Révision de la constitution: Le Fsp reçoit le soutien des anciens présidents Soglo et Yayi

Révision de la constitution: Le Fsp reçoit le soutien des anciens présidents Soglo et Yayi

Les membres du Front pour un sursaut patriotique (Fsp) ne se donnent point de répit. Ils ont encore été reçus hier par Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi

Révision de la constitution: Maurice Ahanhanzo Glèlè contre le projet de Talon

Les membres du Front pour un sursaut patriotique (Fsp) ont rendu visite hier lundi 03 avril aux anciens présidents de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi. A l’origine de cette visite, la polémique autour de la révision de la constitution.

Les membres du Front pour un sursaut patriotique (Fsp) ne se donnent point de répit. Ils ont encore été reçus hier par Nicéphore Dieudonné Soglo et Thomas Boni Yayi, tous anciens chefs d’Etat. L’exercice de la semaine écoulée a été repris. Les hôtes de Nicéphore Dieudonné Soglo et de Thomas Boni Yayi ont étalé leurs inquiétudes relatives au projet de révision constitutionnelle dont le débat ne s’essouffle pas.

« Il est inadmissible pour nous que la révision se fasse de cette façon avec la nouvelle architecture de notre constitution », a dit Eugène Azatassou, coordonnateur Fcbe et membre du front.

Ils maintiennent leur position qui est le retrait du projet de l’Assemblée nationale. Ils continuent d’exiger des débats nationaux préalables au projet qui, disent-ils, doit inclure toutes les composantes de la nation.  Nicéphore Soglo est d’accord avec la lutte du Fsp, et les appelle à plus de mobilisation, selon les membres de la délégation. A en croire Léonce Houngbadji, Nicéphore Soglo est contre la révision de la constitution avec le projet envoyé à l’Assemblée nationale. Et comme le front, il demande que le projet soit retiré.

Chez Boni Yayi, le discours n’a pas varié. Eugène Azatassou a expliqué une fois encore combien il est impérieux que le gouvernement se penche sur les préoccupations actuelles des populations.« Le projet peut être remis sur le tapis après », a-t-il martelé.Le front reste dans la dynamique du retrait du projet, selon Léonce Houngbadji.

« Il faut que le projet soit retiré et on pourra passer au dialogue pour rechercher le consensus », souligne le président du Parti pour la libération du peuple.

Tout comme Nicéphore Soglo, Boni Yayi est resté dans la même veine, aux dires de la délégation. Il n’approuve pas la procédure en cours actuellement pour réviser la loi fondamentale. Quant aux membres du Front pour un sursaut patriotique, ils disent avoir pris acte des conseils de paix à eux prodigués par leurs hôtes, mais n’entendent pas reculer avant de s’être fait entendre par le gouvernement.

Commentaires

Commentaires du site 27
  • Avatar commentaire
    Napoléon1 5 mois

    La constitution actuelle ne garantit pas l’impunité. Si les députés n’étaient pas si corrompus ils auraient pu aider la haute Cour de justice à travailler. Mais ils ont préféré tout bloquer après avoir su étayer leur soif d’argent. Le cas du député Kassa, qui étant ministre a détourné les millions destinés pour approvisionnement de l’eau en milieu rural mais qui se réfugie à présent à l’assemblée est un exemple palpable.
    Mais le projet de révision envoyé par Talon aux députés, garantit en béton l’impunité aux grands bandits aux fossoyeurs du peuple au sommet de l’Etat.Sutout ainsi formulé: ” Le Président, les ministres et les députés sont à l’abri des poursuites judiciaires pour ce qu’ils auront commis comme comme infraction,délit et crime pendant qu’ils étaient à leur fonction et àprés”. Une garantie à vie pour l’impunité:De qui se moque- t-on. Talon pense par-là, pouvoir échapper au colimateur de la justice pour les 47 milliards qu’il a soutirés de la caisse de l’Etat pour ses sociétés privées et le pil-lage systématique qu’il a remis en marche avec son fameux PVI au port qui lui permet récolter chaque toutes les récettes de l’Etat pour en ristourner une miette à l’Etat. Où a-t-on jamais vu Chose pareille? Mais il se trompe lourdement. Car Le peuple le présentera bientôt à ses juges.On ne peut pas fonder sa fortune rien que sur des contrats fallacieux passés avec l’Etat et devenir ensuite Président de la République et faire écrire dans la constitution l’ordonnance de l’impunité pour tout ce pil-lage du peuple. Cela ne se passera pas comme ca.Le peuple lui reprendra tout ce qu’il lui a vo-lé.Le peuple béninois est certes un peuple de paix mais pas jusqu’à cet enseigne qu’un Président qui pil-le systématiquement les derniers publics puisse se faire prescrire l’impunité dans la constitution.

    • Avatar commentaire
      EU 5 mois

      Où est ce que vous avez lu qu’un Président ou un ministre ne peut pas être poursuivi pour des faits commis à l’occasion de leur fonction? C’est quel article s’il vous plait?

