Après avoir été déchargé, Mardochée KILANYOSSI est recasé au Ministère de la Justice

Après avoir été déchargé, Mardochée KILANYOSSI est recasé au Ministère de la Justice

Déchargé de son poste de procureur à la fin du mois d'août dernier par le conseil des ministres, le magistrat Mardochée KILANYOSSI est nommé à un poste de conseiller au ministère de la justice et de la législation.

Election présidentielle en France : Talon dévoile son modèle de candidat

Le magistrat Mardochée KILANYOSSI est le nouveau  conseiller technique à la formation continue du ministère de la justice et de la législation. Il a été nommé par le conseil des ministres du mercredi  13 septembre 2017.

Ce magistrat a été déchargé de ses fonctions de procureur général près de la cour d’appel de Cotonou au profit du secrétaire général du Conseil Supérieur de la Magistrature par ce même conseil des ministres, le 30 août dernier.

Cette décision du gouvernement n’avait pas plu à l’Association Nationale des Magistrat du Bénin (UNAMAB). Dans le communiqué rendu public par l’UNAMAB suite à l’affectation du procureur, l’association avait dénoncé cet acte du conseil des ministres qu’elle jugeait   « arbitraire » et ressemblant à « un limogeage déguisé ».

Commentaires

Commentaires du site 4
  • Avatar commentaire
    dos 2 mois

    je serai à sa place que je n’accepterai. mais nos cadres sont ce qu’ils sont. j’attends s’il va accepter le poste

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR 2 mois

    Ce déchargement-recasement a un e odeur de poudre ( 18 kg de cocaïne ) dont l’appel a souffert de vices téléguidés . Certainement une manière de museler ce juge

  • Avatar commentaire
    Joeleplombier 2 mois

    Une humiliation qui ne dit pas son nom. Un garage. Même moi je n’accepterai point un poste de conseiller dans un ministère en Afrique.
    Il lui faut un poste téléviseur dans son bureau. Sinon ; il passera ses journées à se tourner les pouces.
    On connaît la musique.

    • Avatar commentaire
      Prince Toffa 1er 2 mois

      Ce recasement est d’ailleurs une faveur qui répond à un rattrapage par indulgence. Mardochée K. ayant été nommé par Yayi a donc peu de chance d’y rester. Mais paradoxalement c’est un os coincé dans la gorge de Djogbénou qui a du mal à laisser son camarade et ami d’amphi sur le carreau. C’est une récupération purement signée et voulue par Djogbénou sinon le pauvre serait en l’air dans son Ministère. Politique qd tu nous tiens!