobre 2021 par l’Algérie a sonné le glas de ces échanges énergétiques. Cette décision, motivée par ce que l’Algérie a qualifié d’actes « hostiles » de la part du Maroc, a eu des répercussions bien au-delà du simple transport de gaz. Elle a, de fait, entraîné la cessation de toute transaction électrique entre les deux pays.

Cette situation soulève des questions cruciales sur l’avenir énergétique de la région. Comment ces deux pays, qui disposent de ressources complémentaires, vont-ils gérer leurs besoins énergétiques de manière isolée ? Quelles seront les conséquences à long terme de cette déconnexion sur leurs économies respectives et sur la stabilité énergétique régionale ?

Par ailleurs, cette rupture énergétique pourrait avoir des implications plus larges sur la coopération régionale dans d’autres domaines. Elle risque d’accentuer la fragmentation économique du Maghreb, une région qui aurait tout à gagner d’une intégration plus poussée face aux défis communs, notamment climatiques et sécuritaires.

La cessation des échanges électriques entre le Maroc et l’Algérie symbolise une nouvelle étape dans la détérioration de leurs relations. Au-delà des enjeux énergétiques immédiats, cette situation met en lumière les défis plus larges auxquels fait face la région du Maghreb. La reconstruction de ponts, qu’ils soient électriques ou diplomatiques, s’annonce comme un défi majeur pour l’avenir, nécessitant une volonté politique forte de part et d’autre pour surmonter les différends actuels et renouer le dialogue.

18 réponses

  1. Avatar de bob
    bob

    Occupez-vous de votre Zriba, et de Kadour, le nouveau Mari de votre roi mimi 06 et oubliez l’Algerie.

  2. Avatar de Muslim
    Muslim

    Le peuple marocain et le peuple Algérien sont deux peuples frères et musulmans. Arrêtez ce déferlement de haine. Craignez Allah. Chacun sera jugé pour tout ce qu’il diffuse.

  3. Avatar de Salem
    Salem

    un proverbe de chez nous disait que le chameau ne regarde pas à sa bosse il regarde seule les bosses des autres et vos **** qui sont éparpillés sur toute l’Algérie et dirigé par les soins de l’état elle même et qui prend aussi soin de vos **** par des contrôles médicaux à sa charge croyez moi que des gens de chez nous qui sont entrés chez vous à l’époque ont été étonnés par vos **** et ont vidés leur **** ont toute sécurité et avec un prix dérisoire trop bas vu que l’échange de devises de votre dinar qui vaut rien 1000 dinar pour 50 à 60 Dirhams ça d’une part d’autre part le Maroc est riche sur tous les niveaux à ton Algérie et que les élèves de chez vous pour manger à la cantine sont obligés de porter leur cuillères avec eux et qui entre dans la fourniture scolaire avec des verres sinon ils resteront affamés et assoiffés du jamais vu dans le monde aussi le Maroc est devenu une puissance africaine dans tous les domaines économiques industriels technologiques et militaire et son infrastructure ne peut être comparé qu’avec les pays d’Europe et qui va être renforcée encore avec l’organisation de la coupe du monde et je vous défi si vous poserez vos pieds ici.

  4. Avatar de Nass
    Nass

    Au sieur « Charly Hessoun » :

    Le ridicule ne tue pas ! Elle est bien bonne ! Tu oses débuter ta litanie en accusant en faisant passer ton maroc pour une gentille victime et l’Algérie pour le méchant ! Ah ! Bon ! Ce serait selon toi « l’Algérie qui aurait pris en douce une une nouvelle mesure drastique contre ton maroc » ! Arrête de fumer un peu et redescend sur la terre ferme ! Il n’y a jamais « d’échange énergétique » entre ton pays et l’Algérie. JAMAIS. « L’échange » dont tu parles est unilatéral et ne vient que de l’Algérie SEULE. C’est l’Algérie qui alimentait ton maroc en énergie et non l’inverse. On le sait : lorsqu’il n’y a plus d’énergie dans une voiture, elle reste sur place. Il en va autant pour un pays. Ce choix, c’est ton seul pays qui l’a fait, non l’Algérie. Que ton maroc assume ses choix de s’être allié à l’entité sioniste et de persévérer dans l’occupation du territoire du Peuple Sahraoui comme de continuer à rêver à vos désirs expansionnismes de vous emparer encore de nouveaux territoires Algériens. Notre fleuve de la Moulouya ne vous suffit pas !

    Des deux pays, c’est ton maroc qui prend toujours des mesures en douces, non l’Algérie.

