Bénin : Les syndicats des forestiers demandent la libération du capitaine Trékpo

Bénin : Les syndicats des forestiers demandent la libération du capitaine Trékpo

Mis aux arrêts de rigueur pour 45 jours, le secrétaire général du Syndicat national des eaux, forêts et chasse (Syna-efc) Patrice Trékpo reçoit le soutien de ses compagnons de lutte.

Bénin : L’arrêt de rigueur du capitaine Patrice Trèkpo passe de 45 à 60 jours

Ces derniers condamnent son arrestation et  demandent sa libération. Par une correspondance datant du mercredi 06 septembre 2017 le Syna-efc et le syndicat des forestiers du Bénin ont dénoncé le caractère arbitraire de la sanction infligée au capitaine Trékpo qu’ils voient comme une violation des libertés syndicales des fonctionnaires des eaux, forêts et chasse.Ils demandent en conséquence la libération de leur camarade.

Pour mémoire, le capitaine Trékpo avait dénoncé l’affermage du parc national de la Pendjari(a lire ici) mais aussi la gestion “pas très orthodoxe” qui était faite selon lui, de la carrière des agents des eaux et forêts, sur une émission de la chaîne de télévision Golfe Tv. Cette sortie médiatique du syndicaliste n’a pas été appréciée par  la hiérarchie qui a organisé une conférence de presse le 05 septembre dernier pour démentir les allégations de M Trékpo. C’est suite à cette conférence que le capitaine a été mis aux arrêts de rigueur.

Commentaires

Commentaires du site 0