Bénin : La communauté Sant ‘Egidio contre la chasse aux mendiants à Cotonou

Bénin : La communauté Sant ‘Egidio contre la chasse aux mendiants à Cotonou

« Les humains ne sont pas des ordures qu’il faut dégager pour rendre beau le décor de la ville » s’est insurgé Léopold Djogbédé, le premier responsable cette association qui intervient entre autres dans le domaine humanitaire.

Bénin – Cotonou: un comité pour faire respecter l’arrêté de Toboula sur le stationnement des gros-porteurs

Il dit être montré au créneau à cause de la brutalité avec laquelle les autorités veulent traiter les humains (lire ici). Il estime que le style utilisé et la façon de parler ne montre pas la responsabilité de l’autorité préfectorale. Dans sa déclaration, Léopold Djogbédé  a soutenu que l’Etat ou la préfecture à une responsabilité dans la protection sociale. Le pauvre n’a pas demandé à l’être a-t-il souligné avant de d’appeler à une chasse aux mendiants à visage humain.

Par ailleurs, il a fait savoir que cette volonté de déguerpir les mendiants des différentes artères de la ville de Cotonou, coïncide avec la mémoire de saint Laurent. Un diacre de l’église qui avait eu la réputation d’organiser le service aux pauvres dans la cité à Rome.

Pour rappel, la communauté Sant ‘Egidio, est un mouvement auquel participent plus de 50.000 personnes, investies dans l’évangélisation et dans les actions caritatives  à Rome, en Italie et dans plus de 70 pays des divers continents. Elle est une association publique de l’Eglise. Les différentes communautés, répandues dans le monde, partagent la même spiritualité et les fondements qui caractérisent le chemin de Sant ‘Egidio.

Commentaires

Commentaires du site 14
  • Avatar commentaire
    Bossouko 1 semaine

    ALLEZ VOIR CE QUE LES RALISATIONS DE CERTAINS DE SES MENDIANTS? MOI JE CONNAIS UNE DAME QUI SE DONNE A CE JEU ALORS QU’ELLE NORMALE. LES DIMANCHES ELLE PORTE DES TISSUS DE HAUTE GAMES POUR ALLER A L’EGLISE . IL Y A PARMI EUX DES ESCRO . Toboula a raison de leur dire de s’adresser a des centre sociale

  • Avatar commentaire
    Thiery 1 semaine

    Il n’y a aucune bonne gouvernance sans le sociale. Si on pouvait écouter ces mendiants cas par cas, on comprendra que ce n’est pas un plaisir pour eux de se retrouver dans la rue. Il n’y a pas de développement durable sans humanisme.

  • Avatar commentaire
    Yann 2 semaines

    Que les mendiants aillent devant les églises ou les mosquées ,ils n’ont rien ä foutre dans les carrefour

  • Avatar commentaire
    Eudoxe 2 semaines

    Oui Leo je crois que l’état a d’autres priorités que de s’occuper des mendiants. C’est un faux debat

  • Avatar commentaire

    Merci cher Léopold,
    Les autorités doivent combattre la pauvreté et non les pauvres. Être pauvre n’est pas une faute. Ces pauvres ne sont que victimes d’un système qui exclut de plus en plus les plus vulnérables.
    À ceux qui s’attaquent aux pauvres, je les conseille de faire attention, car ces derniers sont aimés par Dieu et qui s’attaque à eux s’attaque indiscutablement à Dieu, la suite il n’y pas besoin qu’on explique pour comprendre.

    • Avatar commentaire
      aziz 2 semaines

      Les pauvres sont aimés de dieu…?!..pourquoi pas…!!

      mais on ne peut pas dire..qu’il déteste pour autant…les riches..n’est ce pas..!!

      Pourquoi ne pas demander à tout le monde de rester pauvre à vie..tant qu’on y est

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 semaines

    Tundé avec son raisonnement,va bientôt demander à son préfet de rétablir les fours crématoires comme au temps des nazis , pour les marginaux , les gros nez , ceux qui souffrent de la prostate , etc etc , c’est ça le monde des ruptu.c.ons

  • Avatar commentaire
    Tundé 2 semaines

    À lire vos commentaires, on doit laisser la déchéance collective se poursuivre parce que le pays est pauvre.
    Partout dans le monde, on retire les marginaux des rues de gré ou de force. Nous avons les professionnels la mendicité qui ont etabli des filiales qui s’étendent de dakar à cotonou en passant par Bamako. Il faut les combattre comme on combat les passeurs de migrants.

    Que Toboula avance .

    Si sant-egidio peut être contre l’exploitation honteuse des ressources africaines, ou contre l’humiliation les populations pour des visas de circulation, alors elle fera une oeuvre utile .

    • Avatar commentaire
      Gombo offline 2 semaines

      Le monde selon Tunde se limite àu coin de Cotonou qu’il partage avec Talon et Toboula…
      Des gens qui font la manche , j’en ai vu partout de joburg à San Francisco en passant par paris, rio, rabat…
      Le monde ne se limite pas aux dictatures du Rwanda !

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 jours

      @ Tundé. On dirait que vous n’êtes jamais allé à San Francisco car là bas les mendiants y font florès et personne ne les met à l’index.

  • Avatar commentaire
    Amaury 2 semaines

    Est-ce que Bulldog connait ce qu’on appelle ” responsabilité ” ? C’est trop lui demander, lui qui pense avec ses muscles au lieu d’utiliser sa matière grise.

  • Avatar commentaire
    sonagnon 2 semaines

    On a l’impression que le gouvernement Patrice TALON a quelque chose contre les pauvres et les plus démunies!!!

    Après avoir attaché sauvagement ceux qui vendent aux abords des routes, à présent ce sont les mendiants qui sont leur cibles.

    Tout le monde ne sait pas voler comme eux, et les gens doivent manger!!!

    • Avatar commentaire
      CODJO ATAKOUN 6 jours

      Je ne pense pas que le gouvernement Talon ait quelque chose contre les pauvres. Ce qui se passe, c’est que lorsqu’on sort du Benin et qu’on y revient on ccnstate un décalage certain par rapport à certaines grandes villes africaines et on se désole de ne pas avoir une baguette magique pour transformer cet environnement misérable. La pauvreté fait du vide autour d’elle car elle n’attire personne. Les pauvres sont juste des boucs émissaires.

  • Avatar commentaire
    Antoine 2 semaines

    Tout à fait d’accord. Nous avons des autorités qui ne veulent pas traiter les problèmes de fond et ont du développement une vision cosmétique.
    Nous devons tous nous lever contre ce traitement infligé aux plus faibles d’entre nous. Je rappelle que notre pays est un pays pauvre et que nous devons lutter contre la pauvreté par la base et en ne laissant personne sur le carreau.