Politique africaine de Macron : Un partenariat à trois facettes, selon Aniambossou

Politique africaine de Macron : Un partenariat à trois facettes, selon Aniambossou

Jules-Armand Aniambossou, invité de Christophe Boisbouvier sur rfi ce matin, parle de la politique africaine du nouveau président de la République française.

France : Hollande passe le témoin à Macron

Pour l’ancien Ambassadeur du Bénin en France et membre actif de l’équipe de campagne du candidat Macron, le nouveau président entend nouer avec l’Afrique un partenariat pragmatique et gagnant-gagnant basé sur le respect mutuel. Il s’agira d’une politique africaine à trois dimensions, marquée par la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique.

Découdre avec la coopération unilatérale

Depuis toujours, plusieurs experts pensent que  les relations entre la France et les pays africains ont été unilatérales. Emmanuel Macron dans son programme, compte en donner une nouvelle orientation. Jules-Armand Aniambossou dévoile que le nouveau président apporte des innovations à la politique africaine de la France. Il explique : « D’abord une vision transversale qui rompt avec la segmentation par thèmes et par politiques que nous avons connue jusqu’à présent ».

Désormais, la politique française sur l’immigration, le développement et la sécurité en Afrique doit connaitre une participation active des pays africains. La France-Afrique autrefois axée, seulement, sur la francophonie, le commerce, la démocratie, la culture, et le climat va s’élargir vers une prise en compte globale de tous les secteurs.

Partenariat Europe, Afrique et Méditerranée

Selon Jules-Armand Aniambossou, Macron s’inscrit dans la logique d’une relation France-Afrique amplifiée. Le partenariat va donc s’étendre à  un cercle Europe, Afrique et Méditerranée. D’où l’intérêt du discours de Macron le 1er avril dernier à Marseille qui a porté sur « Les routes de la liberté et de la responsabilité ».

Associer tous les acteurs

La troisième dimension de ce partenariat entre la France et les pays africains prône la nécessité d’une mobilisation totale de tous les acteurs. Non seulement, le partenariat tient compte des Etats, mais aussi, il concerne les sociétés civiles, les entreprises, les organisations internationales et les ONG. Figurent également parmi ces acteurs, la diaspora et les binationaux.

« Les diasporas et les binationaux doivent être au cœur des relations entre les pays africains et la France, parce que tout simplement ces diasporas et ces binationaux sont source de richesse considérable, tant au plan sociétal qu’au plan économique » affirme Jules-Armand Aniambossou

Plus loin, Jules-Armand Aniambossou annonce la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique, au cours du quinquennat de Macron.

L’idée de la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique

Le Conseil présidentiel pour l’Afrique, Emmanuel Macron l’a inscrit dans son projet de société.  En fait, il s’agit d’ « une enceinte qui devrait permettre au chef de l’Etat de consulter un panel de personnalités de haut niveau s’intéressant au continent africain », a expliqué Aniambossou. C’est un panel moitié africain, moitié français. Il va servir de repère pour le président Macron en vue de la mise en œuvre de ses initiatives éventuelles sur l’Afrique. Cette structure sera pour Macron, un cadre de  réflexion et de conseil pour une orientation conséquente de sa politique africaine.

Jules-Armand Aniambossou poursuit : « … que cette composition puisse permettre de réfléchir, de proposer et de rapporter directement au chef de l’Etat ». Il précise que  le Conseil présidentiel pour l’Afrique ne sera pas une instance de consultation ou administrative. « C’est-à-dire qu’il ne prendra pas la place du ministère des Affaires étrangères ou de la cellule diplomatique de l’Elysée ». Mais il va assumer la complémentarité avec l’institution diplomatique.

Commentaires

Commentaires du site 21
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 6 mois

    Ce monsieur avait été nommé ambassadeurs du Benin en France.
    Comment pouvait il defendre les interets du Benin?

    Voila les aberrations a l’africaine

    Les ambassadeurs sont avant tout des agents secrets de leur pays, des informateurs, des defenseurs de l’Etat qu’ils representent.

    • Avatar commentaire

      En plus, il a deja un cabinet et en perspectif du travail aupres du nouveau PR Francais.

      “L’idée de la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique”

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 6 mois

    C’est quoi encore ce machin de conseil présidentiel pour l’Afrique ? Bon vous les énarques là trop parler c’est maladie hein ! Et puis que feront la francophonie, l’UA , etc etc , et puis avec toutes vos prétentions vous africains qui avez des chefs d’états es.crocs , dictateurs , voyous là qui pillent vos ressources , quand MACRON aura-t-il le temps de s’occuper des FRANÇAIS de leur problème d’emplois, de retraite , de santé , de sécurité etc etc donc restez dans vos merdes

    • Avatar commentaire
      Tchite' 6 mois

      Il se taille deja’ sa part du gateau avec le nouveau PR Francais:

      “L’idée de la création d’un Conseil présidentiel pour l’Afrique”

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Juste “un schmiblick”ou juste de “la poudre de perlimpinpin” qui ne guérira pas les maux dont souffre la vieille Afrique et qui est en ce moment a-fric. Désolé pour l’humour un peu grinçant mais approprié à la situation !

