Bénin : Modeste Toboula critique une fois encore Lehady Soglo

Bénin : Modeste Toboula critique une fois encore Lehady Soglo

La tension entre le préfet de Cotonou, Modeste Toboula et le maire de Cotonou Lehady Soglo ne risque pas de baisser au vu des dernières déclarations de l'autorité préfectorale.

Orientation politique : La Rb veut d’abord « consulter sa base »

En effet, ce matin, sur frisson radio, le préfet Modeste Toboula s’est exprimé sur l’épineuse question du relogement des citoyens victimes des opérations de déguerpissement.

Modeste Toboula critique l’initiative de Lehady Soglo

Et sur ce point, il n’a pas du tout été tendre envers le maire de Cotonou. Pour rappel, Lehady Soglo avait lancé une opération de relogement des victimes. Pourtant, saluée par certains béninois, cette opération n’est pas du goût du préfet.

La démarche qui est la plus durable, la plus respectueuse de nos concitoyens, c’est de mettre en place un investissement durable qui tienne compte de l’amélioration de leur cadre de vie. Ce que j’ai vu faire à la mairie, ça ce n’est pas un relogement, c’est une insulte à la population (…) une manière de distraire encore des ressources. Un vous avez légalisé l’installation anarchique des gens en prenant des taxes. Ce qui est du point de vue du droit une faute (…) on peut vous poursuivre pour ça. Et de deux, vous avez investi dans un milieu insalubre. Vous créez une bombe écologique.” a déclaré M. Toboula

Une déclaration qui devrait maintenir la tension entre les deux autorités. En effet, Lehady Soglo avait déjà critiqué le préfet pour ingérence. Et, cette nouvelle salve du préfet tombe également à un mauvais moment pour le maire en conflit avec certains membres de son parti.

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    Maintenant qu’il gagne bien sa vie avec 5.000.000fcfa/mois et qu’il peut se goinfrer encore plus y compris sa famille, il peut bien se foutre des pauvres revendeurs que le maire a bien fait de recaser même si c’est dans des endroits insalubres. Le maire fait avec ses moyens, l’Etat n’ayant pas voulu recaser en bonne et due forme ses pauvres personnes.
    Ceux qui n’ont jamais connu la faim dans leur vie ne peuvent pas comprendre certaines choses.

  • Avatar commentaire
    Attakoun 3 semaines

    Ce préfet c’est un bandit tu est un l’huile sans préparé tu ne connais rien ‘toboula tu ne connais pas que le maire est élu’toi toboula tu est nommé ‘un jour ton chef va te dénommé ‘et ton chef et maire serais réconcilier tu ne connais pas la politique et tu va aller Cher le maire et dit pardon pardon

  • Avatar commentaire
    Jean 3 semaines

    Les béninois n´aiment pas écouter la vérité, quiconque crache la vérité crue est automatiquement diabolisé .
    Le béninois préfère qu´on le ménage avec du mensonge, c´est une hypocrisie collective.
    Vive Toboula.

  • Avatar commentaire
    Amaury 3 semaines

    Ce préfet est vraiment un idiot patenté indigne de sa charge. Il ne peut travailler qu’avec Pata qui dit une chose et fait son contraire.

    • Avatar commentaire
      Jean 3 semaines

      N´a t-il pas raison sur le fond?
      Focalisons nos analyses sur des questions de fond et évitons des prises de position superficielles qui ont tendance à juger l´individu et non ses pensées ou ses actions.

      • Avatar commentaire
        Amaury 3 semaines

        En quoi a-t-il raison sur le fond ? La loi sur la décentralisation n’a-t-elle pas dit que les plans de développement doivent être concertés entre les préfectures et les mairies ? Qu’a-t-il fait pour favoriser cette concertation et comme dit un ami, il ouvre toujours sa grande gueule pour raconter des idioties indignes d’une autorité.

        • Avatar commentaire
          Dreb 3 semaines

          Les taxes qu’il percevait lui manquent. Il n’arrive plus trop à voler pour préparer les prochaine élections

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 2 semaines

      “Dire une chose et faire son contraire”, n’est-ce pas la vraie politique promise par notre président. “On ne sait pas qui on élit, seule sa façon de gouverner nous l’apprendra”. Aphorisme calqué sur celui du mariage pour ceux qui savent.