Taux de réussite dans les zones déshéritées: La politique du gouvernement pour changer la donne selon le Dob

Taux de réussite dans les zones déshéritées: La politique du gouvernement pour changer la donne selon le Dob

Au Bénin, il est un constat que les zones déshéritées et la partie septentrionale du pays enregistrent souvent de mauvais résultats scolaires aux examens de fin d’années. Qu’est-ce qui expliquerait cet état de chose ? Et que prévoit le gouvernement du Nouveau départ pour y remédier… ?

Bénin / Bac 2017 : « La délibération aura lieu le jeudi 13 juillet prochain », annonce Alphonse Da Silva

Invité le dimanche 23 juillet 2017, sur l’émission éclairage de la radio nationale pour expliquer les raisons de l’amélioration des résultats du baccalauréat cette année, le Directeur de l’office du baccalauréat, Alphonse Da silva, a apporté quelques réponses a cette question et dévoilé ce que le gouvernement entend faire pour inverser la tendance.

Avant d’aborder le sujet, le Dob a évoqué les raisons de la hausse du taux de réussite au baccalauréat session de juillet dernier. « C’est le nouvel environnement politique et surtout social, qui nous ont permis d’avoir ce record au baccalauréat cette année. Il n’y a eu au cours de l’année aucun mouvement social » a expliqué le directeur, ajoutant que les enseignants, les  parents (…) tout le monde a joué sa partition.

Abordant les résultats médiocres souvent enregistrés dans les zones enclavées, le Dob explique que cela est dû au fait qu’il n’y a pas assez d’enseignants qualifiés à ces endroits. L’autre raison à cela, explique-t-il, « c’est aussi le fait que les enseignants ne sont pas souvent motivés à aller servir dans ces parties du pays, à cause de leur enclavement ».

Pour corriger le tir, le directeur de l’office du Bac a informé que le gouvernement prévoit prendre des mesures de motivation en faveur des agents qui veulent bien aller dans lesdites zones, et leur construire des logements sociaux

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Yvon VILLA 4 semaines

    je crois plutôt qu’il y a conformité du titre au contenu Mr Jean, avec lev projet de construction de logement sociaux dans les zones enclavées du pays qui abritent des des institutions et structures étatiques, je crois là que c’est une meilleur solution, car là ou se trouve ton travail, se trouve également ta vie. Aussi le gouvernement devra anticiper sur les autres infrastructures telles les voies bitumées l’eau et l’électricité pour facilités la vie aux fonctionnaires qui travaillent laba et qui désireront aller y travailler. Cette mesure va déconcentrer le taux démographique de la populations du Sud, donc baiser la densité des différents trafics que les hommes corroborent ou ils sont.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 semaines

    IL fallait y penser plus tot.

    Au canada, le gouvernement federal fait recours pareillement a des mesures incitatives pour pousser les gens a aller travailler dans le nord du pays ou le climat est rude et ou les conditions de travail sont dures.

    Mais il serait imperieux de mettre en place des systemes de controle de presence car le beninois aime les gains faciles….comme le dit Aziz. Il va profiter des avantages financiers et materiels mais ne pas etre present au poste et continuer a faire la vacation a cotonou. La malhonnetete semble devenir la chose la mieux partagee dans le pays.

  • Avatar commentaire
    Jean 4 semaines

    Inadéquation du titre au contenu de l’article.