Victoires dans la bataille contre « la révision au forceps de notre constitution » dixit Michel Adjaka

Victoires dans la bataille contre « la révision au forceps de notre constitution » dixit Michel Adjaka

Mon souhait est que l'aventure révisionniste s'arrête, ne serait-ce que momentanément, afin que dans la paix et la sérénité le gouvernement se consacre à trouver solution à l'emploi des jeunes...

Bénin : l’Assemblée rejette l’étude du projet de révision de la constitution

Le débat sur la révision de la loi fondamentale n’en finit pas. Hommes politiques, juristes de haut rang et de tous poils, acteurs de la société civile et autres continuent d’éclairer le peuple sur les motivations et les insuffisances du projet.

« Aucun référendum n’est possible sans la prise en considération du projet à la majorité des 3/4 des députés » rassure le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) dans un commentaire posté sur sa page facebook.

Il  souhaite que l’aventure révisionniste s’arrête momentanément, afin que dans la paix et la sérénité le gouvernement se consacre à trouver solution à l’emploi des jeunes, à la lutte contre la corruption et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des couches les plus vulnérables de nos populations.

Lire son dernier post

Chers amis, dans cette bataille contre la révision au forceps de notre constitution, nous avons, sans moyen, mais seulement avec la force du verbe, remporté des victoires qu’il convient d’énumérer et de célébrer avant le combat définitif. Ces victoires sont:
-la mobilisation de la plupart des juristes contre le projet,
-le débat instauré autour du processus alors que le gouvernement voulait d’une révision à vive allure et en catimini,
-la compréhension facile de l’enjeu par le peuple,
-le rejet de la procédure d’urgence,
-le recours au peuple par les députés à travers un détournement de procédure,
-le fait que le mois de mars est tout sauf le mois de révision de notre loi fondamentale.
Ces victoires, quoique mineures, méritent d’être célébrées.
Le mardi 04 avril 2017, l’assemblée nationale se prononcera sur le rapport relatif à la recevabilité du projet.
Mon souhait est que l’aventure révisionniste s’arrête, ne serait-ce que momentanément, afin que dans la paix et la sérénité le gouvernement se consacre à trouver solution à l’emploi des jeunes, à la lutte contre la corruption et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des couches les plus vulnérables de nos populations.
Chers amis, rassurez-vous, aucun référendum n’est possible sans la prise en considération du projet à la majorité des 3/4 des députés.
Le retrait de ce projet qui consacre l’imprescriptibilité de l’impunité et de la corruption est la voie de sagesse. A défaut, il appartient au parlement de prendre ses responsabilités afin de permettre au gouvernement de faciliter la rédaction en toute quiétude d’un nouveau projet consensuel qui prenne l’intérêt général comme boussole.
En tout cas, la lutte continue jusqu’à la victoire finale.

Bon dimanche.

Michel Adjaka

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire
    Jean 7 mois

    Aziz, pourquoi ne font-ils pas de propositions allant dans le sens de l´amendement du projet de loi transmis par le gouvernement à la représentation nationale?
    Quelles sont ses propositions à lui?
    Pourquoi exige-il le retrait du projet?
    La constitution de 1990 ne confère pas au députés le pouvoir de légiférer?
    Les députés ne represent-ils pas les électeurs dans l´exercice des prérogatives constitutionnelles?
    Parce qu´on est agent de l´état on se permet de tout bloquer?
    Je dis non et non.
    Cessons de vicier le débat et allons vers l´essentiel.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 7 mois

    Adjaka et ses copains rentrent en grève illimitée, le vieux soglo appuie son épouse et demande que ce projet bidon des ruptucons soit rangé au placard, qu’il y’a plus urgent , que les beninois ont faim , il a donné son onction au front patriotique , hum ! Talon l’es.croc , voy.ou , ma.fieux à chaud , même trés chaud , son c.ul est au dehors et nous on rigole KrKrKR

  • Avatar commentaire
    macontribution 7 mois

    Olla Oumar voici pourquoi ton ADJAKA est contre la révision de la constitution je te prie de bien lire, je cite :”l’article 126 de l’avant-projet de loi sur la Constitution proposée par la commission Ahanhanzo qui a soutenu que l’indépendance des magistrats n’était pas un privilège. Fort de cela, le gouvernement du président Talon a amélioré son texte et suggéré qu’aucun juge ne puisse avoir le titre foncier d’un tribunal donné et le magistrat qui a servi à Cotonou pourrait également rendre justice à Natitingou ou Avogbanan. En clair, il n’y aura plus de titre foncier pour un magistrat dans un Tribunal. C’est cela même le principe de l’inamovibilité selon l’article 126 alinéa 2 nouveau qui stipule : « Les juges ne sont soumis, dans l’exercice de leurs fonctions, qu’à l’autorité de la loi. Les magistrats du siège sont inamovibles durant la période fixée à leur nomination conformément à la loi ». En définitive, il n’y aura plus de juges privilégiés pour certaines juridictions et de juges défavorisés pour les autres juridictions. Le principe de l’inamovibilité doit être le même pour tous les magistrats. Et tout magistrat en tant que fonctionnaire de l’Etat a aussi prêté serment pour servir partout où besoin sera.”

