Bénin : la CPFG exige la libération de Kemi Seba

Bénin : la CPFG exige la libération de Kemi Seba

L'arrestation de l'activiste panafricaniste franco-béninois Kemi Seba est au coeur d'une polémique en Afrique. Alors que certains dénoncent le fait qu'il ait brûlé un billet de banque alors que certains en ont besoin, plusieurs activistes exigent sa libération.

Sénégal: L’arrestation de Kemi Seba serait-elle contre-productive?

Au Bénin, en plus de la branche locale de l’ONG Urgences Panafricanistes qui appellent à une mobilisation, c’est au tour d’un mouvement politique d’exiger la libération de l’activiste.

La Convention Patriotique des Forces de Gauche, un mouvement qui regroupe un certain nombre de partis dont le parti communiste du Bénin, mais aussi de groupements de la société civile a fait une déclaration pour appeler à sa libération immédiate.  Lire ci-dessous le communiqué.

COMMUNIQUE : LIBEREZ KEMI SEBA

Kémi SEBA, président de l’ONG Urgences Panafricanistes, activiste contre le franc des Colonies Françaises d’Afrique, toujours en vigueur près de soixante ans après les indépendances, a été arrêté vendredi 25 août 2017 à 7 heures du matin et placé en garde-à vue à Dakar sur plainte de la BCEAO. Kémi SEBA est accusé d’avoir publiquement brûlé lors d’un rassemblement et devant les caméras le 19 août 2017 un billet de 5000 frs cfa pour dénoncer cette monnaie qu’il qualifie à juste titre de « scandale économico-politique d’ordre colonial ».

L’acte de Kémi SEBA est un acte de résistance légitime qui s’inscrit dans le rejet total par les peuples africains de cette anomalie historique qu’est la persistance du franc des Colonies Françaises en Afrique. Cette arrestation est donc un scandale. La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) par cette plainte confirme sa servilité comme surveillante d’une monnaie au service essentiellement de l’ancienne puissance coloniale et du Trésor français.

La Convention Patriotique des Forces de Gauche condamne énergiquement cette arrestation ignominieuse de Kémi SEBA et exige sa libération immédiate.

La Convention Patriotique des Forces de Gauche soutient toutes les protestations contre le Franc cfa et appelle la jeunesse et les peuples africains à poursuivre leurs combats jusqu’à la suppression de cette monnaie coloniale et l’affirmation de notre totale souveraineté monétaire.

Cotonou, le 28 août 2017
La Convention Patriotique des Forces de Gauche

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    Tchite' 4 semaines

    Commentaire effacé (doublon)
    LNT : Merci de ne pas recopier le même commentaire sur plusieurs articles

  • Avatar commentaire
    Maou 4 semaines

    La NCEAO “confirme sa servilité..,,,,,,,” C’est une vérité première. Pour qui est objectif et qui s’est retrouvé pour quelque raison que se soit à traiter avec cette institution, cela saute aux yeux. Tout s’y fait conformément à ce qui est édicté par l’institution mère c’est à dire la banque de France. Quant aux employés comme Pik et son acolyte ABT pour ne citer que ces deux, se sont des commis. Que l’un au moins nous dise s’ils ont une fois eu à prendre une seule décision stratégique pendant qu’ils y avait travaillé. La réponse c’est bien négatif. Cependant, se sont eux les intellectuels, grands
    frimeurs d’un gouvernement médiocre.
    Leurs collègues actuellement en exercice au siège de la BCEAO à Dakar viennent par la présente plainte exposé leur carrence, car brûler un billet de banque n’est pas illégal . Selon une jurisprudence de 1974, en France prenant en consider une loi de 1819, un billet de banque appartient à son détenteur et nom à la Banque de France. C’est d’ailleurs pour cela que Serge Gainsbourg, a échappé à toute poursuite judiciaire après avoir un billet de 500 Francs Francais dans les années 80. Nos éminents ” cadre de la BCEAO ” auraient-ils connaissance de l’acte de S Gainsbourg qu’ils se seraient évités ce ridicule car au bout du compte aucune charge ne sera retenue contre K Seba.
    A l’endroit de ceux qui se prennent pour des supers fonctionnaires à la BCEAO, sortez un peu des moules dans lesquels la banque de France vous a confiné. Pour peu que vous fassiez preuve de discernement, vous êtes les mieux placé pour savoir toutes les incohérences dans votre mécanisme de fonctionnement.

  • Avatar commentaire
    Tchité 4 semaines

    Il est bien temps que les Africains que nous sommes nettoyons la devanture de nos maison.

    Il est etonnant qu’en ce 21eme siecle, on arete des gens comme si nous etions dans les annes 60s arbitrairement.

    Pourquoi ne pas proteger l’interet general et pourquoi toujours detruire nos freres qui se mette devant pour une cause noble?