Bénin : Les députés s’approprient le code pénal et le statut de la magistrature

Bénin : Les députés s’approprient le code pénal et le statut de la magistrature

Les députés de la 7è législature se retrouvent une fois encore du jeudi 03 au lundi 07 août 2017 à l’hôtel Jéco de Dassa-Zoumè, dans le cadre d’un séminaire d’imprégnation du code pénal et des propositions de lois relatives au statut de la magistrature.

Rencontre avec les agents licenciés: les actions des parlementaires de la minorité toujours attendues

Ce séminaire a été l’initiative de la représentation nationale à travers la commission des lois, de l’administration et des droits de l’homme, avec l’appui du ministère de la justice. Il s’agira d’actualiser le rapport sur le code pénal et d’examiner les propositions de loi relatives au statut de la magistrature.

Une fois les députés bien aguerris, ils pourront valablement défendre ces dossiers en commission, et éventuellement lors de leur examen en séance plénière pour adoption. Il faut préciser que ce code pénal qui fera objet de séminaire d’imprégnation, dort depuis près d’une vingtaine d’années dans les tiroirs de l’institution parlementaire. Il n’a pas pu passer les mailles de la commission des lois durant les 5è et 6è législatures successives

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    virgile 2 semaines

    Il faut que les honorables députés fassent du bon travail. Ils doivent bien corser le code pénal au niveau de la lutte contre le trafic de drogue.
    Prenons l’exemple des pays où la loi est dure dans ce domaine. Toute personne sur qui on trouve la drogue doit directement aller en prison et séjourner pendant dix ans d’abord avant un éventuel jugement. Il faut considérer le trafic de drogue et de stupéfiant un crime. Envoyer tous les trafiquants dans une prison (à construire) pour grands criminels. Aujourd’hui les gens ouvrent sans crainte des boutiques qui servent de lieu découlement de drogue. Ces boutiques sont tenues par certains étrangers. Il faut durcir la loi contre le trafic de drogue. Quand aux magistrats eux mêmes n’ont qu’à faire preuves de sagesse et se dire qu’il y a des choses à revoir très sincèrement dans leur corporation. Les populations attendent du sérieux de leur part.

    • Avatar commentaire
      OLLA OUMAR 2 semaines

      Oh ! Ami Virgile , y a quoi , bob marley , tikken j’ai, Alpha blondy et bien d’autres encore ne seront pas contents de toi hein ! Tu as quoi contre les drogues douces , à effet même thérapeutique, va voir en hollande , Espagne , USA etc où l’on assiste à une dépénalisation de la consommation du hatch.
      Bon agadjavi , Aziz , tundé surtout grands consommateurs seront d’accord avec nous

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 semaines

    Nous verrons et surtout entendrons notre ami adjaka sur cette proposition de loi , nous espérons que son puissant syndicat y est associé