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 7 mois

      Toi , ta contribution est vraiment nulle , vas là-bas

  • Avatar commentaire
    macontribution 7 mois

    si c’est lui alors dit olla Oumar ou quoi que vous deux vous aimmez pas votre pays au lieu de vociférer proposer c’est tout ce qu’on vous demande. A moins que vous n’aviez rien dans la tête alors fermer votre gueule
    merci

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 7 mois

    TCHABLOUKOU , mon désormais maître à pensée en politique, où es-tu ? Fais moi un signe ; il y a du adjaka en vous , même que je suis certain que c’est l’intrépide magistrat adjaka qui est derrière le Pseudo TCHABLOUKOU, façon dont il m’a terrassé là derrière fois ; réapparaît

    • Avatar commentaire
      aziz 7 mois

      Surtout s’il ne cogne plus sur yayi..

      La coherence selective..est une invention de ollah oumar

      bon c’est juste un constat

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 7 mois

        Frère Aziz , constat erroné , au fait Georges dont le père fût prefet est au bord de la Seine , on a bien cogné le Telibo , avec gombo , pate de bœuf fumée , wagachi, façon il avait le ventre plein , et surtout quand je lui ai raconté affaire une boule d’akassa à 10000 frs de son papa là , il t’a cherché partout à Paris et continue de te chercher

        • Avatar commentaire
          aziz 7 mois

          Histoire des boules d’akassa…est contenu dans un rapport que aho..a fait établir..par l’inspection d’état..

          Celà a fait l’objet de diffusion radio à l’époque

          Ce n’est pas…une invention du sultan

          Meme nos primes de defilé,les tenues de defilé qui nous ont promis..pendant 3 mois de galère..au stade municipal de parakou..ils sont parti avec

          ollah..les détournements datent depuis tres longtemps dans notre pays….seulement..avant c’était..quelques briques..mais aujourdhui..ce sont des patates

          • Avatar commentaire
            OLLA OUMAR 7 mois

            Aziz bon laissons affaire qui date année ” kpongbolo ” et cognon dur sur l’es.croc de talon et ses ruptucons

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 7 mois

    En tous cas ce adjaka est garçon pile , et me plaît énormément ; sacré rempart avec sa corporation dans cette bataille de projet de révision concocté par de véritables tru.ands , es.crocs , vo.leurs que sont les ruptucons

  • Avatar commentaire
    macontribution 7 mois

    Jean merci de poser la question ” Que veulent ces intellectuels?” je crois qu’ils organisent un complot contre le peuple. On dépose un projet et on vous dit de l’amender et ils sont là à pleurer à critiquer. Même ceux qui maîtrise le droit. Et on utilise des langages de guerre VICTOIRE sur qui quand on a rien proposé. Je me pose mille et une questions sur ces gens. Ils sont contre TALON ou le peuple. S’ils sont contre TALON alors ils n’ont qu’à envoyer leurs amendements à l’assemblée et faire du lobbying pour que cela soit pris en compte. La ils pourront crier victoire. Le peuple doit pouvoir savoir décoder et reconnaître ses ennemis.
    nous internautes ont doit pouvoir dénoncer ces gens qui veulent perdre du temps au peuple et l’induire en erreur.

  • Avatar commentaire
    Jean 7 mois

    Sincèrement, que veulent ces intellectuels? Le gouvernement a t-il violé la procédure établie par la constitution de 1990 pour sa propre modification?
    Où se pose leproblème?
    Que ces intellectuels nous collent la paix, la constitution d´un pays n´est pas un fétiche.

    • Avatar commentaire
      aziz 7 mois

      Jean…je crois..que tu n’as pas saisi..l’enjeu.

      La majorité des beninois..sont pour le toilettage de notre consti…établie..au moment ou il n’avait pas..l’informatique,les start up,bref…toute cette évolution du monde qui nous entoure

      La const c’est pas le coran,la thora ni la bible (quoi que).

      Une const qui tient compte des mutations de la société et des hommes..est pertinente

      Nous sommes tous contre ce texte…qui institutionnalise…l’ impunité

      en corée du nord,en israel,dans les pays scandinaves…des gens..rendent des compte…et tant mieux…

      Au nom de quoi…nous..nous allons…admettre..l’im punité..chez nous…?

      Tout le monde se bat..pour une bonne const…qui met au pied d’égalité..agadjavi toffa joe,frank..qui apres avoir bu…se bagarrent dans nos rues..frappent leurs femmes à la maison…et le ministre qui pique le blé

      • Avatar commentaire
        Jean 7 mois

        Aziz, pourquoi ne font-ils pas de propositions allant dans le sens de l´amendement du projet de loi transmis par le gouvernement à la représentation nationale?
        Quelles sont ses propositions à lui?
        Pourquoi exige-il le retrait du projet?
        La constitution de 1990 ne confère pas au députés le pouvoir de légiférer?
        Les députés ne represent-ils pas les électeurs dans l´exercice des prérogatives constitutionnelles?
        Parce qu´on est agent de l´état on se permet de tout bloquer?
        Je dis non et non.
        Cessons de vicier le débat et allons vers l´essentiel.

  • Avatar commentaire
    EU 7 mois

    Dommage ces intellectuels qui embrouille le peuple au lieu de l’éclairer!