Sénégal: L’arrestation de Kemi Seba serait-elle contre-productive?

Sénégal: L’arrestation de Kemi Seba serait-elle contre-productive?

La toile est en ébullition depuis l'annonce de l'arrestation de l'activiste panafricaniste Kemi Seba à son domicile à Dakar après qu'il ait brûlé au cours d'une manifestation contre le FCFA dans la capitale sénégalaise un billet de 5000F.

Afrique : l’ancien ministre et économiste togolais Kako Nubukpo critique le Franc CFA sur RFI

Depuis cet événement qui est diversement apprécié par plusieurs observateurs, Kemi Seba reçoit une vague de soutien de la part de la jeunesse en Afrique et même dans la diaspora.

En effet, plusieurs vidéos et photos sont largement diffusées sur les réseaux sociaux montrant des scènes où des personnes brûlent des billets de FCFA. Ces contenus multimédia partagés sur les réseaux sociaux sont souvent accompagnés de messages de soutien exigeant la libération de l’activiste Kemi Seba.

On est donc bien tenté de croire donc qu’e plutôt que de casser un mouvement et empêcher que de tels événements se reproduisent (l’acte posé par Kemi Seba qui a brulé un billet de 5000FCFA), c’est plutôt le contraire qui se produit. On assiste ainsi à une contamination qui prend de l’ampleur un peu partout dans le monde.

D’ailleurs des communautés s’organisent pour une grande mobilisation simultanée dans les capitales d’Afrique francophone ce jour. Aujourd’hui,lundi 28 Août 2017, une manifestation est prévue à Cotonou à la place des martyrs et regroupe plusieurs associations et mouvements de jeunes dont la branche béninoise d’Urgences Panafricanistes et quelques autres mouvements anti-FCFA.

Commentaires

Commentaires du site 3
  • Avatar commentaire
    sisco 4 semaines

    Merci che Guevara

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon 4 semaines

    Sur le plan politique peut-être “L’arrestation de Kemi Seba serait-elle contre-productive?” .

    Elle lui offre une tribune dont il n’aurait jamais pu rêver.
    Sous des latitudes où l’impuissance et les frustrations, réduisent la plupart à se contenter de se payer de mots surtout…

    Sur le plan du Droit, je peux comprendre que la situation au Sénégal permettent aux magistrats de ne pas avoir à s’encombrer de ce genre de considérations.

  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 semaines

    L’oppresseur qu’est la France accompagnee par ses vallets locaux, fait feu de tout bois pour empecher toute velleite de liberation et d’affranchissement des exclaves noirs que nous sommes et qu’elle continue d’exploiter avec son systeme monetaire de fcfa.

    Il est temps que les africains eux memes gere cette monnaie, qu’on dit hypocritement africaine. Une banque centrale ouest africaine ou resider toutes nos reserves de devises, une amelioration des parties fixes, tout en tirant avantage des aspects positifs de ce systeme existant.
    Plus de francais dans le conseil d’administration, plus d’impression de la monnaie en France.
    Tels sont les enjeux.

    Le Continent connait une croissance democraphique qui nécessite la mise en place d’une politique monetaire capable d’accompagner sa croissance.

    J’ose croire qu’apres 57 ans ces cadres africains de la Bceao qui ont aide a perenniser ce systeme ont su tirer les lecons necessaires quant a la gestion rigoureuse de la monnaie afin de prendre enfin en main les choses.

    Ce systeme cda dans son etat actuel aura simplement pour objectif de nous maintenant dans la misere et la dependance.