    Et non ! l’Algérie et le maroc ne sont pas « complémentaires ». Et pour cause : l’Algérie se passe en tous points de ton maroc, que ce soit en énergie, en eau comme en industrie et en matière agroalimentaire. Le million et demi de tes coreligionnaires qui squattent clandestinement l’Algérie ne s’y trompent pas. Et si jamais un jour ils venaient à se tromper mal leur en prendra : le retour chez eux sera instantané.

    1. Avatar de Samir
      Samir

      le Maroc est plus développé de ton Algérie dans tous les domaines et je peux dire qu’il est en avance de plus de 50 ans et vous êtes avec vos caporaux très jaloux de ce Maroc qui vous crève les yeux. n’oubliez pas que la fortune de l’Algérie vient des territoires que la France a spolié du royaume ainsi les gisements des gaz naturel et pétrole de hassi Messaoud et hassi rmel sont bel et bien marocain tout comme garra jbilat et que bientôt retrouveront leur mère patrie sachant de plus que la convention de 1972 stipule que pour cessez les hostilités la mine de fer sera exploiter conjointement avec le Maroc.

      1. Avatar de Nasser
        Nasser

        Selon VOS responsables, 48 % de la population marocaine est atteinte de maladies mentales, ils ont du se tromper? Le chiffre exacte doit dépasser les 84 %…

    2. Avatar de Mostefaoui
      Mostefaoui

      C est la reponse adequate de cet exposé nourri de mensonges. Je vous remercie d avoir donner un peu de vos connaissances a ce fleau de Marocains avec visages a tempérament variables

    3. Avatar de Rafik. T
      Rafik. T

      Il ne peut pas y avoir un meilleur exposé que celui que vous venez d’étaler.
      Bravo et merci.

  5. Avatar de Youcef
    Youcef

    L agression de 1963 du maroc est indélébile. Ce pays n a jamais cessé de proclamer ses visées expantionistes au détriment de ses voisins algeriens mauritaniens et sahraouis. Avec ses alliances militaires avec Israël le Maroc s est isolé de lui même. La fermeture totale des frontières et la cession de toute relation avec ce pays est une exigence de tous les algeriens et non seulement des autorités politiques. Il faut que le Makhzen oublie qu il y a un pays à l Est qui s appelle Algérie. On aimerait bien que les marocains qui travaillent en Algérie quittent notre pays. Chacun chez soi et les vaches seront mieux gardées.

    1. Avatar de Jean
      Jean

      bah en France, on aimerait bien que tous les algériens rentrent chez eux. Chacun chez soi et les vaches seront mieux gardées

      1. Avatar de Nass
        Nass

        « bah » en Algérie, on se souvient que l’Algérie était…’française’ (française par le seul fait de la France).
        Alors ! Tu ne devrais qu’aimer la France…Algérienne.

      2. Avatar de Raiisse
        Raiisse

        Ah non…! Vous étiez chez nous 132 ans …..il faudra encore nous supporter….! Dans mon cas frères et sœurs ; fonctionnaires français, fonctionnaires européens….je ne rentre pas dans les détails….sachant qu il y a beaucoup de personnes d’origine Algérienne dans la même situation…..

    2. Avatar de Karim
      Karim

      l’Algérie est le plus grand perdant de la fermeture du gazoduc GME et je peux dire merci à l’Algérie qui a laissé un gazoduc gratuit au Maroc et qui aussi poussé le pays a exploré ses gisement de gaz naturel et de pétrole et que les résultats ont été très bénéfique et maintenant le Maroc construit ses propres énergies sans compter ses énergies renouvelables et hydrogène vert qui sont immenses et le placent parmi les premiers au monde.

      1. Avatar de Nass
        Nass

        Ton maroc exploite ‘ses’ propres énergies ! Grand bien vous fasse ! C’est tant mieux pour vous…Bon vent ! Vous n’avez pas besoin de l’Algérie ! Hamdoul’Allah pour nous Algériens ! Rassurez-vous : l’Algérie n’a pas besoin non plus de votre maroc. Surtout pas. Et en rien. On vous laisse votre cannabis et votre autoproclamé « roitelet ».

        1. Avatar de Slim
          Slim

          La France qui a créé l’Algérie

          1. Avatar de Nasser
            Nasser

            Merci Lyautey !

          2. Avatar de roubbedj
            roubbedj

            Et le marechal lyautel le plus grand homosexuel dumaroc qui a confectionne le drapeau et redige l’hymne marocains et pourtagouverne nous sommes fiersde nos caporaux et generaux ne t’en deplaise ……….frustre que tu es

      2. Avatar de Mostefaoui
        Mostefaoui

        Le Maroc est tres pauvre soyant logique le Maroc n a rien construit a part des champs de canabis appartenant aux chwakerkoum et une puissance économique de tourisme sexuel qui attire bcp de touristes pr realiser leurs fantasmes et laisser la libre circulation au marocain pour immigrer et realiser des porta porter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité