Bénin: 12 000 plants mis en terre sur 5 hectares à Allada

Bénin: 12 000 plants mis en terre sur 5 hectares à Allada

«Arbre, énergie et économie verte », c’est autour de ce thème que l’édition 2017 de la journée nationale de l’arbre a été célébrée.

Bénin : Le pont de Hêvié mis en service ce jour

La commune d’Allada a abrité hier 1er juin 2017, les manifestations officielles de la journée nationale de l’arbre. C’était en présence du ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, du ministre du cadre de vie et du développement durable. Etaient également présents le préfet, le haut commandement militaire, les élus communaux, des populations, des cadres à divers niveaux, qui ont tous mis des plants en terre. 

C’est le site de la société ATC industrie et bois dans la forêt classée de la Lama à Allada, qui a été choisi pour les manifestations officielles. A cette occasion, le ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement Abdoulaye Bio Tchané, représentant le président de la République, entouré de ses collègues du cadre de vie de l’agriculture du commerce et du haut commandement militaire, a symboliquement mis quelques plants en terre pour marquer l’évènement.

Des plants mis sous terre à Allada

Environ 12 000 plants ont été mis en terre sur 5 hectares dans cette forêt classée de la Lama. Soit 2500 plants par hectare selon les explications d’un agent des Eaux et Forêts. Mais avant, l’assistance a eu droit à des discours. Le premier a été celui de l’autorité communale Michel Acléhinto, qui s’est réjoui du choix porté sur sa commune pour la célébration officielle de cette journée. Le maire n’a pas manqué de rappeler tous les bienfaits de l’arbre et la nécessité pour les populations de les planter et de les protéger, pour un environnement vert.

Le préfet de l’Atlantique Jean-Claude Codjia a pour sa part, mis un accent sur les nombreux efforts et réalisations des populations et des acteurs privés, qui ont permis de freiner remarquablement le phénomène de la dégradation des forêts pour la conservation des ressources naturelles et l’amélioration des conditions de vie. L’autorité préfectorale dira que planter des arbres contribue à une économie respectueuse de l’environnement.

Il a pour finir invité les Béninois en général et les habitants de son territoire de compétence en particulier, à mettre en terre chacun au moins un plant et à l’entretenir. En procédant au lancement officiel de la journée de l’arbre édition 2017 et de la campagne de reboisement intensif, le ministre du cadre de vie et du développement durable, José Didier Tonato, a précisé qu’à travers la célébration de cette année, le Bénin entend préserver et consolider les acquis que constituent les ressources naturelles, afin de passer à une économie verte, c’est-à-dire une économie qui entraîne l’amélioration du bien-être et l’équité sociale, tout en réduisant de manière significative les risques environnementaux et la pénurie de ressources.

La trilogie « énergie-économie-verte » en cohérence avec le Pag

Parlant d’économie verte, le ministre José Didier Tonato a souligné que la trilogie ‘’énergie-économie-verte’’ est au cœur du programme de reboisement intensif. Mieux, elle est en cohérence avec deux des trois piliers du Programme d’actions du gouvernement (Pag), notamment le pilier2, la transformation structurelle de l’économie béninoise et le pilier3, l’amélioration des conditions de vie des populations.

« La modernisation et la valorisation de cette filière peuvent contribuer à revitaliser l’économie locale et Allada en donne l’exemple avec la société ATC, et tous les autres planteurs de cette région », a conclu le ministre.

Et pour joindre l’acte à la parole, des lettres de félicitation ont été décernées aux meilleurs planteurs d’arbres de la zone avec en tête, le Pdg de ATC industrie et bois. Il est suivi de 6 autres planteurs dont les mérites ont aussi été reconnus à leur juste valeur. Une visite guidée de la grande forêt classée de Massi dans la commune de Zogbodomey a mis un terme aux manifestations. Mais la mise en terre de plants se poursuit même dans les maisons et doit plus que jamais rentrer dans les habitudes pour la sauvegarde de l’environnement, surtout à une époque où on parle beaucoup de dérèglements climatiques

Commentaires

Commentaires du site 0