Azovè : Une femme calcinée par un feu déclenché par l’essence de contrebande

Azovè : Une femme calcinée par un feu déclenché par l’essence de contrebande

Dans la journée de lundi, l’essence de contrebande a encore fait une victime à Azovè dans la commune d’Aplahoué.

Bénin : L’essence de contrebande a encore fait des victimes

Il s’agit d’une togolaise d’origine, qui a conservé dans sa chambre l’essence de contrebande. La victime, la trentaine environ, est mariée, mère de quatre enfants.

Dans sa chambre, elle avait gardé cinq (05) litres d’essence de contrebande. Un peu plus tôt, elle s’était plainte de ce que le liquide s’était renversé au sol. « Nous étions venus lui rendre visite quand elle est entrée dans sa chambre pour nous servir de l’eau à boire. Subitement, nous l’avons entendue crier alertant de la présence d’un feu dans la chambre. », a confié Guidey D., un proche de la victime, relayé par l’ABP.

Aussitôt, la fumée a envahi toute la chambre et a obligé ces derniers à gagner la cour de la maison.  Malheureusement, la dame qui avait également réussi à sortir, s’est retournée pour récupérer son benjamin qu’elle croyait être à l’intérieur. Pourtant, celui-ci était avec ses frères aînés au dehors.

La mère des quatre enfants n’a donc pas eu la chance de ressortir de la chambre. Elle a été brûlée. Le préfet du Couffo, Christophe H. Mègbédji, présent par hasard sur les lieux a fait appel aux sapeurs pompiers de Lokossa pour éteindre le feu. Mais, les personnes présentes sur les lieux s’y étaient déjà attelées avec succès avant qu’ils ne viennent sur les lieux.

Le préfet aurait donné des instructions pour que les enfants, soient conduits à l’hôpital de zone d’Aplahoué, pour les premiers soins. En dehors du décès de la dame, une autre personne venue la secourir a été brûlée au dos.

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire
    Amaury 4 mois

    Ils sont où les défenseurs de ce commerce dangereux ?