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 6 mois

    Ce Aniambossou qui a ruiné les finances de l’Ambassade du Benin en France ; ne loupe pas une occasion pour se faire de la pub.
    On me dira qu’il est énarque ; mon œil !!!!

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      http://www.jeuneafrique.com/mag/433808/politique/diplomatie-emmanuel-macron-de-promo-senghor-a-lafrique-den-marche/

      • Avatar commentaire
        Chat 6 mois

        Merci GbetoMagnon même si cela va donner des maux de ventre à ces fumiers. Regarder la lumière est hors de leur portée.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Ce lien devrait permettre aux uns et aux autres de divaguer inutilement et rester focus sur le sujet dont les contours sont pour le moment bien flous. La Côte d’Ivoire ou le Sénégal prendront certainement l’ascendant sur les autres pays pour des raisons que nul n’ignore. Aniambossou se monte un peu la tête. Comme on dit chez un groupe de 3 n’est pas facile à mener et tôt ou tard un des trois sera mis à l’écart ou ne fera qu’entériner ce que les deux autres Macron-Lechevallier auront décidé. Et une fois encore c’est l’africaine qui sera la cinquième roue de la charrue. La Chine, le Japon, la Russie et l’Inde s’installent petit à petit en Afrique française considérée comme le pré carré de la France et il faut bien trouver un moyen de dimunier leurs influences. Les ingénieurs n’ont pas en général le sens des nuances et Aniambossou qui n’est ni un littéraire ni un philosophe le prouvent ….. jusqu’à preuve du contraire. Pourvu qu’il arrive à nous étonner positivement !

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          Qui n’est ni un littéraire ni un philosophe le prouve….

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 mois

      Où a-t-il fait son stage pour s’attribuer ce titre d’énarque ? Des “Siences-Po”, il y en a à la pelle chez les nôtres mais enarque ? Cela me semble bigrement exotique !

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 6 mois

        Codjo
        C’est un faux diplômé . Il en rajoute souvent sur son CV pour plaire. Il confond ENA de Gbegamey à ENA de France . C’est le genre de compatriote mégalomane que je déteste en Europe .
        Comme Yayi est aussi un faux Docteur en économie ; il a ouvert un boulevard à ce Aniambossou qui se croit dorénavant Expert en tout .

        • Avatar commentaire
          CODJO ATAKOUN 6 mois

          C’est exact car Aniambossou Gabriel, commissaire de police dans les années 1960-1970 était aussi tapageur…. et grande gueule. J’ai connu aussi ses deux fils dont l’un avait été motard de la République.
          Pour moi cet Aniambossou est juste un “Midoyemé”, ambitieux sans moyens !

  • Avatar commentaire
    Chat 6 mois

    Attention Jules-Armand Aniambossou, il ne faut pas trop parler car les crabes qui ont le génie de tourner en rond vont te tomber dessus sans pitié.

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 6 mois

    Ce W, Houndegnon de lnt est marrant. En insinuant que Monsieur Aniambossou est membre actif de la campagne du président Macron; c’est prendre les Béninois pour des zozos. Qui connaît Aniambossou ??? Sauf notre ami W. Houndegnon de lnt. Tchrous !!!

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon 6 mois

      Non, c’est vrai que M. Aniambossou fait partie avec le “zinli” de l’équipe “Afrique” de MACRON.

      • Avatar commentaire
        Chat 6 mois

        Ho GbetoMagnon! il ne faut pas le répéter trop fort car Ils croient que ces deux là sont agents de sécurité chez les Lepen.

      • Avatar commentaire
        Joeleplombier 6 mois

        GbetoMagnon
        Équipe Afrique dites-vous ??? C’est une fable. La cellule Afrique de monsieur Macron est composée de diplomates chevronnés . Que vient faire Aniambossou dans tout ça . Je suis désolé .

        • Avatar commentaire
          Chat 6 mois

          Tu es désolé de quoi ? De ta médiocrité peut être! Peux tu me dire combien de diplomates étaient présents hier quand E Macron a eu une conversation téléphonique avec D Trump ?

        • Avatar commentaire
          GbetoMagnon 6 mois

          “C’est une fable…” ça doit être ça.
          Ceci dit, je ne connaissais, ni ne connais pas plus aujourd’hui, M. ANIAMBOSSOU.
          Je n’ai donc pas d’avis perso sur le personnage.

      • Avatar commentaire
        CODJO ATAKOUN 6 mois

        Mais sont ils au volant ou à l’arrière du véhicule ?