Afrique du sud : l’ANC se déchire, Winnie Mandela s’exprime

Afrique du sud : l’ANC se déchire, Winnie Mandela s’exprimePhoto: Reuters

Winnie Mandela, ex-femme de Nelson Mandela s'est exprimée sur la situation chaotique qui règne au sein du Congrès national africain (ANC) parti au pouvoir depuis la fin de l'apartheid.

Afrique du sud : les nigérians de nouveau sommés de quitter le pays

En Afrique du sud, le parti au pouvoir n’aura jamais été aussi mal en point. Et pour cause, alors que Jacob Zuma était de plus en plus décrié depuis plusieurs années, le scandale des Guptaleaks vient porter un nouveau coup dur à l’ANC. Winnie Mandela, ex-femme de Nelson Mandela s’est exprimée sur la situation.

ANC : le parti du peuple contre le peuple?

Le parti qui était considéré pendant de longues décennies comme le parti qui défendait les intérêts du peuple a été en effet accaparé par une élite dirigeante. En effet, défendant la cause des personnes marginalisées sous la direction de Nelson Mandela, le parti se retrouve aujourd’hui au centre de scandales de corruption manigancés par les élites du parti.

On ne cite plus les scandales dans lesquels l’actuel président jacob Zuma a été trempé. Mais, à chaque fois le leader du pays s’en est sorti grâce à des soutiens au sein de l’ANC.

Winnie Mandela critique et espère…

« Je ne reconnais plus l’ANC. Le mouvement de nos aînés s’est évaporé. Chaque jour nous entendons parler de corruption (…) C’est l’hémorragie, j’espère que nous arriverons à trouver une solution et restaurer ce que représentait ce mouvement. ». Ainsi s’exprimait l’ex-femme de Nelson Mandela face à la presse.

Elle était considérée comme l’une des têtes fortes du parti lors des mouvements des droits civiques. Et aujourd’hui, Winnie Mandela est très amère face à la tournure que prennent les choses.

La seule question que se pose la plupart des sud-africains : Zuma va-t-il une fois encore s’en sortir? Tout est possible, vu les soutiens dont disposent le président sud-africain.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 2 semaines

    Jacob ZUMA aurait déclaré: “je veux que les gens me traitent de la manière dont ils ont traité Nelson MENDELA”.
    Julius ALEMA lui a répondu aussitôt: Bonne idée ! Commençons par les 27 ans de prison..” 🙂 🙂

  • Avatar commentaire
    Tchité 2 semaines

    Avant même d’atterrir a’ la présidence, cet Zuma était déjà un désordonné. Il devint seulement président a’ cause du soutien populaire dont jouissait le parti. On espère que cet éhonté’ va se ressaisir ou que les Sud-Africains prennent leur responsabilité et change de leader par la voie des urnes au moment opportun.