      • Avatar commentaire
        Amaury1 5 mois

        Dans le projet de Pata : Article 137-4.

      • Avatar commentaire
        Amaury1 5 mois

        L’article dit qu’ils ne peuvent pas être gardés à vue, pas exactement qu’ils ne peuvent pas être poursuivis.
        Toutefois, si quelque chose leur est reporté et qu’ils ne peuvent pas être gardés à vue, ne vont-ils pas fuir le pays ? Tout le débat est là.

        • Avatar commentaire
          aziz 5 mois

          en israel..des anciens premiers ministes et president de la republique…sont mis en garde à vue, à poils, jugé comme tout délinquant…et mis au gnouf

          En corée du nord..le pgg de samsun et la presidente..sont au gnouf

          Est ce notre pays atteint ces pays cités..

          Talon qui est intelligent..et structuré…et qui ne pose jamais un acte…qui ne suit pas une logique…dis je..sait pourquoi il a introduit de telles dispositions..

          Moi ce n’est pas talon…qui est le probleme..pour moi..c’est plutot des gens comme abat pik et saka…qui sont assis autour de talon..en assistant à cette injure

  • Avatar commentaire
    FRANCK M MAKON 5 mois

    YAYI N’A PAS HONTE ? C’EST YAYI QUI A FAIT TALON .
    QU’IL ASSUME .
    LE VIEILLARD SOGLO : QUE DIEU ME PARDONNE CE QUE JE VEUX DIRE .
    AU GHANA , DEMANDEZ A YAYI ET SOGLO CE QUE JOHN JERRY RAWLINGS A FAIT DES ANCIENS PRESIDENTS POUR REUSSIR A REDRESSER SON PAYS .
    NOUS NE SOMMES PLUS LOIN DE LA .

    • Avatar commentaire
      Yann 5 mois

      Ce sont les béninois qui devraient avoir honte.C’est Talon qui a fait Yayi et maintenant Talon veut terminer ce qu’il a commencé depuis longtemps

    • Avatar commentaire
      Anonyme 5 mois

      ENCORE TOI? QUAND J’AI VU COMMENT ON T’A TRAITE, ENSENSE JAI HONTE POUR TOI VA RELIRE.

  • Avatar commentaire
    Monpays 5 mois

    Tout ce qui se passe aujourd’hui pose le problème de la qualité du choix de nos représentants. On ne peut pas avoir choisi en toute liberté nos députés et leur refuser de jouer leur rôle. Ces électeurs qui conditionnent le choix de leur député à un sandwich ou 200 fr doivent se calmer et assumer.

    • Avatar commentaire
      aziz 5 mois

      justement…hélas c’est de débat fondamental,vital..que les gens ne veulent pas aborder dans ce pays..parce que ça dérange,ça met en cause certaine situation de rente et des certitudes

      Quand un peuple..se voit contraint de faire “des choix”..aussi vitaux…pour un sandwish et au plus 1000 fcfa…c’est qu’il y a manifestement un probleme

      Et tout le monde s’accorde à dire que nous sommes en démocratie…

      On viole la conscience des gens,on profite de leurs i gnorance,de leur i llet.risme,et d’analpha.betisme et des conditions de misère dans lesquelles ils vivent….et on vient bomber..le torse..pour parler de démocratie

      Je ne suis pas un démocrate…dans ces conditions….

      Chirac la si bien..la democratie est un luxe que les africains ne peuvent pas s’offrir

      Sarko…dit les africains ne sont pas entré dans les l’histoire..

      Ces reflexions qui cachent ..certes..une condescendance manifeste…a vu les soit disant afro optmistes…sortir des chars,des fleches empoisonnées..des peintures..de guerres..des caches sexes bien noués…prets pour le combat

      Et pourtant celà ne coute rien…de voir la verité en face

  • Avatar commentaire
    Geodebord 5 mois

    Il faut le retrait imédiat du texte fabriqué. Ici c’est le bénin. Ça ne passera pas . il faut que moi même j’assiste à une conférence national

    • Avatar commentaire
      SEGNI 5 mois

      Ici c’est le Bénin de nous tous, donc laisse les élus faire leur travail en toute conscience!

  • Avatar commentaire
    Sagbo 5 mois

    Le peuple a-t-il confié aux députés la charge de légiférer ou pas ? Allez vaquer à vos occupations et laissez les députés faire ce pour quoi vous les avez élus. À moins que vous ayez sacrifié votre liberté à la base pour l’argent qui a corrompu votre conscience patriotique.

    • Avatar commentaire
      merci 5 mois

      merci la bas,un peuple complice de son propre malheur et qui aujourdhui s en plaigne.Ah ce pays.

  • Avatar commentaire
    Tundé 5 mois

    Il est normal que yinwe soit contre. Avec la révision,c’est son espoir de revenir pour sa revanche qui s’évapore.
    Dommage que les Soglo personnalisent encore leur position, il défendent leur fiston contre Toboula qui l’a effrayé un peu.
    En fait, qu’est ce qui va changer pour Talon, si on ne révise pas ? Rien. Il bénéficiera de l’impunité consacrée dans la constitution actuelle, de plus il va se présenter pour un 2eme mandat qu’il va gagner hauts les mains.
    Talon 10 Ans !!!!! La campagne sera bientôt lancée!!!! Sortez vos mouchoirs

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 5 mois

      Ah! Tundé, talon 10 ans ? Ça commence par sortir peu à peu , votre face hideuse , apparaît , n’est-ce pas talon qui disait qu’il ne fera qu’un seul mandat et s’en irait ? Faites votre film seulement que nous pensons un film de mauvaise qualité, et un court métrage, parce que la rue va vous dégager avant le terme du mandat de l’es.croc de talon

    • Avatar commentaire
      Amaury1 5 mois

      @Tundé,

      Je sens du défaitisme dans votre post. Rien n’est encore perdu, courage !

      Je voulais vous poser deux questions ce matin et je les tire en encore de post : qu’est-ce qui va changer pour Pata si on ne révise pas ? Vous avez répondu Rien. 1ère question: pourquoi s’archarne-t-il alors ? Ne me répondez surtout pas que c’est pour tenir une promesse de campagne. Des promesses, il en a plein à tenir surtout celles qui assurent le bien être du peuple qui l’a élu.

      2ème question : En quoi la constitution actuelle l’empêche-t-il de mettre en œuvre son PAG ?

      Pour finir, vous avez tort de penser que la constitution actuelle consacre l’impunité. Si tel était le cas, pourquoi Pata veut coûte que coûte l’inscrire dans la nouvelle constitution ?

      Please, répondez à mes questions. Parce que, avec votre compère, vous avez l’habitude de fuir les questions qui dérangent si vous ne répondez pas carrément par des généralités vaseuses. Je veux du concret, du solide.

      • Avatar commentaire
        aziz 5 mois

        Tu peux poser..la meme question à sauvy et agadjavi…presentement..cachés dans des trous de rats

        Il va falloir procéder comme on le faisait tout petit au nord..pour débusquer les rats de leur cachette

        on met du feu..à leur terrier….et on attend..avec nos batons

        La fumée et le feu…ils ne supportent pas..ils sortent…

      • Avatar commentaire

        @ Tunde Patrice Talon s’acharne parce qu’il a jugé qu’il y a beaucoup de failles dans notre constitution de 1990 , les failles qui lui causer des ennuis dans ses affaires au bénin c’est une ambition personnelle . Il juge que avec l’ancien constitution son avenir d’homme d’affaire n’est pas assuré,donc il faut le plus rapidement possible ramener le mandat présidentiel non renouvelables il faut que un ancien président ne redevienne plus président ,il a été dans le passé en garde à vue et maintenant le garde à vue doit être supprimés…etc c’est une révision opportuniste rien que pour sa sécurité pour ne pas sombrer dans l’avenir

    • Avatar commentaire
      Sidima 5 mois

      Bonjour à monsieur Tundé. Je ne comprend pas pourquoi vous évoquer le retour de Yayi dans votre intervention. Yayi a accompli pleinement ses deux mandants (Il n’a pas eu de coup d’Etat, il n’a pas eu destitution,…etc.). Selon la constitution en vigueur au Bénin, il n’y a pas de 3e- troisieme mandant pour la présidance. Par quel mécanisme vous expliquez le retour de Yayi, car notre constitution ne le permet nulle part. Ne trovez vous pas que vous donnez des idées à ceux qui ne comprennent pas le fonctionnement des regles et textes en imaginant ce qui n’existe pas? Merci.

      • Avatar commentaire
        Amaury1 5 mois

        Je valide !
        Le débat sur l’éventuel retour du Doc avec la constitution actuelle est définitivement réglé : Point de retour possible pour lui.

    • Avatar commentaire
      SEGNI 5 mois

      Merci Tundé, s’ils ne laissent pas les députés faire leur travail et s’opposent au président qui veut honorer un engagement pris et inscrit dans son projet, il sera obligé de revenir sur ses paroles et demander un nouveau mandat de 5 ans! Et voilà les dégâts.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 5 mois

    Hum ! L’affaire devient trés sérieuse , talon , djogbenou, ruptucons retirez votre projet bidon , pour préserver la paix sociale au benin ; réviser comme vous le faites , n’est pas obligé

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier 5 mois

      Tu es un plaisantin toi . C’est affaire de Houngbadji et Azatassou qui devient une affaire sérieuse pour toi ???

    • Avatar commentaire
      SEGNI 5 mois

      Cher Olla, mon inquiétude est que le président se représente en 2021!

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR 5 mois

        Restez là à vous faire peur vous les ruptucons , le peuple en moins d’un an s’est rendu compte que vous des PIL.leurs , men.teurs , vo.leurs et veut tout de suite écourter le mandat de votre es.croc de talon , et vous pensez à 2021 , on est là pour voir ; ICI C’EST LE BENIN pas le burundi